Huez les Assassin(s) !

Assassin(s) © Audiences

Mathieu Kassovitz enflamme la Croisette en 1997 avec Assassin(s), un film visuellement difficile à supporter, qui sera copieusement sifflé. Lors de la conférence de presse qui s'ensuivit, Mathieu Kassovitz répondit aux journalistes particulièrement réticents au film que "Assassin(s) est une expérience qui doit être désagréable, car la violence n'est pas agréable".

Suggestions de contenus