Choisir l'emplacement d'un rucher

Cela va de soi, le choix de l'emplacement du rucher (ensemble des ruches de l'apiculteur) est primordial. Il doit se faire en fonction de plusieurs critères touchant aux conditions climatiques et aux conditions végétales.

L'ensoleillement

On implantera le rucher sur un terrain ensoleillé (de préférence toute la journée), les ruches ne devant pas être soumises à un froid rigoureux. Attention toutefois à ne pas les exposer une de trop fortes températures estivales.

L'orientation

Pour profiter du soleil dès son lever, les ruches seront placées dans un axe est-ouest. Il faut prendre en compte l'exposition au vent ; les abeilles seraient gênées et doivent donc être à l'abri des vents dominants.

L'eau

Il est indispensable d'avoir un point d'eau proche du rucher. Une mare, un étang, une source feront l'affaire. Dans le cas contraire, un point d'eau artificiel peut être installé ; l'astuce consistant à laisser un peu de miel sur ce point d'eau pour faire comprendre aux abeilles son existence.

Les conditions végétales

Il faut rappeler que la récolte du miel (ou autre) intervient en marge de la vie normale de la ruche. Ainsi, quelques mètres carrés de plantes mellifères semées ne suffiraient à peine qu'à faire vivre (ou survivre) la colonie d'abeilles. La colonie doit donc pouvoir avoir accès à une importante quantité de fleurs (plantes ou arbres) mellifères pour que l'apiculteur ait aussi droit à sa part. Voici une liste non exhaustive des plantes et arbres mellifères : acacia de Sibérie, amandier, arbousier, bardane, cerisier, sauge, tilleul, trèfle, pulmonaire, sainfoin, châtaignier, érable, hysope...

Autres conditions

Une réglementation existe concernant l'implantation d'un rucher (cf. Code Rural). Ainsi, chaque département doit fixer ses règles, mais il en ressort une jurisprudence générale :

  • le rucher doit être situé à plus de 100 mètres d'une habitation,
  • le rucher doit être situé à plus de 20 mètres d'une voie publique.
  • ces distances peuvent être proscrites dans le cas où une palissade ou une haie d'au moins 2 mètres de hauteur entoure le rucher.

Il convient bien sûr de se renseigner auprès de votre préfecture pour connaître l'exacte règlementation en vigueur dans votre département.

Animaux

Annonces Google