Partager cet article

RSS
Rechercher un thème :
Bricolage >   
Toute l'encyclo pratique

Construire un mur en parpaings

Fiche pratique
OBTENEZ 3 DEVIS GRATUITSDONNEZ VOTRE AVIS
La construction d’un mur en parpaings est une opération délicate, qui nécessite du temps et beaucoup de précision. Il est donc important de ne pas se précipiter et de respecter certaines étapes indispensables à la réussite de votre projet.
 
 
Dernière mise à jour : octobre 2014
 
Difficulté : difficile

Matériel nécessaire :

- parpaings
- mortier
- meuleuse électrique
- piquets
- cordeaux
- massette
- truelle
- taloche
- niveau à bulle
- bâche de protection

Fondations
Avant de commencer à bâtir le mur, il est important de disposer d’un support en béton, solide et plan. Si ce n’est pas le cas, commencez par creuser une tranchée plus large que votre mur.
Assurez-vous de l’équerrage des différents alignements à l’aide des piquets et des cordeaux, puis coulez une semelle de béton dans la tranchée (comptez 15 cm d’épaisseur pour 1 m de haut).
Lissez le béton à l’aide d’une taloche en métal, vérifiez son horizontalité, puis laissez sécher plusieurs jours.

Montage
- Commencez par étaler un peu de mortier sur l’une des extrémités de la semelle (environ 2 cm d’épaisseur).
- Posez le premier parpaing en l’enfonçant dans le lit de mortier avec le plat de la massette et vérifiez sa verticalité avec le niveau à bulle.
- Fixer un cordeau sur le parpaing et tendez-le jusqu’à l’autre extrémité de manière à créer un repère parfaitement droit. - Posez les autres parpaings sur leur lit de mortier en veillant à laisser un espace régulier entre chacun d’entre eux.
- Une fois la rangée terminée, comblez les joints verticaux avec du mortier et détachez les surplus à la truelle.
- Réitérez l’ensemble des opérations pour la seconde rangée. Veillez à constamment alterner les joints entre les différentes rangées (leur superposition affaiblirait l’ensemble de la structure). Au besoin, découpez les parpaings aux dimensions souhaitées, à l’aide de la meuleuse électrique. Une fois votre mur terminé, lissez l’ensemble des joints avec votre truelle.
- La prise du mortier dépendant en grande partie de la température et du niveau d’humidité, couvrez la construction avec une bâche et laissez séchez plusieurs jours.

Astuce : si votre mur contient un ou plusieurs angles, assurez-vous de leur perpendicularité à l’aide d’une équerre de maçon.
Tiphaine Bodin
 
 
Copyright Benchmark Group   Envoyer à un ami | Imprimer   Haut de page
 
 
 
 
Autour du même sujet
 

Murs de protection L'avis de Isabelle Boivin
  C'est peut être une aberration environnementale mais pour ceux qui ont besoin de protéger leur habitation d'un risque d'accident de la route, c'est sympa de savoir quand on a pas les moyens de passer par un pro !

Mon avis L'avis de Julien Porthault
  mon avis c'est que les murs en parpaing sont avant tout une aberration environnementale, qui devrait les rendre complètement désuets, tout autant que des articles consacrés au sujet. Un alternative qui a l'avantage d'être très isolante en peu de volume : les parpaings de chanvre

Construire un mur en parpaing L'avis de Alain Martinet
  Première chose: ferrailler la semelle, sinon, c'est la (ou les) fissure(s) assurée(s) de plusieurs centimètres sur toute la hauteur du mur. Si le ferraillage dépasse la longueur des fers, les lier solidement ensembles avec du fil d'acier. Sinon, là encore, c'est la fissure assurée. De même, si ce mur est supérieur en hauteur à 1,50 m et avec des retours à 90° (ou autres angulaires) prévoir un ferraillage vertical dans les coins, lié au ferraillage horizontal. Ferraillage horizontal qui doit être doublé à mi-hauteur si c'et un mur porteur ou de soutènement de terre. Il existe des parpaings spéciaux en forme de gouttière pour cela. Pour l'équerre de maçon, que tout un chacun n'a pas, tracer un triangle rectangle avec un côté de 6 m, un de 8 m et l’hypoténuse de 10 m. Là, vous obtenez un triangle rectangle et un équerrage parfait. On peut changer les unités, mais la précision ne sera plus la même. Bon bricolage!

Suite >> Construire un mur en briques

Maçonnerie
Fiches pratiques
 Les outils du maçon Gâcher du mortier Gâcher le béton
 Gâcher du plâtre Traiter l’humidité Boucher une fissure
 Réaliser un enduit monocouche Construire un mur en briques Construire un mur en briques Monomur
 Construire un mur en parpaings Monter une cloison en plaques de plâtre Percer du béton
 Poser un bardage  Faire un faux plafond  Abattre une cloison
 Abattre un mur porteur  Changer une brique endommagée Construire une maison à ossature métallique
 Construire une maison en ossature bois Construire un escalier en béton Construire un mur en pierre
 Construire un mur en torchis Construire un pilier de portail Couler une dalle en béton
 Couper une brique Doubler une cloison Fabriquer du papier liant
 Faire des fondations Faire un angle droit Faire une chape en mortier de ciment
 Faire une dalle Faire un enduit en chaux sur du parpaing Faire une saignée dans un mur
 Faire une terrasse en béton Faire un raccord d'enduit sur un mur extérieur Ferrailler du béton
 Installer une cloison en béton cellulaire Installer un puits de lumière Jointoyer des plaques de plâtre
 Monter une cloison en brique Monter une cloison en carreaux de plâtre Monter une cloison en paille
 Monter un mur en briques de verre Murer une porte Poser des briques de pavage
 Poser des dalles sur du sable Poser des moulures Poser une corniche
 Poser un joint de dilatation  Poser un linteau Réaliser des joints de pierre à la chaux
 Réaliser un poteau en béton armé Refaire les joints d'un mur en briques Rejointer un mur en pierre
 Réparer l'angle d'un mur Réparer les fissures d'un plafond Réparer une cloison en plaques de plâtre
 Réparer un escalier en béton Réparer un mur  Réparer un trou dans du placo
 Restaurer une façade en pierres apparentes Restaurer une moulure en plâtre Sabler une façade
 Sceller un portail Ciment : les dosages pour chaque mélange Ciment prompt : qu'est-ce que c'est ?
 Comment faire un mur de soutenement Four à pizza : comment le construire Pierre reconstituée : comment bien la choisir
 Poser des bandes de calicot Poser un plafond suspendu Poutre IPN : principe et fonctionnement
 Rosace : comment la poser Faire une chape sèche Faire une ouverture dans un mur
 Faire un terrassement Placo (plaque de plâtre) : comment bien le choisir 
 




A VOIR EGALEMENT