Vingt quatre heures par jours en mer

Les internautes
0/5 (0 vote)

Synopsis

C?est la plus solitaire des courses au large. La plus inconfortable aussi. L?Atlantique sur un voilier de 6,50 mètres. Sans communication satellite. Sans assistance technique ou médicale. Sans informatique embarquée. Une course sur cartes papier dans laquelle toutes les gloires de la voile ont usé un jour ou l?autre leurs fonds de cirés. Plongée dans la tête du navigateur solitaire.


Avis Vingt quatre heures par jours en mer

Répondre au sujet
Ma note :
0 caractère

Les internautes ont également aimé


Annonces Google