Wall Street : l'argent ne dort jamais

Déjà vu ce film ?
Ma note :

Synopsis

En 2001, après avoir purgé sa peine pour fraude boursière, blanchiment d’argent et racket, Gordon Gekko sort de prison. Mal coiffé, peu soigné, il n’a plus rien du redouté gourou de Wall Street d’autrefois. Personne n’est venu l’accueillir, ni sa fille, Winnie, qui a coupé les ponts, ni ses anciens collègues qui ont continué à amasser des fortunes durant ses huit ans d’absence. Tout le monde lui a tourné le dos. En 2008, Jake Moore, un jeune trader doué, a fait gagner des millions de dollars au vénérable fonds d’investissement Keller Zabel dirigé par Louis Zabel, son mentor. Sa petite amie, Winnie, admire son dynamisme, son engagement envers les énergies vertes et son idéalisme – cet idéalisme qui selon elle, manque tant à son père. Lorsque la cotation de la société de Zabel s’effondre suite à des rumeurs de placements toxiques, celui-ci demande l’aide de la Réserve Fédérale, mais le gouvernement refuse de le renflouer. Bretton James, un associé de la puissante banque d’investissement Churchill Schwartz, en profite pour lancer une O.P.A. hostile sur Keller Zabel pour une fraction de sa valeur. Ruiné, menacé par le chômage et affecté par la chute de son mentor, Jake assiste à une conférence donnée par Gordon Gekko à la Fordham University pour la promotion de son nouveau livre, L’avidité, est-ce bien ? Gekko explique que l’avidité n’est plus seulement une bonne chose – c’est une chose légale. Selon lui, un mal ronge le système financier ou la spéculation à outrance et l’endettement causeront la perte de l’économie. Sans le dire à Winnie, Jake rencontre Gekko et lui propose de l’aider à renouer des liens avec sa fille en échange d’informations sur les raisons qui ont poussé les collègues banquiers de Louis Zabel à le trahir. Une étrange alliance se forme entre les deux hommes : l’un cherche à venger son mentor, l’autre à retrouver sa fille. Mais Gekko a-t-il vraiment changé ?

Bandes annonces Wall Street : l'argent ne dort jamais


Photos Wall Street : l'argent ne dort jamais

Avis Wall Street : l'argent ne dort jamais

Déjà vu ce film ?
Ma note :
Note moyenne
3
(40 votes)
Signaler un abus
Utile
+0
Nathalie Boumier - 12 octobre 2010

Ce que j'ai aimé : New York est très bien filmée, les acteurs sont excellents (c'est ce qui sauve le film)
Ce qui ne m'a pas plu : Trop spécialisé dans la finance, on n'y comprend pas grand chose. C'est lourd, long et besogneux.

Signaler un abus
Utile
+0
Marie-Odile Mehu - 6 octobre 2010

Ce que j'ai aimé : On y trouve ce que le titre annonce, avec heureusement un peu d'humanité dans la vie privée des personnages, afin de rendre l'ensemble plus facile à "digérer"
Ce qui ne m'a pas plu : La fin trop peu crédible venant d'un vieux "rapace"

Signaler un abus
Utile
+0
Monique Bonnet - 4 octobre 2010

Ce que j'ai aimé : Michael Douglas, Shia LaBeouf et Josh Brolin sont excellents. Surtout Shia LaBeouf, il joue remarquablement bien pour son âge. Les paysages sont magnifiques.
Ce qui ne m'a pas plu : Peut-être un peu long.

Répondre au sujet
Ma note :
0 caractère

Acteurs et actrices Wall Street : l'argent ne dort jamais

En savoir plus Wall Street : l'argent ne dort jamais

Distributeur
Twentieth Century-Fox Film
Budget
65 millions ($)
Public
A partir de 10 ans
Recettes USA
50 millions ($)
Titre original
Wall Street : Money Never Sleeps

Les internautes ont également aimé


Annonces Google