Obsolescence programmée : les 15 appareils high-tech les "moins réparables"

L'adhésif rend le démontage de l'iPad 5 assez fastidieux et empêche donc le remplacement de ses composants © Apple
Greenpeace, en collaboration avec le site iFixit, a récemment passé en revue une quarantaine d'ordinateurs portables, tablettes et smartphones pour déterminer leur niveau de "réparabilité". Voici le top 15 des modèles les plus vendus qui sont les plus difficiles à réparer.

Apple iPad 5 : sans vis, mais pas sans reproche

Le premier appareil sur la liste noire est le dernier iPad d'Apple. A l'intérieur, l'omniprésence d'adhésif constitue un frein bien réel au démontage de l'appareil, et donc au remplacement des composants. Inutile de chercher des vis, l'iPad s'ouvre en chauffant la colle qui maintient la façade avant, ce qui nécessite des outils spéciaux et un gros risque de fissurer le verre de la façade en tentant de la décoller. Une fois cette étape passée, l'écran LCD est facile à changer. Tous les autres composants sont maintenus en place par de généreuses quantités d'adhésif, y compris la batterie.