Décès de Gisèle Casadesus : les hommages à la "grande dame" de cinéma

La doyenne des comédiennes du cinéma et du théâtre français s'est éteinte cette nuit à Paris. Gisèle Casadesus avait 103 ans.

[Mis à jour le 25 septembre 2017 à 13h58] Gisèle Casadesus est morte de vieillesse à l'âge de 103 ans dans son domicile parisien comme l'a annoncé sa famille à l'AFP. "La grande actrice Gisèle Casadesus, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, entourée de l'amour de ses proches, s'est éteinte paisiblement ce 24 septembre en son domicile parisien" explique Jean-Claude Casadesus, son fils. La famille Casadesus c'est aussi une famille d'artistes. Gisèle expliquait à France Culture que certains allaient même jusqu'à dire " Il y a toujours un Casadesus au Conservatoire." La comédienne laisse derrière elle ses enfants, tous les quatre devenus artistes : le chef d'orchestre Jean-Claude Casadesus, la comédienne Martine Pascal, la peintre Béatrice Casadesus et le compositeur Dominique Probst.

Née le 14 juin 1914, Gisèle Casadesus faisait partie de ces actrices françaises à avoir intégré très jeune les rangs de la Comédie-Française. Elle début en effet sa carrière à 20 ans et deviendra cinq ans plus tard la quatre-centième sociétaire de l'avenue de l'Opéra. En 1967, elle est nommée sociétaire honoraire de la Comédie-Française. Durant près de trente ans, elle cumule les rôles au Français chez Beaumarchais, Feydeau, Marivaux mais aussi Molière, évidemment.

Enfant, "il n'y avait que le théâtre qui m'intéressait"

En 1939, Le Figaro avait rencontré Gisèle Casadesus, alors la plus jeune sociétaire du Théâtre Français. Elle expliquait alors qu'elle avait été une enfant "terrible [et] très peu disciplinée." Très jeune déjà, son intérêt va vers le théâtre : "Il n'y avait que le théâtre qui m'intéressait, mais mes parents, tout d'abord, ne voulait rien entendre." Elle a tout d'abord appris la danse et la musique. Gisèle est d'ailleurs recalée au concours de harpe du Conservatoire. "Puis enfin, comme j'atteignais seize ans, j'ai profité d'un voyage que je faisais avec mon père en Hollande pour lui demander sérieusement de me laisser faire du théâtre. Il y a consenti. J'ai pris quelques leçons avec Faubert. A tout hasard, je me suis présentée cette même année au Conservatoire."

C'est en 1931 que Gisèle se présente au concours. Elle sera reçue du premier coup mais aussi première du concours à l'unanimité ! Côté cinéma, Gisèle Casadesus n'était pas en reste. Elle a d'ailleurs continué sa carrière filmée longtemps après les planches. Vous aviez pu la voir dans Palais Royal, où Valérie Lemercier la mettait en scène en tant que reine mère, mais aussi dans La tête en friche où elle donnait la réplique à Gérard Depardieu.

Les hommages se multiplient

Bon nombre de personnalités ont d'ores et déjà réagi à l'annonce du décès de Gisèle Casadesus. Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a publié un post sur son compte Twitter officiel : "Gisèle Casadesus incarnait l'élégance et le bonheur de jouer. Son immense talent, son regard, sa voix nous manquent déjà." L'auteure Tatiana de Rosnay s'est elle aussi exprimée sur le réseau social : "Une pensée émue pour Gisèle Casadesus, merveilleuse dans 'Elle s'appelait Sarah'" film adapté d'un de ses livres. Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, a quant à lui tweeté ce message : "Le cinéma français perd une formidable actrice, une grande dame. Hommage à Gisèle Casadesus, pensées à ses proches." De son côté, la maire de Lille Martine Aubry a évoqué "sa peine et tristesse pour cette grande dame, cette artiste exceptionnelle."

Article le plus lu : Louis Aliot refuse de devenir le mari de Marine Le Pen : voir les actualités

Gérard Depardieu / Valérie Lemercier