Gérard Depardieu affirme que la justice française a tué son fils

Le comédien a accordé une interview haute en couleur à un journal britannique et s'est exprimé sur le décès de son fils Guillaume Depardieu.

Cette semaine, Gérard Depardieu a répondu aux questions du Daily Beast. Il a notamment évoqué la disparition de son fils survenue en 2008, tout en taclant dans le même temps la justice française, qu'il considère comme entière responsable. "Je pense que la justice américaine est meilleure que  la justice française" explique-t-il. "Ils ont tué mon fils pour deux grammes d'héroïne. Il y avait une vieille juge haineuse qui lui en voulait. Elle était de Versailles et avait décidé de se faire un Depardieu. Elle m'a eu au travers de mon fils et si elle avait pu, c'est à moi qu'elle aurait passé les menottes." Pour rappel, Guillaume Depardieu est décédé des suites d'une pneumonie foudroyante alors qu'il n'était âgé que de 37 ans.

Les Français le savent, Gérard Depardieu n'a pas la langue dans sa poche, mais c'est la première fois que l'interprète de Cyrano de Bergerac affirme que la justice française a un lien avec le décès de son fils. Ce dernier avait eu affaire plusieurs fois aux forces de l'ordre, notamment en 1988, lorsqu'il avait été condamné pour trafic d'héroïne. Il était âgé de 17 ans à l'époque.

Article le plus lu : Millas : premiers éléments pour expliquer le drame : voir les actualités

Gérard Depardieu / Guillaume Depardieu

Annonces Google