Rechercher un thème :
Bricolage >   
Toute l'encyclo pratique

Nettoyer et entretenir une toiture

Fiche pratique
OBTENEZ 3 DEVIS GRATUITSDONNEZ VOTRE AVIS
Le temps (même court) a fait son oeuvre : votre toiture est sale, parsemée de végétaux, de mousses... Une seule solution, le traitement... et de l'huile de coude.
 
Voir aussi : Poser une toiture
 
Dernière mise à jour : juillet 2017
 

Difficulté : facile

© Joserpizarro / Fotolia
Matériel nécessaire :


Annonces Google




- une échelle avec écarteur ;
- un sécateur ;
- une brosse dure ;
- un seau d'eau ;
- un pulvérisateur ;
- un nettoyeur basse pression ;
- un produit anti-mousse ou algicide ;
- un produit hydrofuge ;
- des gants, voire une combinaison.

Nettoyer
Même si votre toiture est encore épargnée par les mousses, lichens ou algues, un léger nettoyage annuel est recommandé. Pour cela :

- montez sur votre échelle, qui doit dépasser d'un mètre environ le dessus de la gouttière ;

- si de la végétation a pris possession de la gouttière, enlevez-la au sécateur ;

- avec une brosse dure et de l'eau frottez tous les endroits de la toiture qui vous paraissent sales ou franchement noircis (les résidus vont tomber dans la gouttière, recueillez-les et mettez les dans un récipient) ;

- rincez le tout au nettoyeur basse pression, qui enlèvera de plus les saletés que vous n'aurez pas enlevées à la main.


Sachez qu'il ne faut surtout pas utiliser de l'eau de javel pour nettoyer les tuiles. En effet, si elle permet de lutter très efficacement contre la mousse, elle abîme également considérablement les tuiles du toit, qui se fragilisent et deviennent poreuses, prêtes à éclater à la moindre intempérie.


Entretenir, c'est-à-dire traiter 
 


- Avec de l'anti-mousse ou algicide :
    -
dès qu'il fait beau et que le vent est calme, remplissez un pulvérisateur d'un produit anti-mousse ou algicide spécial toiture - en vente partout, il en existe aussi à double action, préventive et curative - et pulvérisez l'ensemble du toit.
    - laissez agir une semaine et rincez au nettoyeur basse pression, toujours du haut vers le bas.

- Hydrofuger
Le traitement hydrofuge (teinté ou incolore) consiste à protéger les tuiles contre la pluie et le gel en réduisant leur porosité. Avant de l'appliquer, la toiture doit avoir été nettoyée. Ensuite :
    - pulvérisez le produit hydrofuge sur la totalité du toit.
    - ne rincez pas. Après 24 heures, testez son effet en versant de l'eau sur les tuiles. Celle-ci doit glisser dessus et non pénétrer. Au besoin, retraitez de la même façon.


matthieu chauvin
 
Voir aussi : Poser une toiture
 


Une question ? Posez la dans notre forum Bricolage

 
Copyright Benchmark Group   Envoyer à un ami | Imprimer   Haut de page
 
 
 
 
 
