Peinture : idées, conseils et tendances sur la peinture murale

Peinture : idées, conseils et tendances sur la peinture murale Peinture glycéro ou acrylique, à effets ou mate, écologique... Les fabricants de peintures décoratives ne cessent d'innover afin de proposer un choix toujours plus riche. Quelle peinture pour une chambre, une cuisine ou un salon ? Quelles sont les techniques de peinture murale ? On vous dit tout.

[Mis à jour le 30 mai 2017 à 16h46] La peinture, c'est la solution facile pour donner du peps à son intérieur en un coup de pinceau. Avant de commencer des travaux, il faut réfléchir à quels usages est destinée la peinture. S'agit-il de repeindre un mur ou un meuble ? En quoi est fait ce meuble ? Le choix du type de peinture est déterminé par le support. S'il s'agit d'une porte par exemple, une peinture acrylique (à l'eau et sans odeur) satinée ou brillante est plus facile d'entretien car lessivable. Il faut également que celle-ci soit adaptée à un support en bois. Aujourd'hui, il est possible de peindre sur tous les supports (métal, bois, plastique, carrelage, plaques de plâtre) si l'on choisit une peinture et une sous-couche adaptées. 

Peinture carrelage

  • Les types de peintures sur carrelage

Plusieurs possibilités s'offrent à vous pour peindre votre carrelage :
- application directement sur le carrelage : la résine est une solution qui s'applique en deux temps. Vous passez une première couche de peinture acrylique pour fixer la couleur, puis une deuxième couche avec une résine de protection transparente qui donne une finition brillante, mate ou satinée selon ce que vous avez choisi. Deuxième possibilité, la peinture sur carrelage qui s'applique directement sur vos carreaux : elle est plus résistante qu'une peinture classique, et elle est imperméable et lessivable.
- application avec une sous-couche au préalable : optez pour une sous-couche spéciale carrelage qui accentuera l'adhérence de la peinture. Puis passez une couche avec la peinture de votre choix selon l'effet recherché.

  • Les critères de choix

- La pièce : si vous souhaitez peindre le sol d'une pièce humide type salle de bains ou buanderie, prenez une peinture spéciale carrelage salle de bains pour ne pas avoir de mauvaise surprise et éviter qu'elle ne s'écaille.
- Le type de carrelage : il est bon de savoir que peindre des sols en terre cuite, en ardoise, en marbre ou en pierre est fortement déconseillé. Ils sont poreux et absorbent la peinture. En revanche, les carrelages en grès ou en faïence se peignent facilement.
- La surface : vous n'utiliserez pas le même type de peinture pour carrelage si vous peignez un sol, un mur ou un plan de travail. Dans tous les cas, il est indispensable de parfaitement nettoyer et dégraisser le carrelage avant la pose pour que la peinture pour carrelage adhère parfaitement.

  • La gamme de prix

Comptez entre 1,50 € et 2,50 € le m² pour une peinture sur carrelage. Pour une résine de sol, comptez entre 30 € et 45 € pour un pot de 2,5 l pour une couleur classique (blanc, gris...) et entre 50 € et 65 € pour un même conditionnement sur des couleurs plus originales. 

>> Voir aussi : 

Peinture d'une chambre

La chambre étant la pièce du repos, le choix de sa peinture doit être mûrement réfléchi.

  • Les critères de choix

- le type de peinture : dans une chambre et surtout celle d'un enfant, préférez la peinture nature. Elles dégagent moins de substances toxiques que d'autres types de peinture. Vous pouvez aussi pour une peinture antibruit pour atténuer les sons stridents.
- la finition : une finition mate est souvent conseillée mais vous pouvez aussi opter pour une finition satinée pour donner des tonalités plus lumineuses à la chambre à coucher.
- la couleur : ici encore c'est une affaire de goûts : rose, beige, pastel et même noir, tout est une question de proportion.

