Climatisation : fonctionnement, entretien, installation d'une clim mobile, réversible...

Climatisation : fonctionnement, entretien, installation d'une clim mobile, réversible... La climatisation, mobile ou non, est une bonne solution pour garder sa maison au frais. Installation, fonctionnement, entretien, climatisation réversible... Voici tout ce qu'il faut savoir sur la clim.

Pour rafraîchir son intérieur, la climatisation dans une maison  ou un appartement est une bonne solution.  Le climatiseur est un appareil qui produit du froid tout en évacuant la chaleur. Avant d'investir et éventuellement d'engager des travaux, il est important d'évaluer le type de climatiseur dont vous avez besoin.

Climatisation fonctionnement

Un climatiseur fonctionne de la même manière qu'un réfrigérateur : d'un côté, il capte la chaleur en créant du froid, de l'autre il évacue les calories. Un fluide frigorigène contenu à l'intérieur de l'appareil absorbe la chaleur en s'évaporant puis la rejette en se condensant ; elle s'évacue à l'extérieur. Il se compose de quatre éléments : un évaporateur, un compresseur, un condenseur, un détendeur. 

  • Sécurité

Les appareils de climatisation doivent répondre aux normes de sécurité électrique en vigueur : directives Européennes Basse Tension (CEE/73/23) et Compatibilité Electro-Magnétique (CEE/89/336). Veillez à toujours brancher votre appareil directement à une prise terre et non à une rallonge. Ne placez jamais votre climatiseur mobile sous une source liquide (linge qui sèche par exemple) pour éviter tout risque de court-circuit. 

  • Rendement

C'est le rapport entre la puissance restituée et la puissance absorbée. Plus ce nombre est élevé, plus l'appareil est efficace. Exemple : un appareil dont la puissance frigorifique (restituée) est de 2200 W et dont la puissance électrique (absorbée) est de 880 W a un rendement de 2,5. Les meilleurs produits ont un rendement proche de 4. 

  • Consommation électrique et bilan thermique

Pour calculer le coût annuel d'un climatiseur, il faut effectuer un rapide calcul : puissance électrique (absorbée) en kW x prix du kWh x temps d'utilisation en heure. Exemple : un appareil de puissance 1kW, avec le kWh à 0,10 euros et une utilisation de 12h consomme 1 x 0,10 x 12 = 1,2 euros. Pour optimiser l'efficacité de votre climatisation, laissez portes et fenêtres closes, cela évitera la dispersion de la fraîcheur et une perte d'énergie. 

Afin d'équiper votre logement de manière optimale, il est recommandé d'effectuer un devis où seront prises en compte la surface à climatiser, l'exposition des pièces au soleil, l'ancienneté de votre habitation, etc. Vous pouvez faire réaliser ce devis par un professionnel ou directement sur Internet.

EN VIDEO : Quand faut-il mettre la clim au bureau ?

On répertorie différents modèles de climatiseurs :

  • Les climatiseurs mobiles ont une puissance moyenne de 2 à 3 Kw, idéal pour climatiser temporairement une pièce de 20 à 30 m². Grâce à ses roulettes, ce type d'appareil peut être passé d'une pièce à l'autre sans souci, au grès des besoins. Il est conseillé pour des usages ponctuels, dans les régions où les épisodes de chaleur ne durent pas longtemps et ne sont pas trop forts.

Les mobiles monoblocs sont reliés à un tuyau souple d'évacuation que l'on place dans l'entrebâillement d'une ouverture (une porte entrouverte par exemple) ou une bouche de ventilation réservée à cet usage. Si vous n'en n'avez pas, percez un trou de 15 cm de diamètre dans un mur. 

Les mobiles biblocs ont une partie externe (à placer à l'extérieur du local à climatiser) qui contient un échangeur et son ventilateur. Ces deux blocs sont reliés par une liaison frigorifique et électrique souple non démontable. 

