L'Internaute > Hightech > Internet >  Moteur de recherche
 INTERNET PRATIQUE 
Septembre 2005

Quand vos favoris créent des liens

En proposant l'hébergement des favoris de votre navigateur, certains sites se transforment en moteurs de recherche indexés par des "vrais" gens. Aujourd'hui utilisés par des fans de nouvelles technologies, ils pourraient bien remplir un rôle majeur à l'avenir sur le Web.
Envoyer à un ami | Imprimer cet article
On les a vu récemment apparaître sur la toile : ces sites proposant aux surfeurs obsessionnels, l'hébergement des favoris de leur navigateur. Une fonctionnalité bien pratique pour ces derniers, puisqu'ils peuvent accéder à leurs sites préférés depuis n'importe quel ordinateur connecté au réseau. Pratique, mais après tout, pas de quoi fouetter un chat… Car, pour la plupart des utilisateurs, ceux qui utilisent l'internet en dilettante ou tout simplement pour se divertir, cette fonctionnalité est un peu "gagdet". Quant aux autres, il existe déjà toute une batterie d'appareils (téléphones ordinateurs portables, PDA,…) qui permettent d'emporter ses données partout avec soi.

Moteur de recherche humain
Oui, mais, les sites d'hébergement de favoris ont un truc… La possibilité est offerte, à quiconque dépose sa liste de favoris, de définir chaque lien comme privé ou public : les liens privés n'étant accessibles qu'à leur propriétaire, les autres à tous. Dès lors, ces sites constituent une véritable mine d'informations et de liens originaux. Liens qui, à la différence des moteurs de recherche tel que Google ne sont pas archivés automatiquement par des robots, mais ont été jugés suffisamment pertinents par des "humains" pour qu'ils les ajoutent à leurs favoris.

Second intérêt : effectuant une recherche sur les mérites comparés de la cucurbitacée malgache et du tubercule andin, vous venez justement de trouver un site très détaillé sur le sujet dont le lien est posté par "Nono33". Si "Nono33" s'intéresse aux cucurbitacées et aux tubercules, il y a fort à parier que sa liste de favoris recèle d'autres perles utiles à votre recherche. Et c'est là l'une des forces de ces sites : d'un clic, il vous est possible d'explorer les favoris publics de "Nono 33" ou de tout autres utilisateurs. Vous pouvez ainsi très rapidement repérer d'autres intenautes ayant le même type d'intérêt que vous et surfer avec leurs bonnes adresses. Outre Atlantique, cette méthode de classement liant utilisateurs et contenus est appelé "bookmarking social". De plus en plus de sites indexant du contenu (favoris, mais aussi images ou vidéos) l'utilisent.

Coller des étiquettes
Enfin, pour faciliter la recherche parmi la masse de liens référencés, un outil original est utilisé. Une "étiquette" (suite de mots clés) est associée à chaque nouveau lien ajouté et remplie directement par l'internaute. A lui de trouver les mots pertinents qui permettront au moteur de recherche d'associer le lien correctement aux requêtes des internautes. Il est également possible d'afficher la liste des étiquettes, et d'un simple clic sur l'une d'elles d'accéder aux liens associés. Pour plus de clarté, ces listes de mots sont souvent affichées sous forme de "nuage", c'est-à-dire que les mots apparaissent "en vrac" sur la page, la taille de la police employée pour chacun d'eux permettant de distinguer lesquels pointent vers le plus grand nombre de références.

» Del.icio.us : le vétéran
Pionnier du genre, Del.icio.us (délicieux en anglais) propose ses services depuis 2003. Avec un certain succès si l'on en juge par la fréquentation du site qui, malgré une interface relativement austère, se chiffre à près de 70 000 connexions par jour.

» BlogMarks.net : le petit français
Créé récemment par une équipe de développeurs français, BlogMarks, plus petit de par le nombre d'utilisateurs que son grand frère américain, présente un intérêt tout particulier pour les habitants de l'hexagone puisque de nombreux sites écrits dans la langue de Molière y sont référencés.

» Yahoo - MyWeb : un géant s'empare du concept
Preuve de l'intérêt du concept, Yahoo, l'un des géants de l'Internet développe lui aussi son service d'hébergement de signets. A l'heure actuelle près de 150 000 sites y sont référencés.
 
 Pierre Sahuc, L'Internaute
 
Magazine High-Tech
Envoyer | Imprimer
Haut de page
 
 
newsletter
High Tech Voir un exemple
L'internaute Voir un exemple
Photo Voir un exemple
Toutes nos newsletters