Peinture d'un salon

  • Les modèles de peinture de salon

Pour le salon, comme pour la majorité des autres pièces d'un logement, la peinture se décline sous différentes formes :

- la peinture de salon glycéro : aussi appelée peinture à l'huile, ce premier type de peinture est assez complexe à mettre en oeuvre, mais offre un résultat irréprochable lorsque son application est bien réalisée.
- la peinture de salon acrylique : peinture à l'eau, sans odeur, assez facile à appliquer et réputée pour ses qualités environnementales par rapport à sa concurrente glycéro, la peinture de salon acrylique séduit la grande majorité des particuliers et s'impose comme la référence dans ce secteur.
- la peinture de salon spécifique : certaines peintures affichent aujourd'hui des propriétés spécifiques comme anti-UV, antibruit, fongicide, anti-insectes, etc.
- la peinture de salon à effet : pour un rendu esthétique décoratif.

  • Les critères de choix

En plus du type de peinture, glycéro ou acrylique, deux critères permettent de choisir la bonne peinture de salon :
- la couleur : c'est le critère numéro un lorsqu'on décide de peindre les murs de son salon. Sachez que certaines couleurs s'adaptent davantage au salon. C'est le cas notamment des couleurs claires qui, en plus d'apporter de la luminosité, donnent une impression visuelle d'agrandissement de la pièce ;
- la finition : pour le salon, il est recommandé d'opter pour une finition satinée ou brillante plutôt que pour une finition mate.

  • La gamme de prix

Le prix de la peinture de salon varie sensiblement selon les couleurs, les finitions et les fabricants. Comptez ainsi moins de 10 euros pour un litre de peinture d'entrée de gamme, un peu plus du double pour de la peinture de qualité supérieure.

Peinture d'une salle de bains

  • Les types de peintures pour salle de bains
peinture salle de bains
© Benoit Daoust - 123RF

En matière de peinture, il est courant de différencier deux catégories, qui s'appliquent autant pour la salle de bains que pour les autres pièces :
- les peintures glycérophtaliques : elles sont résistantes, associées à une peinture de qualité professionnelle, mais aussi odorantes et difficiles à mettre en œuvre. 
- les peintures acryliques : peintures à l'eau, elles sont faciles à appliquer et ne dégagent pas d'odeur. Un simple récipient d'eau permet de nettoyer le matériel et les éventuelles taches de peinture. 

  • Les critères de choix

- le type de peinture : la distinction entre peinture acrylique pour bricoleurs amateurs et peinture glycéro plus résistante n'est plus aussi vraie qu'avant, et il existe aujourd'hui des peintures acryliques spéciales salle de bains très résistantes.
- la finition : une finition mate est souvent déconseillée pour une salle de bains, à l'inverse d'une finition satinée ou brillante.
- les propriétés : anti-condensation, fongicides, algicides, microporeuses, certaines peintures présentent des propriétés adaptées à des conditions particulières. 
- la couleur : dépendant des goûts de chacun, le choix de la couleur de la peinture pour salle de bains répond avant tout à des critères esthétiques personnels.

  • La gamme de prix

Au litre, comptez un peu moins de 25 € pour une peinture spécifique salle de bains d'entrée de gamme. Pour une meilleure qualité, les prix avoisinent les 100 €. 

Peinture d'une cuisine

peinture cuisine
© Benoit Daoust - 123RF

La peinture cuisine est une peinture spécifique. Elle doit pouvoir résister aux conditions particulières d'utilisation. Si ce n'est pas le cas, elle va finir par s'abîmer, moisir ou s'écailler. Au-dessus de la table de cuisson ou de l'évier, elle doit également être lessivable. Il faut donc choisir une peinture spécial pièces humides ou cuisine et salle de bains. Celles-ci possèdent des composants, tels que fongicides ou film anti-graisse, qui les rendent plus résistantes qu'une peinture classique. Si les peintures glycéro (au white-spirit) sont parfaitement adaptées à cet usage, elles sont néanmoins composées de nombreux solvants nocifs à la fois pour l'environnement mais également pour votre santé.

  • Comment poser la peinture dans une cuisine ?

Tout travail de peinture commence par la préparation du support. S'il s'agit d'un mur, celui-ci doit être sain, propre et sec. S'il y a un ancien papier peint, il faut le retirer et boucher les trous et fissures éventuels. S'il y a une vieille peinture, il faut vérifier son état en grattant ce qui est susceptible de tomber si elle s'écaille, ou bien en la lessivant pour supprimer toute graisse résiduelle. La peinture tiendra plus longtemps sur un support propre, et le résultat final sera meilleur si le mur est bien lisse. Il est préférable de poser deux couches de peinture, surtout au plafond, afin de pouvoir lessiver correctement ensuite. 

  • Les tendances de peintures dans la cuisine

Devenue en quelques années le centre de vie de la maison, la cuisine fait l'objet de toutes les attentions en matière de décoration et de peinture. Les couleurs vives ne sont plus réservées aux meubles ; elles s'invitent également sur les murs pour des cuisines toniques. Les couleurs sombres, comme le marron, le gris ou le noir, apporteront une touche d'élégance contemporaine. 

  • Astuce

Pour rajeunir votre cuisine, vous pouvez également repeindre les meubles ou encore le carrelage en le dégraissant correctement et en appliquant un primaire d'accrochage avant la peinture.

Comment bien choisir sa peinture murale ?

Il existe 3 grandes familles de peintures :

  • La peinture glycéro

Si la peinture acrylique connaît un fort succès, c'est au détriment de la peinture glycérophtalique (à l'huile). Pourtant, ce type de produits bénéficie de points forts. Ainsi, l'adhérence la peinture glycéro est nettement meilleure que celle de la peinture acrylique. En outre, elle est très résistante et ne craint pas l'humidité, c'est pourquoi on l'utilise beaucoup à l'extérieur, notamment sur les boiseries et supports en métal. La gamme de couleurs est aussi plus complète. En ce qui concerne la finition brillante, le résultat reste inégalable.

la peinture glycéro a une meilleure adhérence que la peinture acrylique.
La peinture glycéro a une meilleure adhérence que la peinture acrylique. © Leroy Merlin

Mais si la peinture glycéro est aussi résistante, c'est à cause des nombreux solvants qu'elle contient : de l'huile ou de la résine synthétique. Entrent également dans sa composition des composés organiques volatils (COV). Ceux-ci sont non seulement nuisibles pour l'environnement mais aussi pour la santé, notamment celle des personnes qui rencontrent des problèmes respiratoires.
Autres points faibles, la peinture glycéro est beaucoup plus odorante et plus longue à sécher. Après avoir peint, vous devrez nettoyer vos outils avec du White Spirit, lui aussi mauvais pour l'environnement. La peinture glycéro a tendance à se détériorer dans le temps et à jaunir.

Notez qu'il est nécessaire d'appliquer une sous-couche avant de peindre. Par ailleurs, pour un résultat net, préférez appliquer deux couches fines qu'une couche épaisse.

  • La peinture acrylique

Il s'agit de peinture à l'eau. Aujourd'hui, la peinture acrylique supplante la peinture glycéro, surtout dans les intérieurs.
Bien qu'elle soit assez récente, elle est très appréciée des particuliers mais aussi des professionnels. Et pour cause, ses avantages sont nombreux :
- elle est facile à appliquer ;
- elle sèche vite (en moins d'une heure) ;
- elle sent peu et elle ne jaunit pas au fil du temps ;
- elle est aussi moins nocive pour l'environnement car elle contient peu de solvants ;
- après utilisation, les outils peuvent être nettoyés à l'eau et au savon.

Son bon pouvoir couvrant permet de masquer les défauts des murs et plafonds. Pour le bois et le métal, il existe des formules spéciales. Sachez qu'il existe aussi des peintures acryliques spécifiquement conçues pour la cuisine et la salle de bains.
Petit bémol toutefois, la peinture acrylique ne supporte pas très bien l'action des produits ménagers, elle n'est donc pas lessivable comme la glycéro.

Notez que la peinture acrylique, même si elle est à l'eau, n'est pas une peinture naturelle. En effet, ne peut pas bénéficier de l'adjectif "naturelle" qui veut. Pour qu'une peinture soit considérée comme telle, il faut que les pigments et les liants soient naturels. Dans ce cas, on utilise notamment des composantes comme la caséine, ou l'essence d'agrume.

  • Les peintures spéciales 

Anti-UV, fongicide, spéciale bois, antirouille, spéciale façade, haute température... Voici autant de formules de peintures dites "spéciales", c'est-à-dire destinées à des matériaux ou des usages spécifiques. Ainsi, il est courant de voir le métal, même lorsqu'il est peint, rouiller. D'où l'intérêt d'utiliser une peinture spéciale. En effet, les formules proposées permettent non seulement de peindre les métaux ferreux sans passer de sous-couche, mais elles assurent une protection contre l'oxygène et l'humidité qui sont à l'origine de la rouille.

Lorsque la peinture craquelle et se décolle sur, cela signifie qu'il y a de l'humidité dans le matériau. Si tel est le cas, décaper la surface jusqu'au bois brut, puis appliquez une sous-couche, et enfin passez une peinture spéciale ayant la particularité de laisser respirer le bois (microporeuse) et de le protéger de l'apparition de mousses et de champignons (fongicide). Ce type de peinture est également plus résistant aux chocs.

Vous trouverez aussi des peintures "haute température" qui sont notamment conçues pour recouvrir les radiateurs puisqu'elles peuvent supporter des températures dépassant les 100°C.

Les peintures spéciales façades protègent les murs extérieurs de votre maison des intempéries, des salissures, des UV, des champignons et moisissures...

Effets spéciaux...

Dans la famille des peintures spéciales, on peut rajouter les peintures dites " à effet " comme les peintures dorés, argentés, les magnétiques, les effets tadelakt, les effets béton, les peintures ardoise. Avec le boom du marché de la décoration, les gammes ne cessent de s'enrichir.

Quelques précisions sur les peintures monocouches

Les peintures monocouches ont un fort pouvoir couvrant, c'est la raison pour laquelle une seule couche suffit sur la surface à recouvrir (du moins pour les teintes claires). Cependant, pour les couleurs foncées, vous faudra passer deux couches de peinture pour obtenir le résultat escompté (toutefois, une peinture classique en aurait nécessité trois). Veillez à respecter 24 heures entre les deux passages. En raison de leur fort pouvoir couvrant, les peintures monocouche sont particulièrement recommandées pour les plafonds. Vous pouvez aussi les utiliser pour les menuiseries intérieures. Notez que ce type de produits et très résistant aux chocs et lessivable.

La peinture glycéro et la peinture acrylique existent dans des finitions différentes.

  • Finition mate à l'aspect velours

La finition mate donne un caractère sobre, feutré, à votre pièce, elle est donc idéale pour les salons, séjours, et chambres. Elle permet de masquer les irrégularités et les imperfections, c'est pourquoi on la choisit souvent pour les plafonds. Les peintures mates ne supportent pas bien les salissures. Ne les choisissez pas pour l'extérieur car elles supportent mal les intempéries.

  • Finition satinée à l'entretien facile

La finition satinée offre un côté chaleureux, soyeux.Elle est bien plus résistante que la finition mate et est donc idéale pour les murs. Elle convient aussi parfaitement aux boiseries. Notez par ailleurs qu'elle est lavable. Un lavage à l'eau clair suffit généralement.

  • Finition brillante à l'effet miroir

La finition brillante a un effet miroir, ce qui a pour conséquence d'agrandir les pièces. Lessivable, elle offre une bonne résistance aux salissures et à l'humidité, c'est pourquoi on la choisit souvent pour les cuisines et salles de bains. Elle permet aussi de souligner des détails, et dans ce sens, complète bien le satiné. Mais attention, la peinture brillante accentue les irrégularités du support. Il doit donc être parfaitement préparé.

  • Les critères de choix
    peindre au rouleau
    © Ilya Glovatskiy - 123RF

Avant d'opter pour une peinture acrylique ou glycéro, il est important de se poser les bonnes questions pour choisir une peinture adaptée à la pièce et au support. La peinture glycéro demande un nettoyage des outils au white-spirit et convient davantage pour les pièces d'eau ou les extérieurs, car elle est lessivable et très résistante. La peinture acrylique permet un nettoyage des outils à l'eau et est idéale pour peindre murs, plafonds et chambres, car elle est facile d'application, inodore et sèche très vite. Très polluante, la peinture glycéro se fait de plus en plus rare dans les rayons au profit de la peinture acrylique, car elle contient de moins en mois de solvants (COV). Cependant, elle reste indispensable en extérieur ou pour peindre des métaux. 

