Partager cet article

RSS

L'Internaute > Citations > Connaissance > Socrate


Rechercher une citation
 
Tous les thèmes | Tous les auteurs | Les mieux notées | Les plus commentées | Exploration | Top recherches Les derniers avis

Tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien."

Socrate
Donnez votre avis
 Auteur Socrate
 Avis des internautes
 Theme Connaissance
 pays Grèce


  Vos avis  
 254 avis | DONNEZ VOTRE AVIS 
L'avis de Bichara Abba (Maroua) 
C'est fantastique.
(24 mars 2014)
 
L'avis de Info Renss (La Terre) 
"C’est citation agie sur moi comme un pondérateur. Par exemple, je lis systématiquement deux fois un livre pour affirmer que... et, le plus intéressent c'est qu'a la deuxième lecture je m'aperçois que des informations m'échappait. pour ma part c'est plus qu'une citation c'est état d’esprit! " (20 juin 2013)
 
L'avis de Jean-pierre  (Meaux) 
La folie est source de sagesse
"je ne crois pas que l'on puisse trouver une quelconque théorie du sujet chez Socrate. comme l'a dit jean-marc sur ce site. Par contre si Socrate ne sait pas c'est peut-étre parce qu'il s'est coupé des oracles grecs. En tant que fondateur de la philosophie, son souci de cohérence l'a conduit à ne plus rien savoir. Et la sagesse qui naissait de la folie des prophétes et prédicateurs s'est tarie. du coup c'est la science qui a pris en charge cette folie. que dire de la lumiére qui est à la fois conçue comme onde et particule, ou d'un Feynmann qui conçoit des particules qui remontent le temps ??? les oracles se sont exprimés à travers la science que la philosophie a délaissé. Ainsi en va-t-il d'Héraclite qui loin de se défier des sens prétens pourtant que la matiére n'est pas constituée comme nous l'appréhendons quotidiennement. C'est ainsi que la science a progressé. Tandis que la philo en est resté au méme stade en faisant passer l'ignorance pour la plus grande des sagesses." (30 mai 2013)
 
L'avis de Alain  (Paris) 
La follie est source de la sagesse
(27 mai 2013)
 
L'avis de Adèle  (Dijon) 
Le boudha n'est pas le boudha, c'est pourquoi je l'appelle le boudha
"Je trouve cette citation très juste car on a beau connaître notre avis on ne connaît pas celui des autres sur ce même sujet. On ne connaîtra donc jamais rien en entier. Notre connaissance ou notre pensée n'est qu'une fine partie de savoir comme dit Alexandre Jolien "le boudha n'est pas le boudha c'est pourquoi je l'appelle le boudha". Cette phrase montre bien que chaque nom qu'on donne à chaque chose n'est pas une vérité, ce qui montre bien qu'on ne sait rien." (05 avril 2013)
 
L'avis de Le Pere Noel  (Paris) 
On ne sait rien, on croit savoir
"En fait ça veut dire qu'on ne sait pas d’où on vient, qui on est et où on ira quand on meurt. Je trouve ça incroyable de ne rien savoir, fondamentalement on ne sait rien non plus de ce que l'on regarde, des objets de la création je veux dire, on voit par exemple une pomme, on a tellement l'habitude de voir ça que c'est banal mais c'est en fait incroyablement mystérieux." (11 mars 2013)
 
L'avis de Benjamin Amang à Mboussi (Douala) 
Interessant
"à mon petit avis il est celui là qui comprenait un peu la nature humaine. la remarquer humainement ce qu'il dit; c'est un sage." (04 mars 2013)
 
L'avis de Alain  (Paris) 
Merci jean-marc !
"Bravo Jean-Marc ! Enfin quelqu'un qui sait approfondir une citation. Je suis entièrement d'accord avec vous. La sentence socratique est une injonction éthique. Mais il faut dire que ce sens se retrouve dans toute la philosophie grecque : ce n'est pas la cosmologie ou la physique qui fonde l'éthique mais l'inverse." (16 janvier 2013)
 
