Peindre du lambris

Envie de relooker une soupente, une cage d'escalier ou des panneaux muraux sans tout démonter ? La peinture est une solution simple et peu coûteuse à la portée de tous.

A voir aussi : Peindre au pistolet

Bien préparer son support, une étape importante

Quel que soit l'emplacement de votre lambris, l'opération est identique. Avant de peindre, votre support doit être sain et propre.
Commencez par lessiver puis rincez afin de nettoyer le lambris.
Si le lambris est vernis, commencez par le poncer sinon la peinture de finition ne tiendra pas. Procédez de même s'il est peint et que la peinture est abîmée par endroit. Si votre lambris occupe une grande surface, effectuez cette opération avec une ponceuse à bande dans le sens du bois pour ne pas l'abimer. Pour les petits espaces entre les planches, utilisez du papier de verre. Après ponçage, dépoussiérez et rincez à nouveau.

Choisir sa peinture

Avant d'appliquer votre couleur définitive, appliquez d'abord une sous-couche. En plus d'améliorer la tenue de votre teinte en évitant qu'elle ne soit immédiatement absorbée par le bois, la sous-couche permet de camoufler la teinte d'origine du bois ou la peinture sur laquelle vous repeignez.
Le bois est un matériau facile à peindre si l'on choisit une peinture spéciale bois.

Le matériel que vous utiliserez pour peindre, dépend de la taille de votre surface et de la qualité du lambris. Si le bois présente des nœuds, des trous ou des écarts importants entre les lattes, privilégiez une brosse (ou pinceau à rechampir) qui vous permettra d'atteindre les endroits les plus difficiles. Si la surface est plate, choisissez un rouleau. Vous pouvez également utiliser un pistolet à peinture pour éviter les marques de rouleau ou de pinceau, mais ce matériel est plus gourmand en peinture.
Procédez toujours à l'application de deux couches de peinture définitive, en ponçant légèrement la première. Le résultat final n'en sera que meilleur.

Peinture