Mega : de mega-risques pour les utilisateurs ?

Mega : de mega-risques pour les utilisateurs ? Mega, la nouvelle plateforme de stockage et de partage de Kim Dotcom, a été lancée samedi 19 janvier. Si son créateur assure avoir pris ses précautions avec la loi, qu'en est-il des utilisateurs ?

Mega, le successeur de MegaUpload, a vu le jour samedi 19 janvier. Selon Kim Dotcom, son célèbre et controversé créateur, plus d'un million d'utilisateurs se seraient déjà inscrits. Un engouement incroyable pour cette nouvelle plateforme de stockage et d'échange de fichiers, dû notamment au buzz créé depuis des mois sur l'annonce de son lancement.

Kim Dotcom assure que Mega est tout à fait légal et qu'il sera impossible d'interdire l'existence de son nouveau bébé, après la fermeure de MegaUpload l'année dernière. Mega est en effet hébergé par des partenaires qui ne sont pas soumis au "Digital Millenium Copyright Act", une loi sur laquelle s'était précisément fondé le FBI pour attaquer le créateur de MegaUplaod. Est-ce à dire que Mega ne pourra pas être utilisé à des fins illégales et peu respectueuses du droit d'auteurs ? En réalité, il est peu probable que tous les utilisateurs respectent le copyright des fichiers massivement stockés sur la plateforme.

C'est pour cette raison que Kim Dotcom chiffre toutes les données stockées à l'aide d'une clé que seule la personne déposant le fichier en ligne détiendra. Même Mega ne pourra pas pas avoir accès aux algorithmes de cryptage. Sans cette clé, il sera impossible de consulter ledit fichier. De cette manière, Mega se prémunit de tout ennui judiciaire, puisque lui-même ne connaît pas ce qu'il héberge et ignore donc si des fichiers pirates sont déposés sur ses serveurs. Kim Dotcom affirme ainsi sur son site, avec un judicieux jeu de mots : "Vous détenez les clés de ce que vous stockez dans le nuage, pas nous". 

En agissant de cette manière, Kim Dotcom, qui est encore poursuivi par la justice américaine et qui pourrait être extradé de la Nouvelle-Zélande en août prochain, se dédouane de toutes responsabilités. En revanche, l'utilisateur de Mega n'est pas protégé. S'il ne respecte pas le droit d'auteur ou les copyrights des biens échangés et que la justice s'en prend à lui, Mega pourra toujours invoquer que la fraude a été réalisée à l'insu de son plein gré. Pas très fair-play...

EN VIDEO : Il y a quelques jours, les nouveautés de Mega étaient déjà dévoilées :

Article le plus lu - L'hommage de Trump à Aretha Franklin critiqué › Voir les actualités

Annonces Google