Photo Robert Zemeckis

Robert Zemeckis

Actuellement au cinéma dans : Alliés, Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, Le Pôle Express, Contact, Forrest Gump

Réalisateur né le 14 mai 1951 à Chicago (Etats Unis).

Biographie de Robert Zemeckis

Premières œuvres
Robert Zemeckis naît à Chicago le 14 mai 1952. Après avoir étudié à l’Université de l’Illinois, il s’inscrit à la prestigieuse école de cinéma de l’Université de Californie du Sud (USC), dont il sort diplômé en 1973. La même année, Zemeckis réalise le court-métrage A Field of Horror. Grand succès critique, ce petit film remporte l’Oscar du meilleur film étudiant et attire l’attention de Steven Spielberg, qui offre de participer à la production des prochains long-métrages du réalisateur. Entre 1978 et 1980, Zemeckis écrit et met en scène ses deux premiers films, Crazy Day et La Grosse Magouille. Ces comédies indépendantes, coproduites par Spielberg, sont très bien accueillies par la presse mais passent inaperçues auprès du public.


Les années 1980 : la période faste
En 1984, Robert Zemeckis réalise A la Poursuite du Diamant vert, un film d’aventure dont Michael Douglas et Kathleen Turner partagent l’affiche. Le long-métrage marque la première collaboration entre Zemeckis et Alan Silvestri, lequel deviendra son compositeur attitré. A la Poursuite du Diamant vert est un succès au box-office et permet à Zemeckis de se consacrer à un projet plus personnel : Retour vers le futur. Michael J. Fox joue le rôle de Marty McFly et Christopher Lloyd celui du « Doc » Emett Brown dans un film qui deviendra rapidement culte et qui marquera toute une génération de spectateur. Retour vers le futur est également l’occasion pour Zemeckis d’utiliser les effets spéciaux et de se tourner vers l'un de ses genres de prédilection : la science-fiction. Steven Spielberg officie en tant que producteur exécutif, un poste qu’il reprendra sur les trois prochains films du réalisateur.

En 1988, Zemeckis s’attaque à un projet ambitieux : réunir à l’écran des acteurs de chair et d’os avec des « Toons », ces personnages excentriques issus de court-métrages animés. Mêlant prises de vue réelle et animation traditionnelle, Qui veut la peau de Roger Rabbit est salué par la critique et réalise d’excellentes performances au box-office. L’année d’après, le réalisateur tourne la suite de Retour vers le futur, puis il clôt la trilogie avec Retour vers le futur 3, en 1990. Les deux films sont à nouveau des succès publics.


La consécration avec Forrest Gump
En 1992, Robert Zemeckis réunit un casting prestigieux (Meryl Streep, Goldie Hawn, Bruce Willis) dans une comédie fantastique, La Mort vous va si bien, où il démontre une nouvelle fois l’étendue de son savoir-faire en matière d'utilisation des effets spéciaux. Malgré des critiques mitigées, le film est un succès financier.

1994 est l’année de la consécration avec la sortie de Forrest Gump, une comédie dramatique où Tom Hanks tient le rôle principal. Le film suit les péripéties de ce personnage simple d’esprit dans l’Amérique de la seconde moitié du XXe siècle. Encensé par la presse, Forrest Gump fait également un carton au box-office (plus de 670 millions de dollars de recette à travers le monde) et obtient six Oscars, dont l’Oscar du meilleur film, celui du meilleur réalisateur pour Robert Zemeckis et du meilleur acteur pour Hanks.

Trois ans plus tard, le réalisateur revient à la science-fiction avec Contact, un film mettant en scène Jodie Foster dans le rôle d’une scientifique chargée d’établir la communication avec une population extra-terrestre. Après l’exceptionnelle réussite de Forrest Gump, Contact obtient un succès critique et financier plus modéré.

Toujours en 1997, Zemeckis fonde ImageMovers, une société de production par l’intermédiaire de laquelle il finance, dès 2000, une partie du budget de son long-métrage suivant. Pour le réalisateur, Apparences est l’occasion de réunir à nouveau un casting de choix (Harrison Ford, Michelle Pfeiffer) et de s’essayer à un nouveau genre : le thriller psychologique. Si le film peine à convaincre la critique, il obtient un grand succès en salles. La même année, Zemeckis retrouve Tom Hanks dans le film d’aventure Seul au monde, qui est très bien accueilli par la critique et les spectateurs. Hanks y joue le rôle d’un employé de Fédex qui, après avoir survécu à un crash aérien, se retrouve seul sur une île déserte. Le réalisateur entame le tournage en 1999 puis laisse un an à son acteur pour se laisser pousser la barbe et prendre l’apparence d’un homme vivant en pleine nature. Dans l’intervalle, il se consacre à la production de Apparences.


Passage à l’animation
Durant les années 2000, Zemeckis tourne exclusivement des films d’animation. Sa passion et son aptitude à utiliser les effets visuels, ainsi que la rentabilité de ses films récents lui permettent d’obtenir des budgets confortables pour la production de trois long-métrages dont il écrit lui-même le scénario : Le Pôle Express (2004), La légende de Beowulf (2007) et Le drôle de noël de Scrooge (2009). Zemeckis mélange animation en 3D et la technique de la motion capture, qui permet de reproduire à l’identique la gestuelle de ses interprètes, comme par exemple celle de Tom Hanks dans Le Pôle Express ou celle de Jim Carrey dans Le drôle de noël de Scrooge. Dotés de budgets atteignant jusqu’à 200 millions de dollars, ces films d’animation ne séduisent pas la critique et n’obtiennent qu’un succès modeste en salles.


Filmographie récente
En 2012, Robert Zemeckis retourne à la réalisation traditionnelle avec Flight, un drame mettant en scène Denzel Whashington dans le rôle d’un pilote de ligne alcoolique qui parvient éviter un crash après une avarie. La critique salue le retour de Zemeckis, lequel n’avait pas tourné de film en prises de vue réelles depuis douze ans. Flight réussit également au box-office, récoltant 160 millions de dollars dans le monde pour un budget de 30 millions de dollars.

En 2015, Zemeckis réalise un film relatant la traversée illégale du funambule Philippe Petit entre les deux tours du World Trace Center, le 7 août 1974. Joseph Gordon-Levitt campe le rôle-titre.

Filmographie de Robert Zemeckis


Articles

http://i-cms.linternaute.com/image_cms/50/10423225-robert-de-niro.jpg
Robert de Niro publié le 09/11/2016

http://i-cms.linternaute.com/image_cms/50/10406473-julia-roberts-et-danny-moder.jpg
Julia Roberts et Danny Moder publié le 04/10/2016

http://i-cms.linternaute.com/image_cms/50/10380309-julia-roberts-et-daniel-moder.jpg
Julia Roberts et Daniel Moder publié le 20/09/2016


Annonces Google