Sommaire

 

 

 

 

En savoir plus

 

 

 
Buffalo Ministation turbo USB ©Buffalo
 

La durée de vie d'un disque dur, qu'il soit externe ou interne, est un peu plus quantifiable, bien qu'une fois encore, il ne faille pas se fier aux indications des constructeurs.

La durabilité indiquée, dans le cas des disques durs internes, est le MTBF, le nombre d'heures d'espérance de vie du disque. Certains constructeurs n'hésitent pas à dépasser allègrement le million, soit près de 115 années d'utilisation non-stop. C'est encore une fois, on s'en doute, tout à fait fantaisiste.

Pour les disques durs externes, on calcule en nombre de démarrage / extinction du produit pour indiquer la durée de vie. Un nombre couramment avancé par les constructeurs est 50 000, soit plus de 68 ans à raison de deux marches/arrêt par jour. C'est un peu plus raisonnable, mais tout aussi peu crédible.

Un peu plus de 5 ans pour un disque dur interne

Croyons en plutôt la précieuse expérience de Google, riche de leur incroyable quantité de disques durs. Le géant indique ainsi que le plus grand nombre de panne intervient pour les disques durs de moins de 3 mois. Ce sont les disques issus de séries défectueuses. Passé ce premier trimestre et si vous prenez un minimum soin de votre disque, il y a de très fortes chances pour qu'il survive 5 ans. Dépassé ce délais, la loterie recommence.

On peut en conclure qu'on ne peut se fier à la durée de vie annoncée par le constructeur, la garantie des disques durs est une donnée qui apparait beaucoup plus fiable : par exemple les derniers disques durs Barracuda de Seagate : durée de vie annoncé 1,2 million d'heures (137 ans), pour une garantie de 5 ans.

 


Magazine High-Tech Envoyer Imprimer Haut de page
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Comptez-vous acheter l'iPhone 7 ?

Tous les sondages

 

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Voir un exemple

Toutes nos newsletters