  • Les climatiseurs window (ou monoblocs fixes) se présentent sous la forme d'un bloc où tout est intégré : les échangeurs intérieurs et extérieurs, le compresseur et la ventilation. Ils réunissent dans le même élément l'ensemble du circuit frigorifique. Ils fonctionnement selon le principe de la condensation à air, et doivent donc rejeter l'air chaud en dehors de la pièce. C'est pour cette raison qu'ils doivent être encastrés dans une fenêtre ou un mur donnant sur l'extérieur. Ils se placent dans une ouverture du bâtiment, fenêtre par exemple (d'où le nom window). S'ils contiennent moins de 2 kg de fluide, aucune réglementation particulière n'est à appliquer en dehors de la conformité électrique, et de la pose dans les règles de l'art. Ce type de climatiseur est à utiliser surtout pour les bureaux. 
  •  Les climatiseurs split sont composés d'au moins deux unités (au-delà on parle de multisplit). L'une est placée à l'intérieur tandis que l'autre se situe dans la pièce à climatiser. Les deux sont reliées grâce à des tuyaux dans lesquels circulent des fluides frigorigènes à puissance fixe ou variable. L'unité extérieure a pour rôle d'évacuer l'air chaud, tandis que l'unité intérieure diffuse l'air froid dans la pièce. 

Un climatiseur split mobile a une unité placée à l'intérieur de la maison qui peut être déplacée, grâce à des roulettes. Les deux composantes de l'appareil sont alors reliées par des gaines souples. 

Un climatiseur split fixe possède, comme son nom l'indique, deux unités fixes. A l'intérieur, les bouches de climatisation sont fixées au mur, ce qui libère de la place au sol par rapport à un système split mobile. Un multi split, qui est forcément fixe, a une unité à l'extérieur et plusieurs à l'intérieur. Il permet donc de rafraîchir plusieurs pièces en même temps, soit une surface de 80 m² maximum.

Ce sont les modèles les plus répandus. Les éléments situés à l'intérieur de l'habitation se fixent au mur ou au plafond. L'intervention d'un frigoriste est nécessaire pour effectuer la mise en place de ces appareils, car les conduits de passage du froid doivent être glissés dans les murs. L'installation ne dure pas plus d'une journée. La plupart de ces appareils ont des systèmes de climatisation réversible, c'est-à-dire qu'ils rafraîchissent en été et chauffent en hiver par un fonctionnement inversé. Ce système est très intéressant financièrement car d'une part l'appareil est utile toute l'année, donc vite rentabilisé, et d'autre part le mode hiver est très économique. En effet, 1 kW d'électricité absorbé fournit 3 kW de chaleur. Attention, cela n'exclut pas l'utilisation d'un chauffage d'appoint en cas de grand froid.

  • Les 3 critères de choix pour une climatisation :

> La puissance : les climatiseurs split sont très performants et permettent de rafraîchir plusieurs pièces en même temps. Autre atout, la plupart des appareils split ont désormais une fonction chaud/froid, vous permettant également de chauffer un logement. Les modèles window sont un peu moins efficaces que ces derniers. Quant aux climatiseurs mobiles, ils représentent une solution temporaire mais à éviter pour du long terme. 

> Le bruit : les climatiseurs window et mobiles sont relativement bruyants (bruit proche d'un réfrigérateur), ce qui peut être ennuyeux si l'on souhaite le placer dans une chambre. Les climatiseurs split eux sont très silencieux.

> L'esthétique : les climatiseurs split se fondent facilement dans le décor contrairement aux climatiseurs window ou mobile qui ne sont pas très esthétiques.

Pour son prix, tout dépend de la puissance que vous recherchez. Vous trouverez plu de détails ci-dessous.

Climatisation réversible

La clim réversible vous permet de profiter d'un climatiseur pendant les mois les plus chauds, et d'un mode de chauffage pendant la saison froide. Le tout en économisant sur la consommation électrique. Son mode de fonctionnement est simple : la clim réversible produit de l'air froid et évacue l'air chaud vers l'extérieur, et inversement en mode chauffage. Attention toutefois, car lorsque les températures extérieures descendent en dessous de 5 °C, un chauffage d'appoint électrique peut se révéler indispensable pour maintenir une bonne température dans l'habitation.

