Excel : le B.A. BA sur les formules

Les tableaux d'Excel permettent d'entrer et de classer des données, certes. Mais ils ne s'arrêtent pas là. Vous pouvez faire interagir entre eux les différents éléments et réaliser des calculs complexes en quelques clics. C'est le but d'une formule. Une fois entrée, plus besoin d'y toucher, elle change automatiquement et dynamiquement le contenu de la cellule dès que les données dépendantes sont modifiées.

Repérer une formule

Pour indiquer à la cellule que son contenu est une formule mathématique et non un contenu texte ou numérique classique, il suffit de la faire débuter du signe '='. Par exemple : =2+2 affichera le résultat '4' dans la cellule.

Réutiliser le contenu d'une cellule

Bien sûr, l'intérêt des formules n'est pas d'utiliser Excel comme une simple calculatrice mais comme un tableau intelligent qui utilise et exploite les données précédemment saisies. Ainsi, il faut être en mesure de faire appel au contenu d'une cellule. Pour cela, il suffit lors de l'écriture d'une formule (c'est-à-dire après avoir appuyé sur '=') de cliquer sur la cellule intéressée du tableau.Pour se repérer plus facilement, Excel entoure alors chaque case utilisée dans la formule d'une couleur propre. Vous pouvez modifier la référence d'une cellule en déplaçant simplement ce cadre coloré grâce à la flèche de déplacement. Par exemple, en tapant '=C1+C2-C3' et en validant par Entrée, vous obtiendrez le résultat de cette addition et soustraction.

Utiliser la cellule d'une autre feuille

Vous pouvez non seulement utiliser le contenu d'une cellule comme référence dans une formule, mais également le résultat d'une autre formule, ainsi que le résultat d'une autre feuille. Pour cela, lorsque vous tapez votre formule, utilisez votre souris pour accéder à la cellule intéressée dans autre feuille du classeur, ou tapez simplement dans la barre de formule l'indication : "Feuil2!B3" pour faire référence à la case B3 de la feuille 2 par exemple.

Nommer une plage de cellules (et l'utiliser dans une fonction)

Vous pouvez faire référence à une simple cellule, mais vous verrez au fur et à mesure de l'exploration des différentes fonctions possibles que certaines peuvent recevoir comme paramètre un champ de valeurs ou une plage de données (comme la fonction SOMME par exemple). Vous pouvez les taper à la main (sur le format A1:C6) mais le plus pratique est de réutiliser les intitulés que vous avez attribués à une sélection, "champ_dollar" dans notre exemple.

Référence absolue versus référence relative

La référence d'une cellule dans la formule s'inscrit sous la forme C5, avec C la lettre de la colonne et 5 le numéro de la ligne en question. Vous pouvez, comme n'importe quel contenu de cellule, utiliser la poignée de recopie pour remplir d'autre cellule avec une formule. Mais attention, la référence au contenu d'une cellule spécifique est relative à la position de la cellule contenant la formule.Ainsi, copier une formule dans une ligne inférieure va décaler chaque référence d'une ligne vers le bas. Copier une formule deux colonnes plus loin va décaler chaque référence de deux colonnes.Dans notre exemple, cela s'avère très pratique pour que le résultat de chacune des cellules de la colonne E corresponde bien à ce qui est présent sur la ligne concernée.Mais vous pouvez avoir besoin de fixer une référence pour utiliser toujours la même valeur dans une formule. Pour indiquer à Excel que la référence à une cellule doit être absolue, il faut ajouter le signe '$' devant la lettre de la colonne ou le numéro de la ligne.Par exemple, pour convertir chacun des résultats en dollars, utilisez de manière absolue la case H1. Ainsi, quand le taux changera, il suffira de le modifier dans une seule cellule et le résultat sera recalculé et mis à jour automatiquement dans chacune des cases utilisant cette référence. Excel offre également la possibilité de rendre absolue la référence à la ligne uniquement (H$1 par exemple) ou à la colonne uniquement ($H1 par exemple).

Excel