Thomas Langmann : le producteur va s'expliquer face à Léa Salamé

Thomas Langmann : le producteur va s'expliquer face à Léa Salamé THOMAS LANGMANN - Suite à la plainte pour harcèlement de son épouse Céline Bosquet, le producteur Thomas Langmann va s'exprimer pour la première fois dans l'émission Stupéfiant.

[Mis à jour le 19 avril 2018 à 14h41] Depuis le début du mois d'avril, Thomas Langmann est au cœur d'une polémique, après que sa femme Céline Bosquet a déposé une plainte à son encontre pour harcèlement. Afin de s'expliquer sur cette affaire, le producteur a accepté l'invitation de Léa Salamé dans l'émission Stupéfiant de France 2, qui sera diffusée le 23 avril prochain à 22h40. Ce sera la première fois que Thomas Langmann s'expliquera publiquement, même si le programme n'est pas tourné en direct.

Côté vie privée, Céline Bosquet préciserait dans sa plainte que Thomas Langmann l'aurait menacée à de nombreuses reprises et dénombre près de 1 500 SMS qu'il lui aurait envoyés depuis leur rupture. Dans ceux-ci, il l'aurait menacée : "Je vais t'écraser comme une merde" ou bien "Tu devrais te faire interner". La journaliste explique que ces menaces doivent être prises très au sérieux dans la mesure où Thomas Langmann "a été condamné par le passé sur des faits de violences sur son ex-épouse."

Thomas Langmann a déjà réagi

Thomas Langmann a déjà réagi à ces accusations par voie de presse dans Le Point, le 2 avril dernier. Il dénonce ce qui serait, selon lui, un chantage à la pension alimentaire. D'après le producteur, Céline Bosquet demanderait 60 000 euros de pension mensuelle. Thomas Langmann annonce être déterminé à se battre pour faire valoir ses droits : "Je ne vais pas me laisser faire." En opposition, l'entourage de Céline Bosquet déclare au contraire que cette plainte vise à "la libérer de tout harcèlement [...] Quant aux compensations issues du divorce, la justice décidera".

Par ailleurs, d'après des informations relayées par Le Parisien, le producteur aurait placé ses deux sociétés de productions en procédure de sauvegarde pour éviter une cessation de paiement. Il s'agit de "La Petite Reine SAS" et "La Petite Reine Production SAS". Cette décision aurait été prise suite aux flops de nombreux films qui ont pourtant coûté très cher à Thomas Langmann ces dernières années.

En savoir plus

Céline Bosquet, du journalisme aux documentaires

Céline Bosquet est une journaliste qui a notamment travaillé pour iTélé mais aussi M6, où elle a été joker de Nathalie Renoux à la présentation des journaux télévisés le week-end à partir de 2010, avant de quitter la rédaction en mai 2013 pour se consacrer à des projets personnels. Elle réalise depuis des documentaires. Avant son aventure avec Thomas Langmann,elle a été en couple avec Patrick Bruel, de 2009 à 2012.

Thomas Langmann, "fils de" et producteur influent

Thomas Langmann est l'un des producteurs français les plus influents. Fils de Claude Berri, ce dernier a en effet su investir dans des films à succès. Citons par exemple le diptyque dédié à Jacques Mesrine (L'Instinct de Mort et L'Ennemi public n°1) avec Vincent Cassel, mais aussi The Artist avec Jean Dujardin, récompensé de l'Oscar du meilleur film et du meilleur acteur, ou encore Stars 80 et sa suite. Il est également co-réalisateur, scénariste et producteur associé d'Astérix aux Jeux Olympiques.

Céline Bosquet & Thomas Langmann

Céline Bosquet et Thomas Langmann se sont mariés en juin 2013. Ensemble, ils ont eu deux enfants. Selon les informations du Point et de Closer, ils seraient séparés depuis le mois d'août 2017 et attendraient le jugement concernant leur demande de divorce.

Thomas Langmann déjà condamné pour violences conjugales

Au-delà du succès et des paillettes, Thomas Langmann est une personnalité controversée. Il a en effet été condamné en 2011 à 4 mois de prison avec sursis pour des violences à l'encontre de son ex-compagne. Par ailleurs, à ses débuts, il a été en proie aux paradis artificiels de la drogue. Si, en 2013, il se dit guéri de ses addictions - "J'ai mis tellement de temps à m'en sortir" -, il est interpellé en juin 2017 alors qu'il achetait un sachet de cocaïne à Paris.

Avec cette affaire d'accusation de harcèlement, Le Figaro parle d'une suite dans la descente aux enfers de Thomas Langmann. Le quotidien rappelle en effet que le producteur connait depuis quelques mois des difficultés financières. Ses sociétés de production, la Petite Reine SAS et la Petite Reine Production SAS, ont toutes deux été placées en procédure de sauvegarde au mois de février 2018. Cela fait suite aux relatifs échecs financiers de ses dernières productions. Langmann se voulait toutefois rassurant à l'époque : "C'est une mesure provisoire qui permet à la Petite Reine de traverser une période difficile, comme c'est le cas de nombreuses autres sociétés. Cela ne nous empêche pas de produire cinq films cette année, et de continuer à produire la tournée Stars 80."

Par ailleurs, on note que la sortie de Stars 80, la suite, produit par Thomas Langmann là encore, a été entachée par une polémique. Olivier Kaefer, agent d'artistes qui a largement inspiré les deux films de la série, a en effet traîné le producteur en justice, jugeant que ses droits d'auteur sur le premier Stars 80 n'avaient pas été payés et que son droit moral n'avait pas été respecté pour le deuxième film.

Article le plus lu : La compagne de Manuel Valls est une "femme à poigne" : voir les actualités

Thomas Langmann

Annonces Google