L'Internaute > Histoire > L'année 1706

Jour Par Jour, l'année 1706

Dates décroissantes    Titres seulement    (9 réponses)

1706
17 janvier

Naissance de Benjamin Franklin.


Benjamin Franklin voit le jour le 17 janvier 1706 à Boston. Il devient imprimeur, diplomate, physicien et philosophe et se fait connaître pour sa démonstration de la nature électrique de la foudre en 1750. Plus tard, il est signataire de la Déclaration d'indépendance des Etats-Unis d'Amérique de 1776 qu'il a coécrit, de même que du traité de Paris et de la Constitution américaine et fait ainsi partie des "pères fondateurs des Etats-Unis". Il lutte pour l'abolition de l'esclavage les années précédant sa mort, qui survient le 17 avril 1790. L'assemblée nationale française ordonne alors trois jours de deuil national.
Voir aussi : Benjamin Franklin - Histoire de la Philosophie

1706
13 février

Bataille de Fraustadt.


La bataille de Fraustadt opposant la Suède au duché de Saxe et à la Russie se déroule le 13 février 1706. Elle est l'un des conflits majeurs de la seconde guerre du Nord (1700 - 1721). Ce jour-là, Carl Gustav Rehnskiöld, commandant suédois, met en place une stratégie dans le but d'éliminer l'armée commandée par Johann Matthias von der Schulenburg avant qu'elle ne soit renforcée par une cavalerie de 8 000 hommes toute proche. Il fait alors mine de se replier et attire ainsi ses adversaires en supériorité numérique (deux contre un) sur un terrain choisi avec soin. Ils sont pris en tenaille et piégés par la disposition du champ de bataille. Schulenburg parvient cependant à s'échapper laissant derrière lui 7 000 morts et 7 500 prisonniers saxons et russes. C'est une grande victoire pour la Suède, qui de son côté, ne compte que 400 morts.
Voir aussi : Russie - Suède - Histoire des Guerres

1706
19 avril

Victoire franco-espagnole à la bataille de Calcinato.


La bataille de Calcinato se déroule au cours de la guerre de succession d'Espagne le 19 avril 1706. Elle oppose la France et l'Espagne à l'archiduché d'Autriche, dont les commandants des armées respectives sont le duc de Vendôme et Christian Detlev Reventlow. L'armée franco-espagnole en supériorité numérique (41 000 hommes contre 19 000) gagne face à l'armée autrichienne et ne déplore que 500 morts ou blessés contre 6 000 pour l'autre camp.
Voir aussi : France - Espagne - Guerre de succession d'Espagne - Archiduché d'Autriche - Duc de Vendôme - Histoire des Guerres

1706
14 mai

Début du siège de Turin.


Lors de la guerre de succession d'Espagne, les Français assiègent la ville de Turin le 14 mai 1706. Les 40 assaillants aidés de 48 ingénieurs maintiennent le siège jusqu'à la bataille de Turin le 7 septembre de la même année. La victoire austro-piémontaise permet alors de freiner la campagne d'invasion du Piémont et de la Savoie.
Voir aussi : Guerre de succession d'Espagne - Histoire des Guerres

1706
23 mai

Bataille de Ramillies.


La bataille de Ramillies du 23 mai 1706 prend place au c½ur de la guerre de succession d'Espagne (1701-1714) visant à conquérir le trône d'Espagne et à travers lui toute l'Europe. Elle oppose le royaume de France et l'électorat de Bavière au royaume d'Angleterre, à celui du Danemark et de la Norvège ainsi qu'aux Provinces Unies et au Saint Empire. L'armée franco-bavaroise dirigée par Villeroy ne tient que quatre heures face aux forces de John Churchill (également appelé Marlborough) et perd le tiers de ses 60 000 hommes. La bataille de Ramillies figure, avec la bataille de Turin, parmi les plus grandes défaites de Louis XIV en termes de perte de territoire et de moyens causées par les alliés. Marlborough parvient ainsi à chasser l'armée française des Pays-Bas espagnols. L'année 1706 est alors appelée "annus mirabilis" par les Coalisés.
Voir aussi : Guerre de succession d'Espagne - Villeroy - Marlborough - Histoire des Guerres

1706
10 juin

Naissance de John Dollond.


Né le 10 juin 1706, John Dollond est un ingénieur opticien d'origine britannique. Il reprend initialement le commerce de son père, fabricant de soie mais acquiert parallèlement des connaissances en langues, physique, anatomie et mathématiques. Il délaisse l'entreprise familiale en 1752 pour se consacrer aux instruments d'optique que son fils, Peter Dollond, a commencé à fabriquer deux ans auparavant. Il est amené à douter des travaux de Newton considérant impossible la correction de l'aberration chromatique. Il réalise alors lui-même une série de tests aboutissant à une thèse contraire déjà soutenue par Leonhard Euler. Il publie le déroulement et le résultat de ses expériences en 1758 dans "Account of some experiments concerning the different refrangibility". Dollond dépose ensuite un brevet pour les lentilles achromatiques inventées par Chester Moore Hall quelques années avant lui. Son mémoire lui vaut tout de même la médaille Coopley en 1758 et l'élection en tant que membre de la Royal Society trois ans plus tard. Il décède suite à une crise d'apoplexie le 30 novembre 1761.
Voir aussi : Newton - Histoire des Grands travaux

1706
9 décembre

Jean V de Portugal devient roi.


Jean V de Portugal devient roi du royaume de Portugal et des Algarves le 9 décembre 1706. Il succède alors à son père, Pierre II de Portugal. Il est intronisé le 1er janvier de l'année suivante et règne jusqu'à ce qu'il décède le 31 juillet 1750 des suites d'une longue maladie.
Voir aussi : Pierre II de Portugal - Histoire des Sacres

1706
17 décembre

Naissance d'Émilie du Châtelet.


Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil est la marquise du Châtelet, plus communément appelée Émilie du Châtelet. Elle naît le 17 décembre 1706 à Paris et devient une célèbre mathématicienne et physicienne française. Mariée au marquis Florent Claude du Châtelet, elle a de nombreux amants dont le marquis de Guébriant, le maréchal Richelieu et Voltaire, qui l'encourage fortement à développer ses connaissances en physique et en mathématiques. Elle est alors l'une des premières femmes scientifiques. Elle s'éteint à Lunéville le 10 septembre 1749.
Voir aussi : Voltaire - Lunéville - Émilie du Châtelet - Histoire des Grands travaux

1706
28 décembre

Décès de Pierre Bayle


Pierre Bayle voit le jour le 18 novembre 1647 à Carla-le-Comte. Jeune, il reçoit une éducation protestante puis se convertit au catholicisme avant d'abjurer. Il adopte alors le métier de précepteur dans les années 1670 et devient professeur de philosophie à l'école de Rotterdam en 1681. Un an après, il publie sa fameuse "Lettre sur la comète" dans laquelle il dénonce les superstitions. En 1684, il se lance dans l'écriture d'un journal de critique littéraire qu'il publie mensuellement, mais il est contraint d'abandonner à cause de la maladie trois plus tard. Il rédige également un commentaire philosophique sur ces paroles de Jésus Christ : "Contrains-les d'entrer", un "Dictionnaire historique et critique" puis décède le 28 décembre 1706 à Rotterdam des suites de la tuberculose.
Voir aussi : Rotterdam - Histoire des Décès




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages