Photo Brian Avery

Brian Avery

Acteur.

Filmographie de Brian Avery


Articles

http://i-cms.linternaute.com/image_cms/50/10300730-megan-fox-enceinte-brian-austin-green-et-sa-reponse-hilarante-sur-instagram.jpg
Megan Fox enceinte : Brian Austin Green et sa réponse hilarante sur Instagram publié le 13/04/2016

Décidément, Megan Fox ne manque pas d'humour, en témoigne son post Instagram au sujet de son baby bump.

http://www.linternaute.com/cinema/magazine/heros-de-sagas-qui-changent-de-visages/image/hannibal1-cinema-magazine-2223616.jpg
Hannibal Lecter - Héros de sagas qui changent de visages publié le 03/07/2014

Comme Christian Clavier, Clovis Cornillac et Edouard Baer qui ont incarné Astérix à tour de rôle, il arrive parfois que l'un des personnages principaux d'une saga change d'interprète en cours de route.

http://www.linternaute.com/cinema/star-cinema/albert-dupontel-et-sandrine-kiberlain-interview-albert-dupontel-et-sandrine-kiberlain/image/9moisfermes01-cinema-stars-1830592_120.jpg
Le rapport au public - Interview Albert Dupontel et Sandrine Kiberlain publié le 15/10/2013

Albert Dupontel : Une fois que Bernie a été fait, ces pulsions radicales sont passées. Depuis ce film, on me dit à chaque fois : "Oh, c'est pas Bernie". D'accord, mais les mêmes gens qui me reprochent un adoucissement justement pourraient me reprocher aussi de faire systématiquement la même chose. Il n'y a pas de calcul. Dans Le Créateur, il y avait une fin qui était assez noire. Avec Enfermés dehors, je voulais faire un cartoon social. Le Vilain, c'était la rencontre de Tex Avery et de Capra, donc je ne voyais pas comment on aurait pu "trashiser" le film. Je ne vous cache pas que j'essaye parfois. Dans Le Vilain, à la fin la mère mourrait et puis, objectivement, ça ne tient pas la route. Comme quand j'ai voulu faire vivre Bernie à la fin de Bernie, ça ne collait pas. C'est de l'ordre de l'inconscient. Bernie a très bien marché, donc on pourrait se dire au contraire qu'on va mettre un seau d'hémoglobine sur chaque film. Non. Il y avait finalement une vraie cohérence dans le film. Il est assez juste dans ses excès. Les films qui plaisent aux gens, ce sont les films qui sont justes finalement, même quand ils sont excessifs. Et 9 mois ferme est assez juste finalement dans cette histoire d'amour qui est hautement improbable. Une fois qu'elle est incarnée, on ne demande qu'à y croire.

http://www.linternaute.com/cinema/film/jesus-christ-au-cinema/image/monty-cinema-films-1080618.jpg
Monty Python, la vie de Brian - Jésus Christ au cinéma publié le 19/12/2011

Il est né le divin enfant ! Le fils de Dieu a fait l'objet de nombreuses représentations sur grand écran. Oui, mais comment ?


Annonces Google