L'Internaute > Histoire > L'année 1777

Jour Par Jour, l'année 1777

Dates décroissantes    Titres seulement    (15 réponses)

1777
1 janvier

Le premier quotidien paraît en France


Imprimé sur quatre pages, « le Journal de Paris » est publié pour la première fois. Il est fondé par Antoine Cadet de Vaux, Coranrez et Dussieux et traite principalement d’événements culturels et de faits divers. Il remportera un succès important auprès de la population parisienne et suivra assidûment les événements de la Révolution.
Voir aussi : Histoire de Paris - Journal - Quotidien - Histoire de la Presse

1777
24 février

Mort de Joseph Ier de Portugal


Joseph Ier fut roi du Portugal de 1750 à 1777. Surnommé "le réformateur", il prit en charge le redressement du pays, ruiné suite au ralentissement des entrées d'or au Brésil, s'appuyant sur son premier ministre Sébastien José de Carvalho et Melo. En 1762, il s'engagea dans la Guerre de Sept ans face à l'Espagne. Il supprima le pouvoir de censure du Saint-Office et laïcisa l'inquisition, rompant avec la tradition très pieuse des rois portugais.
Voir aussi : Espagne - Dossier histoire de l' Inquisition - Roi du Portugal - Saint-Office - Guerre de 7 ans - Histoire des Décès

1777
24 février

Début du règne de Marie Ier, reine du Portugal


Le 24 février 1777 marque l'accession au trône du Portugal de la Reine Marie Ier. Mariée à l'infant Pedro, elle en fit le roi-consort, le décorant du titre de Pierre III du Portugal. Très pieuse, proche de Marie-Antoinette, elle fut choquée par la Révolution Française et sombra dans la démence en 1791, suite au décès de son mari et de deux de ses enfants. En exil suite à l'invasion du Portugal par l'Espagne et la France, elle mourut au Brésil en 1816.
Voir aussi : France - Portugal - Révolution française - Reine - Pierre III - Histoire de la Politique

1777
31 mars

Naissance de Charles Cagniard de Latour, ingénieur et physicien français


Charles Cagniard de Latour fut un ingénieur et physicien, à l'origine de nombreuses découvertes. Après des études à Polytechnique, il devient fonctionnaire en 1810, mais quitte rapidement ses fonctions pour se consacrer à la recherche. Parmi ses découvertes, on peut citer la cagniardelle, la sirène, le canon pompe, des appareils d'éclairage au gaz...Ces derniers lui valurent le titre de baron, offert par Louis XVIII en 1819. Il fut membre de l'Académie des Sciences et décéda en 1859.
Voir aussi : Physicien - Académie des sciences - Louis XVIII - Ingénieur - Histoire de Polytechnique - Histoire des Sciences et techniques

1777
12 avril

Mort de Claude-Prosper Jolyot de Crébillon, écrivain et chansonnier licencieux français


Appelé "Crébillon fils", pour le distinguer de son père, l'auteur dramatique Prosper Jolyot de Crébillon, Claude-Prosper Jolyot de Crébillon était un écrivain spécialisé dans les romans et contes licencieux. Comptant parmi les fondateurs de la goguette du Caveau, il fut membre de la société chantante de la Dominicale. Il est l'auteur de nombreux ouvrages licencieux qui lui valurent notamment un emprisonnement de quelques semaines à la prison de Vincennes et le mépris de son père, membre de l'Académie française.
Voir aussi : écrivain - Contes - Auteur - Romans - Histoire des Décès

1777
14 juin

Le Second Congrès continental adopte le Drapeau des États-Unis


Le 14 juin 1777, soit moins d'un an après la déclaration d'indépendance des Etats-Unis d'Amérique, le Second Congrès continental adopta le drapeau des Etats-Unis. The Star-Spangled Banner (bannière étoilée) comptait alors treize bandes horizontales rouges et blanches, représentant les 13 états fondateurs, ainsi que treize étoiles blanches sur fond bleu, pour la même raison. Le nombre d'étoiles a ensuite augmenté au fur et à mesure de l'augmentation du nombre d'Etats dans l'union, pour atteindre cinquante aujourd'hui.
Voir aussi : Etats-Unis - Drapeau - Congrès continental - Histoire de la Politique

1777
16 août

Bataille de Bennington


La bataille de Bennington s'est tenue pendant la guerre d'indépendance des Etats-Unis d'Amérique, le 16 août 1777. Plus de 2 000 rebelles miliciens vainquirent un détachement de l'armée du royaume de Grande-Bretagne, constitué d'environ 1 500 hommes. Cette victoire eut une grande importance pour le mouvement indépendantiste : elle motiva les colons et décida la France à entrer dans la guerre à leurs côtés. De plus, elle décima fortement l'armée britannique du général John Burgoyne.
Voir aussi : France - Indépendance - Guerre - Grande-Bretagne - Etats-Unis d'Amérique - Histoire des Guerres

1777
17 août

Mort de Giuseppe Scarlatti, compositeur italien


Né en 1723, Giuseppe Scarlatti était un compositeur italien qui fut auteur d'une trentaine d'œuvres, principalement dans le registre dramatique, ainsi que quelques opéras comiques. Il écrivit également des cantates et des sonates pour clavecin. Après avoir travaillé et présenté ses œuvres en Italie, il s'installa en 1760 à Vienne où il écrivit plusieurs pièces de théâtre comiques et fut pianiste et enseignant de musique pour la famille du prince Schwarzenberg. Il arrêta de composer en 1772.
Voir aussi : Clavecin - Comique - Histoire des Décès

