Elsa Zylberstein : prison avec sursis pour avoir renversé une vieille dame

Jugée pour avoir renversé un piéton au volant de sa voiture alors qu'elle n'avait pas de permis de conduire, Elsa Zylberstein a été condamnée.

[Mis à jour le 11 mai 2017 à 14h29] Le tribunal correctionnel de Paris a donné son verdict ce jeudi 11 mai : Elsa Zylberstein est condamnée à trois mois de prison avec sursis ainsi qu'à une amende de 1 500 €. Les faits remontent au 6 février 2017 : au volant de sa Smart sans permis de conduire, la comédienne a renversé une femme de 89 ans alors qu'elle effectuait une marche arrière rue Montmartre dans le 2e arrondissement de Paris. Descendue du véhicule pour savoir si la victime allait bien, Elsa Zylberstein se serait rendue compte qu'elle avait oublié de serrer le frein à main de la voiture. Elle est donc remontée dans le véhicule mais, au lieu de se porter de nouveau auprès de l'octogénaire, a préféré quitter les lieux à bord de la Smart. Elsa Zylberstein a qualifié sa conduite de "bêtise absolue" lors de l'audience ce jeudi.

Au-delà de son amende et de la peine de prison avec sursis, Elsa Zylberstein devra également suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière (à ses frais). La victime de 89 ans recevra également une provision de 5 000 € tandis que l'expert, qui établira le 30 octobre prochain le montant du dédommagement qu'elle peut toucher, obtiendra de sa poche un chèque de 1 000 €. Enfin, la victime se verra aussi rembourser ses frais de justice à hauteur de 1 000 €.

Rappel des faits

L'actrice Elsa Zylberstein, alors à l'affiche du film Un Sac de Billes, a été placée en garde à vue le 6 février pour avoir renversé un piéton. Les faits ont eu lieu dans le quartier de Montorgueil, rue Montmartre, et impliqueraient un piéton (une dame âgée) renversé par la voiture que conduisait l'actrice. A noter que l'état de la personne n'était pas inquiétant selon BFMTV, puisqu'elle a signé une décharge. Pour autant, Elsa Zylberstein a tout d'abord fui les lieux, avant de finalement se rendre spontanément au commissariat du deuxième arrondissement de Paris.

A noter que la comédienne n'était pas autorisée à conduire, n'ayant plus de point sur son permis de conduire. BFM affirme qu'Elsa Zylberstein serait arrivée au commissariat en pleurs avant d'être placée en garde à vue. On lui reprochait donc délit de fuite, défaut de permis et blessures involontaires aggravées.

Article le plus lu : Italie : les touristes français choqués par le séisme : voir les actualités

Elsa Zylberstein / BFM TV