  • Le point sur la consommation

En mode climatisation, le compresseur de la clim réversible restitue 2 kW de froid pour 1 kW consommé sur le réseau électrique. Et en système de chauffage, ce n'est pas moins de 3 kW de chaleur qui sont dégagés, toujours pour 1 kW absorbé. Certains modèles récents peuvent encore optimiser ce rendement. Le COP (coefficient de performance) indique pour chaque appareil ce niveau de restitution. Notons que le COP diminue avec la baisse des températures extérieures. Car si la clim réversible est moins gourmande en énergie, c'est qu'elle utilise les calories présentes dans l'air extérieur. Plus l'air est froid, plus il faudra d'énergie pour le réchauffer avant de le ventiler dans le logement. Avec une clim réversible, il est donc envisageable de réaliser jusqu'à 60 % d'économies sur le budget chauffage. Économies qui serviront en partie à alimenter le fonctionnement de la climatisation.

  • Monosplit ou multisplit ?

Un appareil de clim réversible en monosplit nécessite un module extérieur pour fonctionner. En revanche, une installation multisplit permet de faire fonctionner plusieurs appareils à une seule unité extérieure. Le choix va dépendre de la surface à chauffer et à climatiser.


Climatisation mobile

Le système de climatisation mobile s'utilise de façon ponctuelle, pour une pièce de 20 à 50 m². Il existe différents types de climatiseurs mobiles :

  • Les monoblocs réunissent dans un même caisson les deux échangeurs (l'évaporateur et le condenseur) et le compresseur frigorifique. L'air chaud dégagé par le condensateur doit être évacué vers l'extérieur via une gaine flexible passant dans l'entrebâillement d'une fenêtre, ou par un orifice existant dans le mur. 
    Deux types de monoblocs mobiles existent : à condensation à air (système air-air) ou à eau (système air-eau). Pour le premier, la chaleur extraite de la pièce à rafraîchir est expulsée sur l'air extérieur; le second utilise de l'eau comme moyen réfrigérant.
  • Les splits se composent de deux éléments reliées entre eux par une tuyauterie : le premier bloc, l'évaporateur, est monté sur roulettes et placé dans la pièce à climatiser ; le second, le condenseur, se trouve à l'extérieur pour évacuer l'air chaud. Ils sont plus chers en moyenne que les monoblocs mais bien plus performants et silencieux. 

Ces modèles existent en version réversible, c'est-à-dire en fonction chauffage d'appoint pour l'hiver. Mais la plupart des modèles fonctionnent en mode froid seul. Il existe plusieurs types de climatiseurs mobiles

Avantages de type de climatisation :
> Déplacement facile
> Bon marché
> Branchement à une prise électrique
> Installation très simple, pas de travaux à réaliser
> Utilisation immédiate après l'achat 

Inconvénients :
>Les monoblocs sont très bruyants
> Il y a un apport de chaleur et de bruits de l'extérieur du fait de l'entrebâillement de la porte ou de la fenêtre pour laisser passer la gaine des appareils monoblocs ou les tuyaux des splits. 

Astuce : pour optimiser votre consommation électrique, vous pouvez opter pour un climatiseur mobile programmable. Vous pourrez ainsi l'allumer quelques heures avant votre retour, ce qui évite de le laisser tourner pour rien, toute la journée.


Climatisation pour pas cher

Sachant que le prix d'un climatiseur dépend surtout de sa puissance, de la pose et de la taille de la pièce, nous avons du moins cher au plus cher : window, mobile puis enfin split. Ces derniers sont les plus coûteux car en plus de l'appareil en lui-même, il faut rajouter le coût de la pose et de l'entretien (une fois par an), qui doit être réalisée par un professionnel.

 

 Window

 Mobile

 Split mobile

 Split fixe

 Multi split

 Prix (TTC)*

 NC

 150 - 1000€

 800 - 1200€

 1500 - 2500€

 2500 - 3500€

*comprend le coût du climatiseur et de la pose (prix estimatif pour une pièce de 20 m²). 

Si le système de climatisation reste trop cher, il existe d'autres solutions pour garder sa maison au frais l'été, comme le ventilateur, le brumisateur ou le rafraîchisseur d'air par exemple. 


