Mastodon : comment marche le nouveau réseau social qui a le vent en poupe ?

Il ressemble à Twitter, mais veut l'écraser. Mastodon est le nouveau réseau social en vogue. Comment marche-t-il ? Quelles sont les nouveautés ? On fait le point.

Son nom témoigne de son ambition. Il s'appelle Mastodon et souhaite détrôner Twitter. Rien que ça. Depuis quelques jours, ce nouveau réseau social de micro-blogging a vu son nombre d'utilisateurs exploser. Sur le principe et le fonctionnement, cette plateforme ouverte à tous ressemble fortement à son cousin Twitter. L'interface est déjà connue des internautes puisqu'elle s'inspire de Tweetdeck, cette application logicielle qui permet de gérer un, voire différents comptes Twitter, grâce à une interface adaptée. Dans le détail, Mastodon offre la possibilité de publier ce que l'on appelle des "pouets", c'est-à-dire des tweets version Mastodon qui, eux, ont la particularité de faire plus de 140 caractères. Un "pouet" peut atteindre jusqu'à 500 signes. Un moyen de préciser davantage sa pensée, d'avoir de véritables discussions.

Accessible sur votre ordinateur grâce à votre navigateur, mais aussi sur vos smartphones et tablettes via son application, ce nouveau réseau social offre, comme Twitter, la possibilité de suivre différents profils, d'être suivi directement par d'autres utilisateurs, et tout ça sans qu'il y ait nécessairement une réciprocité. Envoyer des messages privés et hashtaguer est également possible. Mais alors, quelle est la nouveauté par rapport à Twitter et Tweetdeck ? Mastodon est un logiciel et non un service, comme le souligne Numerama. 

Accessible à tous, il permet aux plus avertis de faire évoluer le réseau social en fonction de leurs besoins, une chose qui n'est pas possible sur Twitter notamment. Car sur Mastodon, on ne se contente pas de créer un profil, on crée son "instance", c'est-à-dire plus ou moins son propre réseau social, avec ses propres conditions. "Nous sommes maîtres de nos publications, de A à Z", résume Numerama. Mais surtout, Mastodon est ce que Twitter n'est plus... Certains reprochent en effet au réseau social de l'oiseau bleu d'être devenu agaçant. Impossible désormais de critiquer une marque, un artiste, un parti politique sans que leur SEO, les fans, les militants ou les opposants ne répondent. Sur Mastodon, lancé en octobre 2016, ce n'est pas encore le cas.

VIDEO. Twitter laisse encore plus de place pour causer

Article le plus lu : Incendie : la situation dégénère dans le Var : voir les actualités

Twitter