Zone Téléchargement ws : vers une fermeture du site pirate ?

ZONE TELECHARGEMENT - Très populaire en France, le site pirate Zone Téléchargement (en .ws) est de nouveau visé par l'industrie du cinéma, qui avait obtenu la fermeture de sa version .com il y a un an.

[Mis à jour le 19 octobre 2017 à 18h37] Passé de .com à .ws depuis la fermeture de sa première version, le site Zone-Telechargement pourrait bientôt ne plus être accessible une nouvelle fois. La Fédération nationale des distributeurs de films (FDNF), le Syndicat de l'édition vidéo (SEVN), l'Association des producteurs indépendants (API), l'Union des producteurs et le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) se sont associés pour que l'accès à l'un des sites de téléchargement illégal les plus populaires de France soit bloqué. Zone-Telechargement.ws n'est pas le seul dans ce cas puisque le site Next Impact précise que cette demande de blocage et de déréférencement concerne également Papystreaming.org, Sokrostream.cc et Zonetelechargement.su.

Les reproches faits par les différentes associations sont toujours les mêmes : ces sites diffusent du contenu de façon illégale puisqu'ils ne reversent pas un centime aux studios de cinéma, aux maisons de disques ou aux chaînes de télévision, alors qu'ils génèrent de l'argent grâce aux espaces de publicité qu'ils commercialisent. Une estimation, relayée par le site Next Inpact, indique que 91% des contenus que diffusent Zone-Telechargement sont proposés illégalement.

Grâce à la loi Hadopi datant de 2009, les ayants droit peuvent réclamer de la justice "toutes mesures propres à prévenir ou à faire cesser "une atteinte à un droit d'auteur ou un droit voisin" à l'encontre de toute personne susceptible de contribuer à y remédier". Depuis la création de ce texte, une réforme a eu lieu en 2016. Ces demandes peuvent désormais également être effectuées par le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC), qui est intervenu à titre volontaire dans ce dossier. C'est d'ailleurs la première fois que le CNC intervient de la sorte depuis qu'il en a la possibilité. Suite à cette demande de suspension, un jugement sera tenu dans plusieurs mois. L'industrie du cinéma souhaite le même sort à ces sites que celui qu'ont connu Zone-Telechargement.com ou Allostreaming : une condamnation et une fermeture.

Retour sur la fermeture de Zone-Telechargement.com

Le 28 novembre 2016, le site Zone-Telechargement.com était fermé par la gendarmerie. Sept personnes avaient été interpellées, dont trois placées en garde à vue à Toulouse, dans les locaux de la section de recherches. La gendarmerie avait estimé le préjudice subi par les ayants droit, dont les contenus étaient mis à disposition des internautes gratuitement, à 75 millions d'euros. Jusqu'à sa fermeture, le site pirate comptabilisait en moyenne 11 000 visiteurs par jour. Les internautes avaient d'ailleurs cru à un premier retour, quelques heures après la fermeture. Si le site était toujours en ligne, le système DL-Protect, permettant de sécuriser les liens, ne fonctionnait pas. Cette fois, il semblerait que Zone Téléchargement soit revenu pour de bon.

Les deux personnes arrêtées en novembre et placés en détention provisoire sont Thibault F., administrateur du site, et Wilfrid D. qui s'occupait du volet technique. Etudiants en informatique, ils sont tous les deux âgés de 24 ans et sont originaires de Toulouse. L'avocat des deux suspects, Simon Cohen, a estimé dans un entretien au Monde que "ce ne sont pas Thibault et Wilfrid qui ont créé le préjudice, ce sont les utilisateurs". "Va-t-on tous les mettre en prison ?", a-t-il demandé. Il a également appelé à "apporter une réponse judiciaire graduée" et à "'judiciariser' réellement les infractions quand elles sont avérées".

En vidéo -  La gendarmerie nationale a annoncé le 28 novembre 2017 la fermeture du site illégal Zone-Telechargement.com :

Article le plus lu : Remaniement : du nouveau dans le staff gouvernemental : voir les actualités

Téléchargement

Annonces Google