L'Internaute > Expressions > Jugement > Se faire l'avocat du diable


Rechercher une expression
 


Se faire l'avocat du diable"



 

Signification

 

Défendre une opinion contraire à celle de la majorité.



 

Origine

 

Dans le droit religieux, on appelait "avocat du diable" le clerc qui était chargé de trouver des arguments contre la canonisation d'une personne décédée, de discuter les mérites de celle-ci. Aujourd'hui, "se faire l'avocat du diable", c'est défendre une opinion que la majorité pense mauvaise. En général, il s'agit d'une technique malicieuse consistant à proposer des arguments contraires à la thèse que l'on soutient soi-même, de façon à enrichir le débat et à en ressortir le plus neutre possible.


Expression suivante : s'en battre les couilles 


Rechercher une expression
 




Encyclopédie des expressions | Contact