Poser des tuiles plates

Particulièrement adaptée aux toits à forte pente, la tuile plate s'apparente à l'ardoise et il est fort logique que les deux types de poses soient assez semblables. Accessible à tous, la pose de tuiles plates ne nécessite que peu de matériel et de connaissances. En voici les différentes étapes.

Difficulté : facile

© M. Schuppich - Fotolia
Les outils nécessaires

- un marteau;
- des tuiles plates ;
- des liteaux;
- une meuleuse ;
- des plaques de zinc.

Les étapes de la pose de tuiles plates

Après avoir vérifié le pureau et délimité l'emplacement des liteaux, commencez la pose de vos tuiles plates en positionnant, le long du bord inférieur du toit, un double rang de liteaux, ce qui permettra d'éviter que les premières tuiles ne basculent. Fixez ensuite la première rangée de tuiles plates les unes à côté des autres, la distance entre deux tuiles ne devant pas excéder l'épaisseur d'un ongle.

Pour les rangées supérieures, superposez-les aux rangées déjà positionnées, avec une pose à joints croisés, c'est-à-dire que chacune des rangées sera décalée d'une demi-tuile. Pour fixer ces tuiles plates aux liteaux, servez-vous d'ergots. Par ailleurs, toutes les tuiles d'égout devront être clouées. Selon la région, soumise ou non à des vents fréquents et violents, il convient également de fixer une tuile sur 3, 4 ou 5.
Tout au long de la pose, veillez à respecter un alignement vertical et, si besoin, ajustez les tuiles qui dépassent de cet alignement. Une meuleuse peut être requise pour découper les tuiles plates aux bonnes dimensions.
Achevez la pose de vos tuiles plates en réalisant un faîtage maçonné avec un mortier bâtard, plus résistant face aux conditions climatiques.

Astuce : Pour assurer une meilleure étanchéité, il est vivement recommandé de placer, sous les tuiles plates, des plaques de zinc. Ces dernières seront invisibles puisque recouvertes par les tuiles.

Toiture