Rachat de Fox par Disney : qu'est-ce que ça va changer pour vous ?

Rachat de Fox par Disney : qu'est-ce que ça va changer pour vous ? Aujourd'hui, Disney a annoncé le rachat de 21st Century Fox pour un montant de 52,4 milliards de dollars. Mais qu'est-ce que ça veut dire pour le cinéphile ?

Après de longues semaines de rumeurs, Disney a enfin officialisé le rachat du groupe médias et divertissement 21st Century Fox. Cette acquisition concerne les sociétés de production cinéma et télévision mais aussi les chaînes télévisées FX et National Geographic, des parts dans le groupe de télévision Sky ou encore une participation à la plate-forme de streaming Hulu. En revanche, le rachat ne concerne pas la station américaine Fox et toutes ses antennes locales ainsi que ses chaînes d'informations (Fox News) et sportives (Fox Sports) qui resteront dans le portefeuille de la famille Murdock.

Des licences à ne plus savoir qu'en faire

C'est bien beau tout ça mais qu'est-ce que ça va apporter au consommateur de divertissement ? Du côté du cinéma, on peut y voir de nombreuses possibilités pour Disney de relancer ou perpétuer de nombreuses licences qui font partie du catalogue de Fox. Et elles sont pléthoriques : Alien, X-Men, Fantastic Four, Deadpool, Les Simpson mais aussi Avatar, film ayant généré le plus de recettes de toute l'Histoire dont le réalisateur James Cameron est à l'heure actuelle en train de plancher sur pas moins de quatre suites. Il y a donc de fortes chances pour que l'on retrouve ces licences très prochainement au cinéma.

Les amateurs de l'univers cinématographie Marvel peuvent également s'attendre à ce que les mutants de la saga X-Men intègrent enfin l'univers où se côtoient les Avengers comme c'est le cas déjà dans les comics originaux. Il est fort probable que ce rachat influence la suite des événements dans cet univers super-héroïque. Reste à savoir si l'arrivée des X-Men dans le catalogue de Marvel Studios va bousculer les plans bien huilés de Kevin Feige, architecte de l'univers qui pense aux futurs films cinq ans à l'avance.

A l'image de ce qui a été fait avec la saga Star Wars, réactivé par Disney en 2015 après son rachat de Lucasfilm en 2012, on pourrait également voir Fox relancer d'anciennes licences au repos pour le moment. Pensons notamment à la saga Die Hard, Maman j'ai raté l'avion, La Nuit au Musée ou encore Predator et Alien vs Predator. Que ce soit avec des remakes ou des suites, les possibilités sont virtuellement infinies.

A noter également que Disney met également sur un nouveau studio spécialiste de l'animation : BlueSky, père de la saga L'Âge de Glace notamment. Après le rachat des studios Pixar, Disney est désormais le maître incontesté de l'animation occidentale avec pour seul véritable concurrent Illumination (Moi Moche et Méchant) chez Universal.

Disney s'arme contre Netflix

Au-delà de la production pure et simple d'une multitude de films, une autre bataille est en train de se jouer. Disney a la ferme intention de s'attaquer à la plate-forme de streaming Netflix et l'a fait savoir depuis quelques mois déjà en annonçant le retrait progressif de ses productions du site de VOD par abonnement. Si précédemment Netflix avait pu avoir accès en exclusivité à certaines des grosses productions de Disney (les films de super-héros et les films Star Wars étaient disponibles sur le catalogue américain de Netflix) ce ne sera à terme plus le cas.

L'objectif de Disney est de lancer sa propre offre de streaming par abonnement et ce dès 2019. Tout l'enjeu de ce genre d'offres est dans la variété qu'elles sont capables d'apporter, une des clés du succès de Netflix. Le rachat de 21st Century Fox apportera un catalogue gigantesque de films et de séries télévisées à cette future plate-forme de streaming par abonnement que Disney veut construire pour se créer une place au soleil dans ce milieu où Hulu et Amazon Prime Vidéo ont encore du mal à tutoyer le géant Netflix. Avec l'arrivée prochaine de ce nouvel acteur, Disney acte la volonté d'en finir avec l'hégémonie de Netflix et s'engouffre encore plus dans le morcellement de l'offre déjà pléthorique de la VOD par abonnement mensuel. Il faudra donc bientôt se renseigner encore plus en détails sur les catalogues des différents acteurs du marché.

Avec cette acquisition historique, Disney étend une nouvelle fois son portefeuille après les rachats successifs de Pixar, Marvel et Lucasfilm. Une nouvelle qui fera grincer des dents certains cinéphiles qui pointent de plus en plus du doigt l'harmonisation des productions estampillées Disney. Celles-ci ont une fâcheuse tendance à la normalisation avec une structure et des ressorts souvent extrêmement visibles. Une chose est sûre, Disney débloque une nouvelle manne d'argent grâce à ce rachat. En revanche, il n'est pas certain que cette nouvelle soit applaudie par tous les observateurs cinéphiles.

James Cameron / Fox

Annonces Google