Critique du film "Harry Potter et les reliques de la mort, partie 2" : Chaos

Vous voulez savoir pourquoi le dernier épisode de la saga Harry Potter est une honte ? Voici les différentes trahisons relevées par rapport au livre.

Je sais que je vais encore m'attirer les foudres de certaines personnes (et oui je suis une vraie "puriste des livres d’Harry Potter" et fière de l’être) avec ces mots qui, selon moi, définissent le mieux cette "adaptation" très, très libre du roman : bâclée et pure machine à fric !
 Ayant lu le livre et connaissant les films Harry Potter, je m’attendais bien entendu à une telle aberration. De l'action et encore de l'action ! Peu de blabla pour expliquer certaines choses qui me paraissent pourtant essentielles, comme le récit du prince (Severus Rogue), sans compter le pitoyable jeu d'acteur de Daniel Radcliffe et d'Emma Watson (que j'appréciais pourtant au début dans les deux premiers films) !
 L'équipe du film s’est amusée à faire de Poudlard une sorte d'arène d’où le sang et les larmes coulent à mesure des incantations et sortilège "Stupéfix" ! Ce film est donc un enchaînement successif de scènes d'action sans aucune réflexion et logique, comme on en trouve souvent dans certains blockbusters. Il y a donc beaucoup d'incompréhensions. Par exemple, on apprend à peine que Tonks et Lupin ont eu un fils dont le parrain n'est d'autre qu’Harry (c'est juste un petit détail de rien du tout après tout) ! C'est simple : ce film est incompréhensible pour les personnes n'ayant pas lu le livre. Mais bon.... c'est vrai que ce genre de film n'est pas vraiment celui destiné aux spectateurs qui cherchent à réfléchir.
  Le pire, ce sont les dialogues entre certains personnages totalement inutiles.
 On a droit à un mélange confus de certaines scènes et des exagérations de la personnalité de certains personnages, notamment celle de Neville. J'ai beau adorer ce personnage dans les bouquins, là on le transforme en une espèce de MacGyver à deux sous avec son discours absolument pathétique !
 Là où le film atteint son paroxysme dans l’absurdité, c’est toujours dans l’absence d’explication. En effet, on apprend juste que Dumbledore a commis des erreurs dans sa jeunesse et on ne voit pas son ancien ami, le mage noir Grindelwald.
L'épilogue est totalement bâclé (à sa décharge l'épilogue du livre l'était un peu aussi). On ne voit même pas Teddy Lupin (le filleul d'Harry) et Ron ne parle pas alors qu'il est censé dire : "C'est à cause de moi ! Je suis extrêmement célèbre !". Cependant j'ai beaucoup aimé la musique "Leaving Hogward" à la fin.
On peut toutefois être ravi par l’excellent jeu d’acteur d’Alan Rickman (Severus Rogue). C’est le seul qui a réussi à tirer son épingle du jeu.
Au final, le film ressemble à l'une de ces grosses productions américaines où l'action prime en dépit de la parole et de la réflexion, tout ça pour faire de l'argent. C'est à ce moment là qu'on se rend compte que les boîtes de production n'en n'ont rien à faire des livres du moment qu'elles peuvent engendrer un maximum de bénéfices. 0,5/10 est la note de ce superbe gâchis !

Autour du même sujet