Gerard Byrne

Les internautes
0/5 (0 vote)

Synopsis

À partir de textes des années 1960, l'artiste irlandais Gerard Byrne examine si le monde actuel correspond à celui rêvé par des intellectuels, critiques d'art ou auteurs de science-fiction. Il présente ici des films de son installation «A Thing Is a Hole in a Thing It Is not» (2010), dont le titre est inspiré du postulat de Carl André affirmant qu'un trou dans un objet existe en tant que tel. Gerard Byrne s'intéresse dans cette pièce aux œuvres et aux artistes clés de l'art minimal. Il reconstruit ainsi la performance «Column» (1960) de Robert Morris dans son film «Rehearsal Spaces» et imagine la scène clé qui aurait amené l'artiste Tony Smith vers l'art minimal (Highways). Dans «1984 and Beyond» (1984 et au-delà), Byrne reprend les textes d'une discussion sur l'avenir du monde entre auteurs de science-fiction, parmi lesquels Ray Bradbury, Arthur C. Clarke, Isaac Asimov et Robert Heinlein, publiés dans l'édition juillet-août du Playboy américain en 1963.



Avis Gerard Byrne

Répondre au sujet
Ma note :
0 caractère

Annonces Google