Autour du même sujet
 
Pages 1 | 2 | 3 sur 8 Page suivante >>

Polémique sur l'eau de javel L'avis de Serge
  Concernant le traitement anti-mousse des toitures, que de polémiques ! Sur le fond, le problème des mousses, outre l'aspect esthétique, serait de s'incruster dans les microfissures de surface, favorisant (peut-être) l’action néfaste du gel, agression mécanique. Mais soyons honnête, à voir de très anciennes toitures ayant subi toutes les agressions du temps (grêle, neige et gel en hiver, canicules en été), cet effet destructif reste relatif. La polémique enflant sur tous les forums concernant l’utilisation d’eau de javel (hypochlorite de sodium), un coup d’œil au site sérieux du CNRS vous éclairera sur le sujet : http://www.prc.cnrs-gif.fr/spip.php?rubrique18. Vous y lirez que, comme tout produit bactéricide, sporicide, fongicides et virucide, l’eau de javel doit être utilisée avec précaution. Ses propriétés reconnues sont détachant, blanchissant, désinfectant, désodorisant. Son utilisation est répandue sur les sols, les surfaces et les équipements sanitaires ou les ustensiles de cuisine. Dans le milieu professionnel, ce produit est utilisé entre autres dans le traitement des eaux, pour la désinfection des locaux, d’instruments médicaux ou d’équipements de restauration collective, et même pour le traitement de l’eau potable. Alors, après ce rappel, pourquoi toute cette polémique au sujet de son utilisation sur les tuiles, même en respectant un minimum de consignes de précaution. Surprenant, non ? Sauf si on admet sa concurrence avec d’autres produits bien plus chers ou avec des entreprises spécialisées...Mon expérience personnelle est la suivante, à comparer avec celle de mon voisin. Il y a quatre ans, ayant hébergé pendant un été des cigognes de passage sur mon toit avec ce que ça comporte de fientes, dans un but premier de désinfection j'ai traité ma toiture au pulvérisateur : eau de javel 36° diluée à 10% dans de l'eau, sans rincer. En moins de 48 heures, toutes les mousses et les tâches noires (essentiellement autour des sorties de VMC) avaient totalement disparu. Depuis : aucune trace n’est pour l’instant réapparue. Il y a trois ans, un voisin a fait traiter sa toiture par une société spécialisée : nettoyeur haute pression (bonjour l'agression sur les microfissures !) puis pulvérisation d’un anti-mousse, traitement hydrofuge, et conseil un traitement conservateur « régulier ». Depuis : plus rien, aucune mousse n’est pour l’instant réapparue. Dans les deux cas, le résultat visible est identique. Le bilan financier est tout autre. Coût pour le voisin : 2200€. Pour moi, prix d’un bidon d’eau de javel : 12 €uros et une rallonge longue portée pour mon pulvérisateur 32 €. Bilan écologique : dans les deux cas, le produit a fini dans les eaux pluviales. Mais l’eau de javel diluée à 10% rincée progressivement par la pluie est à comparer aux produits utilisés chez le voisin mentionnant « Ne pas appliquer par temps de pluie. Protéger la végétation environnante. Éviter tout contact avec les poissons et tout déversement dans les bassins, rivières, plans d’eau ». Je vous laisse juge. A chacun ses convictions.

Techniques alternatives ? L'avis de Pascal
  Bonjour, j'ai lu que des toitures peuvent être traitées avec des bicarbonates de soude ou du vinaigre blanc. Vous en pensez quoi ? Sinon avec un traitement "classique", combien de temps est-il conseillé de déconnecter mes gouttières car ces dernières sont raccordées à une mare ? Merci par avance pour vos réponses.

Toiture saine L'avis de Paulo Cardoso
  Récupérez toute les chutes de cuivre ou bobine de moteur faite les tremper dans un bidon de 200l d'eau pendant un mois ou plus et appliquez en pulvérisation sur la toiture par beau temps et laissez faire le temps (pluie) votre toit sera propre, plus de mousse !

Question pour projeter de l'anti-mousse L'avis de Edouard Masto
  Quelqu'un peut il me recommander le meilleur système pour projeter du destructeur de mousse sur des tuiles à plus de 8 mètres de hauteur de toit ! Merci

Eau de javel ? L'avis de Yves Legrand
  J'ai traité des autobloquants à l'eau de javel: deux ans après ils sont encore visiblement plus propres ! Idem les crépis des murs de clôture...et les couvertines des murets...et ça nettoie et ça ne semble pas les endommager du tout...Je suis mitigé sur l'usage sur les tuiles car l'eau de javel, c'est quand même très costaud (ça bouffe l'inox !) mais je me dis que ça ne devrait pas avoir grand effet sur les matières minérales. L'avantage est d'avoir un effet rapide (tout crève et se décolore à vitesse V) et un effet prolongé (décomposition de l'eau de Javel = chlorates = déserbant...enfin, en théorie...Pour ce qui est de l'antimousse, j'ai déja testé deux produits (un pas cher et un "de luxe") avec un resultat proche du risible (pour ceux qui ne payent pas !). Si j’étais sur de trouver un produit pour "peindre" les tuiles après traitement je serait déjà sur le toit avec le bidon d'eau de javel !)

