Pires mots de passe : le flop 10

Pires mots de passe : le flop 10 Le classement des pires mots de passe utilisés en 2016 par les internautes a été publié. Les sempiternels "123456", "Password" et "QWERTY" figurent encore dans le flop 25, véritable mine d'or pour les hackers du monde entier. Voici ceux qu'il faut éviter..

SplashData, spécialiste de la gestion des mots de passe, publie chaque année la liste des vingt-cinq pires mots de passe utilisés dans le monde. L’organisation se base sur l’analyse de plus de 5 millions de combinaisons utilisées en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest. Et chaque année, cette liste n’évolue guère… En 2016, pour le 3e année consécutive, les mots de passe "123456" et "password" figurent en 1re et 2e position du classement. Ainsi, près de 4% des internautes utilisent "123456" comme sésame ! Et 10% d'entre eux ont l'un des 25 pires mots de passe listés par SplashData. Dans l'ordre : 123456 / password / 12345 / 12345678 / football / qwerty / 1234567890 / 1234567 / princess / 1234 / login / welcome / solo / abc123 / admin / 121212 / flower / passw0rd / dragon / sunshine / master / hottie / loveme / zaq1zaq1 / password1...

Se faire pirater n’arrive pas qu’aux autres. Certes, il faut être bien malchanceux pour être victime d’un hacker, sachant qu'il existe des centaines de millions d’utilisateurs quotidiens d’Internet. Mais aussi vrai que la chance sourit aux audacieux, sur le Web la malchance est souvent la conséquence d’une sécurité négligée ! Le gros souci c’est qu’aujourd’hui, toute notre vie numérique se passe en ligne et est protégée par un identifiant et quelques caractères secrets en guise de sésame. Même si l’on reste discret sur ses passions, sa vie privée, il n’est pas très difficile de trouver au moins un détail qui permettra de briser la porte d’entrée à un compte.

Pour limiter la casse, autant éviter d’aller vers trop de simplicité en pensant que le hacker ne s’intéressera pas à un compte dont il ne pourra rien tirer. Car bien souvent, une fois qu’il a trouvé le sésame, en fouillant dans les données d’un compte, il ne lui faudra pas longtemps pour dénicher de vraies pistes. C’est pourquoi, il faut toujours faire attention à employer quelques règles de bon sens pour créer un mot de passe. Par exemple, mêler des chiffres, des lettres – minuscules ET majuscules -, des symboles. Retenez que plus le mot de passe est long, plus il sera compliqué à pirater. Pensez par exemple à une citation ou un refrain, et retenez chaque seconde lettre de chaque mot pour créer un mot de passe.. N’oubliez pas également de modifier régulièrement votre sésame. Enfin, n’omettez jamais la règle d’or : essayez d’utiliser un mot de passe différent pour chaque compte sécurisé que vous utilisez ! La combinaison parfaite appartient à chaque internaute. En attendant, voici exactement ce qu’il ne faut pas faire, avec notre jeu des dix pires familles de mots de passe.

Autour du même sujet

Annonces Google