  • La gamme de prix

En termes de prix, on trouve de tout dans les rayons. Vous trouverez de la peinture acrylique de 1,20 euro à 40 euros le litre. Le prix moyen pour une peinture de bonne qualité se situe entre 10 et 20 euros le litre. La peinture glycéro est en revanche un peu plus chère. Le prix moyen oscille entre 20 et 30 euros le litre. 

Peinture écologique

Depuis quelques années, les peintures glycéro (à base de solvants, très odorantes et polluantes) cèdent petit à petit la place aux peintures à base d'eau (acryliques), aux hybrides alkydes et aux peintures dites écolos. La peinture acrylique est la plus vendue. Sans odeur ou presque, elle sèche rapidement, ne jaunit pas avec le temps, et les pinceaux et rouleaux peuvent se rincer à l'eau. L'hybride alkyde est un mélange entre peinture glycéro et acrylique. De la première, elle conserve son bon rendement et un entretien facile. Moins polluante, elle est néanmoins assez longue à sécher totalement. Plusieurs fabricants proposent désormais des peintures écologiques ou naturelles. La présence du logo NF environnement ou de l'écolabel européen sur le pot est garante de l'absence de métaux lourds et de la faible teneur en composants organiques volatils. Elles sont également plus chères à l'achat. Enfin, les plus bricoleurs peuvent également faire leur peinture eux-mêmes en mélangeant de la chaux, des pigments et de l'eau, tout en sachant que le rendu final peut être inégal.

Matériel de peinture

materiel peinture
© anikasalsera - 123RF

S'il existe par exemple des peintures spécifiques pour les radiateurs, il existe également un matériel adapté pour peindre correctement. Pour les peintures brillantes, il faut utiliser une brosse ou un rouleau à laquer afin d'étirer la peinture sans laisser de traces. Il existe aussi une large gamme de rouleaux pour les surfaces plus grandes ou dont les formes sont adaptées à des usages spécifiques. En mousse, à longs poils, pour le crépi ou avec des motifs, cela dépend aussi du rendu final désiré. Le pistolet à peinture est quant à lui surtout destiné aux grandes surfaces à peindre.

>> Voir aussi nos fiches pratiques :

Peinture à effets

En plus d'une gamme de coloris unis de plus en plus variée, les fabricants proposent de nombreuses peintures à effets. Peinture pailletée, magnétique, ardoise ou encore badigeon, effet craquelé, lasuré ou crépi, c'est avant tout une affaire de goût. Les tendances sont aux peintures mates, faciles à poser. Associées de façon harmonieuse, elles créent une ambiance intime et chaleureuse. En jouant sur le contraste des couleurs, la pièce est plus tonique en mettant certains éléments en valeur.

Nuancier de peinture

peinture nuancier
© Rostislav Sedláček - 123RF

Le nuancier de peinture est une large de palette de couleurs qui va vous aider à trouver à coup sûr, la teinte idéal pour vos murs et plafonds. Sur Internet, il est désormais possible d'accéder à des nuanciers interactifs. C'est pratique mais il y a l'embarras du choix. On vous donne ainsi nos conseils pour choisir la peinture adaptée à une cuisine, une chambre, un salon ou salle de bains par exemple.

Techniques de peinture murale

Une fois la peinture choisie, il vous reste maintenant à décider quelle technique de peinture murale vous allez adopter. En effet, il est possible de fabriquer un pochoir, peindre au tampon ou encore peindre à l'éponge. A chaque fois, le rendu est différent mais donne du cachet à votre pièce.

>> Voir aussi nos fiches pratiques :

Quelle quantité de peinture acheter ?

Pour le savoir, divisez le nombre de m² à peindre par le rendement de la peinture (indiqué sur le pot) et multipliez le tout par le nombre de couches nécessaires. Exemple : pour une pièce de 20 m², une peinture qui a un rendement de 10m²/litre, sachant qu'il faudra deux couches, on obtient : 20/10x2=4. Il faudra donc acheter 4 litres de peinture.

VIDEO. La peinture qui change de couleur, vous connaissez ?

Papier peint / Peinture murale