L'avis de Erol Brando Ebogo (Eseka) 
Humilité
"Accepter qu il existe un autre regard que le sien,reconnaitre la différence en l autre ,savoir faire don de soi,et faire preuve d'humilité expliquent cette pensée." (03 janvier 2013)
 
L'avis de Jean-marc  (Saxon) 
Savoir ou sagesse
"Merci Alain d’avoir rappelé que la Philosophie telle que Socrate la pratiquait n’a rien à voir avec celle d’aujourd’hui. Nous avons fait de Socrate un socle sur lequel toute la pensée occidentale est bâtie, et ce faisant, nous l’avons véritablement incarcéré dans notre tradition,  nos schèmes mentaux. La philosophie, étymologiquement c’est l’amour de la sagesse et/ou l’amour du savoir. Un ami me disait hier, le savoir c’est être capable de construire une bombe atomique, la sagesse c’est être capable de ne pas l’utiliser. Le savoir n’a pour but que lui-même alors que la sagesse grecque à pour but l’action et la vie vertueuse. Tout ce que je sais c’est que je ne sais rien. J’ai lu sur ce blogue, je cite : il ne faut pas comprendre la formule de Socrate comme l'Emergence de la Conscience ou du moins sa formulation car il y a là, en effet, un sérieux anachronisme puisque c'est à Descartes que l'on doit la découverte de la conscience de Soi c'est à dire le Sujet. Comme si nous, occidentaux éclairés par le Lumières détenions l’unique vérité, la seule interprétation valide de Socrate. Dans notre tradition philosophique, seul l’amour du savoir à survécu. Le doute radical de Socrate devient donc une étape dans le fondement du savoir, l’aiguillon qui permet de vérifier la validité de ce qui est connu et de le renforcer. C’est exactement ce que fait Descartes pour fonder son fameux cogito.  Remplacez la recherche du savoir par celle de la sagesse (autrement dit  le savoir non comme but mais comme pratique) et tout change. Tout ce que je sais c’est que je ne sais rien  n’est pas une théorie du savoir,  c’est une injonction éthique. Qui suis-je ? En résumé rien. Sartre, pardonnez-moi l’anachronisme, dirait je ne suis rien en-soi mais uniquement pour-soi et par conséquent totalement indéterminé. Et que puis-je savoir d’un objet ou d’un sujet complètement indéterminé ? Rien, évidemment cela tombe sous le sens. Toutefois je peux et doit être conscient de ce que je ne sais rien. Vu sous cet angle, la position de Socrate s’apparente beaucoup plus à celle de Bouddha qu’à celle de Descartes, Locke, Spinoza, Kant ou de tout autre philosophe de la tradition occidentale. Si je ne sais rien et que j’en suis conscient, je regarde le monde de manière neuve à chaque instant sans le restreindre par mes aprioris, sans l’enfermer dans le carcan de mes schèmes mentaux. Cette position proche de la contemplation bouddhiste n’est pas une étape vers le savoir, c’est une fin en soi. Selon une tradition le je ne sais rien est le fondement du savoir, selon l’autre il est son aboutissement. Dans quel sens Socrate l’entendait-il ? Qui suis-je pour juger ? Personnellement je conserverai les deux." (26 décembre 2012)
 
Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 sur 26
Page suivante


Rechercher une citation
 







SavoirVoir un exemple
LivresVoir un exemple
L'InternauteVoir un exemple
 




Citation du Jour
On n'aime guère un bonheur qui vous tombe ; on veut l'avoir fait."
Alain-Fournier
Donnez votre avis

Auteur du jour
Jacques Prévert  (0 citation)
"Quand quelqu'un dit : Je me tue à vous le dire. . Laissez-le mourir !"
 
Jacques Prévert
0 citation de Jacques Prévert

Thème du jour
Morale  (982 citations)
 "Pour vaincre, il faut tout d'abord regarder tout ennemi bien en face."
Daniel Desbiens
982 citations sur le thème Morale