Entretien d'une climatisation

L'entretien des systèmes fixes doit être assuré par un professionnel environ une fois par an. Votre installateur pourra vous fournir un contrat d'entretien au moment de l'installation. En ce qui concerne les mobiles, quelques gestes simples peuvent allonger leur durée de vie. Avant tout, débranchez l'alimentation de l'appareil. Les filtres, qui servent à capter les particules en suspension dans l'air, doivent être nettoyés toutes les deux semaines pour assurer un meilleur rendement. Avec un aspirateur, enlever le maximum de poussière, puis lavez-les soigneusement. Lorsque l'eau contenue dans l'air se condense, elle crée le condensat qui est récolté dans un bac. Pensez à le vider régulièrement. En clair, l'entretien d'un climatiseur se limite au nettoyage régulier des filtres et au maintien propre et dégagé du groupe extérieur. Ceci est important, car un filtre sale diminue considérablement l'efficacité de la climatisation ou du chauffage. 

Les filtres sont dans l'unité intérieure, dessus et devant pour les muraux, dessous pour les consoles plafonniers et les cassettes, devant pour les consoles murales. Pour les gainables, les filtres sont dans le ou les plénums d'aspiration. Autre point à contrôler : le bon état des isolants des circuits frigorifiques si sont apparents à l'extérieur et des tuyaux d'évacuation des condensats qui se dégradent avec le temps à l'extérieur. 

  • Important à retenir pour un bon entretien de sa climatisation :

- Si l'installation contient 2 kg ou plus de fluide frigorigène, il est obligatoire de faire un contrôle d'étanchéité de l'équipement tous les ans, et de conserver un document attestant ce contrôle (bon d'intervention). Ce contrôle peut être fait par tout frigoriste ou climaticien détenant une attestation de capacité à manipuler les fluides frigorigènes (Article R 543-80 du Code de l'Environnement).
En cas d'infraction, le détenteur est passible d'une amende de 5ème classe (1500 euros).
- Si l'installation contient plus de 3 kg de fluide frigorigène, il est obligatoire en outre de mettre en place un registre de contrôle annuel de l'équipement. Le document de contrôle (bon d'intervention) doit être signé par le détenteur et le contrôleur de l'installation et conservé 5 ans (Article R 543-82 du Code de l'Environnement).
- Toute intervention (raccordement, modification, charge, retrait du fluide, réparation, démantèlement) sur l'équipement frigorifique doit être faite par un opérateur attesté. En cas d'infraction, le détenteur est passible d'une amende de 3ème classe (450 euros). 
- Sauf en cas de nécessité pour assurer la sécurité des personnes, toute opération de dégazage volontaire du fluide est interdite.
En cas d'infraction, le détenteur est passible d'une amende de 5ème classe (1500 euros).

Installation d'une climatisation

Tout bricoleur averti peut effectuer la pose de ces appareils, préparation, supports, mise en place liaisons frigorifiques et électriques, conduits aérauliques pour les gainables, évacuation des condensats. Toutefois, le raccordement et la mise en service du circuit frigorifique doivent être faits par un opérateur attesté, même si l'installation est équipée de coupleurs rapides (coupleurs à crosses, pré-chargés, operculables etc.).
La notice d'installation ne doit pas inciter à des interventions sur des équipements à l'encontre de cette règle.
Tout équipement monobloc (cas des pompes à air - eau ou eau - eau) contenant plus de 2 Kg de fluide frigorigène fluoré doit faire l'objet d'un contrôle d'étanchéité à la mise en service, il sera établi un bon d'intervention signé par le détenteur et l'opérateur attesté.

En résumé : Les climatiseurs mobiles ne demandent aucune installation, à part peut-être la création d'une bouche de ventilation mais cela n'est pas obligatoire pour son fonctionnement. Pour l'installation d'un climatiseur window, peu de travaux sont nécessaires. Un bricoleur novice réussira à mettre en place ce type d'appareil.  Si vous préférez opter pour un climatiseur split, mieux vaut faire appel à un personnel qualifié pour l'installation.

Pour plus d'infos, jetez un œil à notre fiche pratique : installer un climatiseur.

Voir aussi :

Climatisation

Annonces Google