Une Palme politique

Michael Moore © Studio Canal

Alors que George W. Bush est en pleine campagne pour obtenir un second mandat, le jury cannois décerne la Palme d'or au brûlot Fahrenheit 9/11 de Michael Moore. Le documentaire n'épargne pas la politique du président, notamment sur ses décisions concernant la guerre en Irak. La polémique enfle immédiatement : Cannes, symbole du divertissement, est-il aussi l'endroit où doit résonner un tel écho politique ? A l'annonce de la remise de la Palme, George W. Bush a déclaré : "Cette récompense démontre que les Etats-Unis sont un pays libre où chacun a le droit de dire ce qu'il veut". Et il fut réélu peu après.

Suggestions de contenus