Classement 2017 des cinémas les plus chers (et les moins chers) de France

Classement 2017 des cinémas les plus chers (et les moins chers) de France Les Français ne sont pas tous égaux face à l'accès au cinéma. Selon une étude exclusive de Linternaute.com, les disparités territoriales sont grandes quant aux prix des multiplexes.

Avec plus de 200 millions d'entrées vendues chaque année en salles, le septième art est un loisir important pour les Français. Pourtant, ils ne sont pas tous égaux dans leur capacité à accéder aux sorties cinéma du moment. La rédaction de Linternaute.com a étudié les prix de plus de 210 multiplexes en France métropolitaine afin de détailler les différentiels de prix qui existent entre les territoires. Nous avons ainsi pu établir un top 10 des multiplexes les moins chers de France ainsi qu'un top 10 des multiplexes les plus chers de France (cliquer ci-dessous).

Comme on pouvait s'y attendre, les grandes villes sont particulièrement frappées par des prix élevés pratiqués par certaines enseignes. Paris est effectivement le domicile de trois des quatre cinémas les plus chers de France, mais on se rend compte que certaines villes de province voient elles aussi leurs multiplexes pratiquer des prix élevés, c'est le cas notamment de la région PACA. D'autres régions, la Bourgogne-Franche-Comté et la Bretagne par exemple, profitent de prix moyens plus cléments en dessous des 10€. Un détail des prix par région est également disponible dans le dossier défilant ci-dessus.

Quelle enseigne est la moins chère en France ?

En collectant les données sur les prix pratiqués par les différentes enseignes de multiplexes en France, on se rend compte que les tarifs varient de manière parfois significative d'une marque à une autre. Avec ses 19 multiplexes dans l'Hexagone, Mégarama fait figure de bon élève avec une moyenne située à 9,11€. UGC (39 multiplexes) et Gaumont-Pathé (63 multiplexes), quant à eux, dépassent les 11€ de moyenne avec respectivement 11,03€ et 11,90€ de moyenne.

 

Côté présence sur le territoire, plusieurs chaînes de multiplexes jouissent d'une représentation écrasante dans l'Hexagone. Après leur fusion, Gaumont et Pathé revendiquent un total de 63 multiplexes partout en France. Le groupe se place donc aisément à la première place du classement des enseignes les plus représentées en France. Gaumont-Pathé est suivi de CGR, avec 49 multiplexes, et UGC, avec 39 multiplexes. MK2 reste une enseigne exclusivement parisienne. Ses 9 multiplexes se trouvent dans la capitale.

 

Paris, moyenne la plus chère pour un plein tarif

Si l'on regarde les multiplexes dans Paris intra-muros, on se rend compte qu'ils sont tous répartis sur des tranches moyennes à chères hormis dans l'Est parisien, peu pourvu en multiplexes. On y trouve les seules séances plein tarif à moins de 10€ : au MK2 Nation et au MK2 Gambetta (9,90€). Au-delà de ces prix, la ville de Paris reste peuplée de multiplexes dont les prix sont importants. Certains cinémas parisiens font même partie des plus chers de France : le Gaumont Alésia, le Pathé Beaugrenelle (15€ plein tarif hors promotion ou supplément) et le Gaumont Convention (14€). La capitale est aussi marquée par un tarif moyen au-dessus de la moyenne nationale : 11,74€ pour un tarif normal sans promotion et hors supplément. C'est 1€ plus cher que la moyenne nationale (10,61€) mais également plus cher que la moyenne de la région Île-de-France (11,21€).

En région, un accès et des prix disparates

Cela va peut-être vous surprendre mais l'Île de France n'est pas la région où les habitants paient le plus cher leur place de cinéma. Le prix moyen du billet y est situé à 11,21€, soixante centimes de plus que la moyenne nationale de 10,61€. Les habitants de la région Provence-Alpes-Côtes d'Azur paient en moyenne 11,39€ le plein tarif. La région fait donc figure de mauvaise élève tandis que c'est en Bourgogne-Franche-Comté qu'on observe la moyenne la plus basse pour un billet plein tarif. La moyenne y est située à 9,47€.

 

Comme on pouvait s'en douter, l'ensemble du territoire hexagonal n'offre pas une couverture équilibrée en matière d'accès aux multiplexes. Si l'Île de France propose à ses habitants un total de 64 multiplexes, la Région Centre n'en possède que cinq. La moyenne nationale de multiplexes est d'ailleurs gonflée par l'Île de France à hauteur de 18 multiplexes par région. Elle descend à 13 si l'on enlève la région Île-de-France de l'équation. On note donc que la concurrence que se livrent les chaînes de multiplexes dans certaines régions n'est pas forcément un facteur de baisse de prix. Au contraire, en Île-de-France où se trouvent 64 enseignes de ce type, on trouve un des prix moyens les plus élevés de France. A l'inverse, en Nouvelle Aquitaine qui compte pourtant 30 multiplexes, la moyenne est relativement basse par rapport à la moyenne nationale.

 

Méthodologie de l'étude

Pour les besoins de cette étude, nous nous sommes basés sur le prix affiché plein tarif sur les sites internet respectifs de chaque enseigne, hors suppléments, hors promotions et hors séances du matin. A noter que lorsque plusieurs pleins tarifs sont effectifs dans certains multiplexes, nous avons utilisé le tarif concernant le plus de salles au sein du cinéma (exemple : l'UGC Normandie à Paris propose un tarif normal à 12,50€ dans la salle 1 et un tarif normal à 11,50€ dans les salles 2 à 4. Nous avons donc pris en compte le tarif concernant le plus de salles, à savoir 11,50€.)

Cette étude porte uniquement sur les multiplexes, les cinémas indépendants ne mettant pas tous à disposition leurs tarifs. Les données ont été collectées et vérifiées sur les sites internet de chaque enseigne du 6 au 10 novembre 2017.

Sortie cinéma

Annonces Google