Les pires erreurs historiques dans les films

Alexandre ©  RONALDGRANT/MARY EVANS/SIPA

Même si un film reste avant tout une fiction, certains longs-métrages prennent de grosses libertés avec les faits historiques. La preuve.

"Alexandre" d'Oliver Stone (2004)

Le biopic consacré à Alexandre le Grand (356 av. J.-C. - 323 av. J.-C.) collectionne les anachronismes. Outre l'utilisation de l'anglais (apparu en 400) dans les lettres échangées entre les personnages, on y voit aussi le fameux phare d'Alexandrie construit pourtant après la mort du roi de Macédoine. Une scène montre également Ptolémée sur sa terrasse, au milieu de plusieurs bustes d'empereurs romains qui vécurent trois siècles plus tard.
Par ailleurs, Rosario Dawson qui joue Roxane, la princesse de Sogdiane qu'Alexandre épouse, est une afro-américaine, alors que cette région correspond au Tadjikistan actuel (Asie)