Actualité ADSL Week-end Voyage Insolite Livres Photo numérique Femmes Emploi
Comparatifs Cartes de voeux Copains d'Avant Cuisine Photos Fonds d'écran Télécharger

 
Untitled Document

  Internet pratique
  Sortir - Loisirs
  Conso
  Femmes
  Ma high-tech
  Auto
  Cuisiner
  Voyager
 
Insolite
  Meilleur du web
  Photo numérique
  Savoir
  Téléchargement
  Guides d'achat
  Argent
  Junior
  Interviews
  Chat
     
  Actu en images
  Sport en images
  Images insolites
  Culture-Loisirs
     
  Cartes de vœux
  Cartes postales
  Photos : pays
  Photos : thèmes
  Photos : galerie
  Fonds d'écran
  Economiseurs
  Webcams
     
  Avis de recherche
  Copains d'avant
  Comparer les prix
  Familles
  Horoscope
  Livres
  Maigrir
  Meilleures boutiques
  Pages Jaunes
  Pages Blanches
  Programmes TV
  Sondages
  Tests, QI
     
  Tous les services

  Nous écrire
  Courrier Lecteurs
  Ma question
  Témoignez
  Page "Contacts"

  Nos autres sites
  Management
  EmploiCenter
  Le Journal du Net

  Vos préférés
  Les mots
les plus recherchés
  Concours
  La Terre vue de l'espace
  Le magazine Copains d'avant
  ADSL
  Recettes de cuisine
  Restaurants
  Dossier Maigrir
  Jeux
  Evènements



L'Internaute > le magazine de Copains d'avant > Copains de stars

Copain de stars...

Fabienne Spies : " Le jour où Mumu est tombée de sa mob"


Fabienne Spies, membre de Copains d'avant, était au lycée avec Muriel Robin. C'était au cours Sévigné de Saint-Etienne dans les années 70. Elle nous raconte ses 400 coups avec Muriel, sa meilleure amie de l'époque...
(Photo : DR)

Quand avez-vous rencontré Muriel pour la première fois ?
Fabienne. C'était en 1970, le jour de la rentrée. Nous étions toutes deux en classe de seconde, au cours Sévigné à Saint-Etienne. J'étais nouvelle dans cet établissement, Muriel, elle, y était depuis un certain temps. Nous nous sommes tout de suite plues. Ce fut une sorte de coup de foudre de l'amitié.


Vous aussi, retrouvez vos amis en vous
inscrivant
à Copains d'avant
Comment vous a-t-elle paru ce jour de rentrée ?
Elle avait vraiment un look terrible !!! Et très chic avec ça : un ensemble "Prince de Galles", des chaussettes montantes genre crochet et des chaussures IMPECCABLES (normal, ses parents tenaient un magasin de chaussures). Non, vraiment elle faisait une tête pas possible : elle semblait furieuse de cet accoutrement et devait en vouloir à la terre entière. Moi aussi à cet âge je détestais porter des jupes. J'ai tout de suite compris sa colère...

Une anecdote mémorable ?
Olala, j'en ai des centaines ! Mais il y en a une dont je me souviens toujours avec une larme à l'oeil (de rire bien sûr). Muriel m'avait prêté sa mob (une Honda) et elle, elle était plus ou moins bien campée sur le porte-bagages. Un moment je lui ai crié : "Attention Mumu, virage dangereux dans la montée."
Arrivée au tournant, j'accélère à fond et j'admire intérieurement la puissance de la mob de Mumu qui gravit la côte sans coup férir. Soudain, je suis prise d'un affreux pressentiment. Je me retourne : plus de Mumu. Je l'aperçois 50 mètres derrière moi, les quatre fers en l'air et presque morte... de rire. Moment inoubliable.

Quelles impressions gardez-vous de ces années avec "Mumu" ?
J'ai tout d'abord une collection de merveilleux souvenirs, c'était une époque magique. Mumu et moi, c'était l'osmose. Elle m'entraînait dans le tourbillon de son dynamisme. Nous faisions les 400 coups ensemble et notre rôle de bout-en-train perpétuels nous attirait une petite cour d'admirateurs.

Et maintenant ?
Aujourd'hui, bien sûr, l'insouciance de cette époque n'est plus de mise. Je suis restée en contact avec Muriel jusqu'à mes 22 ans, âge auquel je suis partie pour l'Allemagne. Mais notre amitié n'a pas été pour autant enterrée. Il y a une dizaine d'années, je suis allée la voir à Bruxelles, lors d'un spectacle pour lequel elle m'avait envoyé des places. Mais entre son emploi du temps surchargé et ma vie en Allemagne, il n'est pas facile de se voir. Nous avons peu à peu perdu contact. Ma soeur, en revanche, l'a revue il y a peu à Lyon.

Un message personnel ?
Et bien je finirais sur un cri du coeur : "Mumu j'attends de tes nouvelles et j'attendrai encore, même le soir à la chandelle..."
Propos recueillis par M B.-C.

Vous aussi vous êtes Copain d'avant d'une star ? Cliquez ici pour témoigner


Franck Dubosc

Patrick Timsit

Toutes les interviews


Dossiers

La photo numérique pas à pas
Créer sa propre radio sur le Net
Divix, le MP3 du cinéma
Tout sur le DVD


Comparatifs
 
Le guide d'achat des baladeurs MP3
Le guide d'achat
des appareils photo numériques
12 successeurs de Napster testés


En images


La Galerie-photos
L'annuaire des Webcams
Les fonds d'écran
Les économiseurs d'écran


Services
 
Comparez les prix
Météo
Logithèque