Pages 1 | 2 | 3 sur 8 Page suivante >>
Suite >> Percer du métal

Divers
Fiches pratiques
 Déshumidificateur : comment bien choisir son déshumidificateur d'air Garder la fraîcheur dans une maison en été Peindre son mobilier en plastique
 Rénover un cadre ancien Réparer un objet en porcelaine Comment choisir un cadenas
 Comment choisir un coffre fort Comment choisir une calculatrice Faire des joints en silicone
 Remplacer une tuile cassée Nettoyer et entretenir une toiture Percer du métal
 Les différents types de mèches Remplacer une ardoise Ecosubvention : une aide à la rénovation thermique d'un logement
 Extincteur : comment bien le choisir Savoir utiliser une échelle Accrocher un tableau au mur
 Arracher une vielle cheville Code barres, mentions diverses et autres labels Coller deux pièces de métal entre elles
 Comment riveter : mode d'emploi Débloquer un écrou Découper du verre
 Enlever des résidus de colle  Faire enlever ses encombrants à Paris Faire une soudure à l'arc
 Fixer dans du béton Fixer dans du placo Fixer une étagère au mur
 Fixer un objet lourd Laquer un meuble Les labels alimentaires de qualité
 Logos et labels concernant l'écologie et le recyclage Nettoyer un barbecue Peindre de l'électroménager
 Poser un aérateur temporisé Poser un coffre-fort Réparer un barreau de chaise
 Réparer une horloge Réparer un volet roulant électrique Restaurer une chaise
 Restaurer un meuble ancien RT 2020 : les principes de la réglementation thermique 2020 Savoir utiliser une perceuse
 Scier du métal Travailler sur son toit en toute sécurité Adoucisseur d'eau : comment bien le choisir
 Aérateur : comment bien le choisir Agrafeuse : comment bien la choisir Aquariophilie : tout ce qu'il faut savoir avant de se lancer
 Aquarium eau de mer : comment bien le choisir Arbre à chat : comment bien le choisir Bâton de pluie : comment le fabriquer soi-même
 Bois flotté : nos astuces et conseils pour l'utiliser en déco Bougie : la recette pour une bougie faite maison Bracelet élastique : modèles et astuces pour en fabriquer
 Carillon ou une sonnette : comment bien les choisir Cartonnage : principes et astuces pour réussir vos créations Chatière électronique : comment bien la choisir
 Comment poser une VMC simple flux ? Comment poser une VMC simple flux ? Couleur aubergine : comment l'utiliser en déco
 Couleur indigo : comment l'utiliser en déco Couleur marron : comment l'utiliser en déco Couleur ocre : comment l'utiliser en déco
 Couleur orange : comment l'utiliser en déco Couleur parme : comment l'utiliser en déco Couleur pourpre : comment l'utiliser en déco
 Couleur prune : comment l'utiliser en déco Couleur rose : comment l'utiliser en déco Couleur rouge : comment l'utiliser en déco
 Couleur taupe : comment l'utiliser en déco COV : Composé Organique Volatil Déclaration préalable : tout ce qu'il faut savoir
 Déménager seul : nos conseils Détecteur de métaux : comment bien le choisir Fauteuil voltaire : comment le restaurer
 Fleur en papier : comment la fabriquer Fruits de saison : le calendrier de la consommation de fruits Garde meubles : principe et fonctionnement
 Humidificateur : comment bien le choisir Hygrométrie : comment mesurer le taux d'humidité de votre maison ? Lampe de bureau : comment bien la choisir
 Légumes de saison : le calendrier saisonnier pour bien manger Litière pour chat : comment bien la choisir Loi Carrez : principe et fonctionnement
 Lombricomposteur : comment bien le choisir et l'utiliser Meuble aquarium : comment bien le choisir NRA : Nouvelle Réglementaion Acoustique
 Paillasson : comment bien le choisir Palette : comment choisir, où en trouver Panier pour chat : comment bien le choisir
 Peinture sur porcelaine : nos conseils et astuces Permis de construire : tout ce qu'il faut savoir Piles rechargeables : comment les choisir, les utiliser, les recycler
 Plafond tendu : comment le poser Plante d'aquarium : comment bien la choisir Pliage de serviette en papier : nos conseils et astuces
 Poisson d'aquarium : comment bien le choisir Pompe d'aquarium : comment bien la choisir Prêt travaux : toutes les possibilités
 Produit hydrofuge : tout savoir Pyrogravure : idées et conseils pour vos créations Récup : nos astuces
 RT 2005 : principe et fonctionnement RT 2012 : principe et fonctionnement Ruche : comment bien la choisir et l'installer
 Savon : la recette pour un savon fait maison Tableau blanc : comment bien le choisir Teinture : comment teindre ses vêtements
 Terrarium : comment bien le choisir Testeur d'humidité : comment utiliser cet appareil ? Tri sélectif : principe et fonctionnement
 VMI : fonctionnement et prix de la ventilation mécanique par insufflation® VMR : guide d'achat et installation Découper au chalumeau
Lettres types
 Attestation de détecteur de fumée : lettre type Demande de permis de construire : lettre type 
 

Annonces Google