Le défi de jouer un tétraplégique

François Cluzet, entouré d'Anne Le Ny et Omar Sy © Thierry Valletoux/AP/SIPA

"Avant certaines scènes délicates de douleur, je me mettais à l'écart pour me préparer, me concentrer et je commençais un exercice physique pour m'oublier afin de ressentir la souffrance du personnage, confie François Cluzet. Ce travail corporel et sensoriel est indispensable puisque je n'ai pas le corps pour exprimer les choses. D'habitude, j'enlève des dialogues pour jouer avec mon corps. Là c'était l'inverse."

Suggestions de contenus