Photo Ombretta Colli

Ombretta Colli

Actrice.

Filmographie de Ombretta Colli


Articles

http://i-cms.linternaute.com/image_cms/50/10417618-eric-berger-ou-en-est-l-interprete-de-tanguy-depuis-le-film.jpg
Eric Berger : où en est l'interprète de Tanguy depuis le film ? publié le 25/10/2016

Tanguy lui a permis de percer mais le rôle a fini par lui coller à la peau. Où en est Eric Berger aujourd'hui ? Jamais loin des caméras ou des planches !

http://www.linternaute.com/cinema/magazine/affiches-de-films-trop-retouchees/image/affiches-les-pires-photoshop-disasters-de-ces-dernieres-annees-39898-cinema-magazine-2161568.jpg
The Penthouse - Affiches de films trop retouchées publié le 26/05/2014

Des bras trop longs, des visages méconnaissables ou rajeunis de façon extrême... Parfois Photoshop peut devenir le pire ennemi d'une affiche de film.

http://www.linternaute.com/cinema/star-cinema/albert-dupontel-et-sandrine-kiberlain-interview-albert-dupontel-et-sandrine-kiberlain/image/9moisfermes01-cinema-stars-1830592_120.jpg
Le rapport au public - Interview Albert Dupontel et Sandrine Kiberlain publié le 15/10/2013

Albert Dupontel : Une fois que Bernie a été fait, ces pulsions radicales sont passées. Depuis ce film, on me dit à chaque fois : "Oh, c'est pas Bernie". D'accord, mais les mêmes gens qui me reprochent un adoucissement justement pourraient me reprocher aussi de faire systématiquement la même chose. Il n'y a pas de calcul. Dans Le Créateur, il y avait une fin qui était assez noire. Avec Enfermés dehors, je voulais faire un cartoon social. Le Vilain, c'était la rencontre de Tex Avery et de Capra, donc je ne voyais pas comment on aurait pu "trashiser" le film. Je ne vous cache pas que j'essaye parfois. Dans Le Vilain, à la fin la mère mourrait et puis, objectivement, ça ne tient pas la route. Comme quand j'ai voulu faire vivre Bernie à la fin de Bernie, ça ne collait pas. C'est de l'ordre de l'inconscient. Bernie a très bien marché, donc on pourrait se dire au contraire qu'on va mettre un seau d'hémoglobine sur chaque film. Non. Il y avait finalement une vraie cohérence dans le film. Il est assez juste dans ses excès. Les films qui plaisent aux gens, ce sont les films qui sont justes finalement, même quand ils sont excessifs. Et 9 mois ferme est assez juste finalement dans cette histoire d'amour qui est hautement improbable. Une fois qu'elle est incarnée, on ne demande qu'à y croire.

http://www.linternaute.com/cinema/star-cinema/akhenaton-et-imhotep-du-groupe-i-am-interview-akhenaton-et-imhotep-i-am/image/i-am2-cinema-stars-1727671_120.jpg
La réalisation du clip Marvel - Interview Akhenaton et Imhotep du groupe IAM publié le 17/07/2013

Akhenaton : Il laisse entrevoir des bribes du film parce qu'on est autorisé à utiliser à peu près la moitié des images du film puisque le morceau nous a été clippé sur la demande de la Fox donc forcément il y a des images dedans pour mettre le film en valeur. Donc on a tourné quelque chose qui est dans la même imagerie, avec des temples japonais derrière. On a fait ça dans un jardin à Marseille où il y a plusieurs constructions qui rappellent un peu l'univers du film. On l'a fait sous la pluie, ce qui est pas très sympa, et avec beaucoup moins de moyens. Après c'est sûr qu'on a voulu coller un maximum à l'imagerie. Pascal [Imhotep], Kheops et Kephren ont tourné dans un pièce qui est le centre de commande d'un tunnel qui ressemble un peu au centre de commande du S.H.I.E.L.D et après on a tout fini sur fond vert dans une ville qu'on a recomposée, qui est recrée. C'est vrai que le hasard a bien fait les choses : le film, à la fois les Marvel, à la fois le Japon, collait exactement à l'album. La personne de la Fox qui nous a contacté a trouvé hallucinant l'analogie qu'il y a entre le morceau et le film. C'était pas prémédité du tout, ça c'est recollé sur la fin.

http://www.linternaute.com/cinema/star-cinema/yvan-attal-francois-cluzet-et-laetitia-casta-interview-yvan-attal-francois-cluzet-et-laetitia-casta/image/4_yvan-attal-et-francois-cluzet-copyright-roger-do-minh-cinema-stars-1381519_120.jpg
"On peut se permettre dans une comédie de grossir un peu le trait" - Interview Yvan Attal, François Cluzet et Laetitia Casta publié le 28/09/2012

Yvan Attal : "Quand on est acteur, on cherche qui est ce personnage vers qui on va, même si on a envie de le faire coller à soi. Donc on ne sait pas vraiment quel en est le sens, mais c'est amusant, surtout dans une comédie, de caractériser un personnage. Parfois même d'être à la limite de quelque chose. Il faut toujours veiller à rester assez vrai, donner de la crédibilité aux choses, mais on peut se permettre dans une comédie de grossir un tout petit peu le trait."


Annonces Google