1777
15 septembre

Le Congrès américain adopte les "Articles de Confédération"


Ayant proclamé l’indépendance des treize colonies d’Amérique du Nord en juillet 1776, le Congrès continental s’efforce d’organiser le nouveau gouvernement. Il adopte ainsi les "Articles de Confédération", dans lesquels apparaît le terme d’"Etats-Unis d’Amérique". Chaque Etat dispose bel et bien de sa souveraineté pour tous les domaines à l’exception de la politique extérieure, confiée au Congrès. Ce dernier se compose d’un délégué par Etat et chaque décision doit obtenir au moins neuf voix. Les citoyens peuvent circuler comme ils l’entendent dans tout le territoire. Pour entrer en vigueur, les Articles doivent toutefois être ratifiés par la totalité des Etats, ce qui ne se produira qu’en mars 1781.
Voir aussi : Dossier histoire des Etats-Unis : la guerre d'Indépendance - Congrès continental - Histoire de la Politique

1777
1 octobre

Signature du traité de Saint-Ildefonse


Le traité de Saint-Ildefonse est un accord signé le 1er octobre 1777 entre l'Espagne et le Portugal. Ce traité a marqué un avancement certain dans le rapprochement des deux pays, dont la mésentente durait depuis l'indépendance du Portugal en 1640. En vertu de ce traité, l'Espagne a récupéré la ville de Colonia del Sacramento (Uruguay) et les îles d'Annobón et de Fernando Póo dans les eaux du golfe de Guinée. En contrepartie, elle a cédé au Portugal des zones conquises au Sud du Brésil.
Voir aussi : Espagne - Traité - Portugal - Histoire des Traités

1777
4 octobre

Bataille de Germantown


La bataille de Germantown a eu lieu le 4 octobre 1777. Elle a opposé les indépendantistes américains à l'armée britannique pendant la guerre d'indépendance des Etats-Unis d'Amérique. Après avoir perdu le contrôle de Philadelphie, les Américains, menés par le général George Washington, ont tenté de reprendre la ville en attaquant la garnison britannique à Germantown, au nord de Philadelphie. Mais l'attaque échoua et les indépendantistes furent forcés de battre en retraite, poursuivis par les Britanniques.
Voir aussi : Bataille - Indépendance - Guerre - Etats-Unis d'Amérique - George Washington - Histoire des Guerres

1777
17 octobre

Bataille de Saratoga


Les insurgés ou "insurgents" des treize colonies anglaises d'Amérique du Nord remportent leur première grande victoire dans la guerre d'indépendance commencée en juillet 1776. Le général anglais Burgoyne, à la tête de 8000 hommes venant du Canada ne peut venir à bout des indépendantistes menés par le général Horatio Gates. L'Angleterre capitule face aux insurgés et les Américains sont de plus en plus nombreux à entrer dans la révolte. Bientôt, la France se ralliera au combat des insurgents. La Grande-Bretagne reconnaîtra l'indépendance des Etats-Unis le 3 septembre 1783.
Voir aussi : Dossier histoire des grandes batailles - Dossier histoire des Etats-Unis : la guerre d'Indépendance - George Washington - Histoire des Guerres

1777
9 décembre

Réapparition du Mont de Piété


Exaspéré par les pratiques malhonnêtes des usuriers, Louis XVI rétabli le système du Mont-de-piété en France, sur le principe du prêt sur gage à faible intérêt. A vocation sociale, le Mont-de-piété n'a qu'un très faible taux d'intérêt, 10% environ. Framboisier de Beaunay qui est à la tête de ce projet, est nommé directeur de l'établissement. En 1918 le Mont-de-piété deviendra le Crédit Municipal de Paris. Le Mont-de-piété fut crée en Italie par le moine Barnabé de Terni en 1462. Il fait son apparition en France en 1637, puis est fermé en 1644 par les opposants à Richelieu.
Voir aussi : Histoire du Mont de Piété - Histoire de la Finance

1777
17 décembre

La France reconnaît l'indépendance de l'Amérique


En partie grâce aux efforts diplomatiques de Benjamin Franklin, Louis XVI reconnaît l'indépendance des colonies britanniques d'Amérique. Ravi de pouvoir se venger de la défaite de la guerre de Sept Ans et convaincu par la victoire américaine de Saratoga, la France signera deux traités d’engagement avec les colonies, le 6 février 1778. Le premier engagera une amitié réciproque et une alliance commerciale. Le second, tenu secret, consistera en une alliance militaire. Ainsi, les Américains recevront des renforts militaires et financiers considérables. Les Insurgents reprendront espoir puisqu’avec le soutien naval des Français, il sera désormais possible de mettre en déroute la flotte britannique.
Voir aussi : Indépendance - Louis XVI - Dossier histoire des Etats-Unis : la guerre d'Indépendance - Benjamin Franklin - Histoire de la Décolonisation

1777
30 décembre

Mort de Maximilien III Joseph de Bavière


Maximilien III Joseph de Bavière fut prince-électeur de Bavière de 1745 à 1777. Fils de Charles VII du Saint-Empire, il hérita du trône à la mort de ce dernier. Il commença par faire la paix avec l'Autriche et s'efforça ensuite de faire le bien dans son pays. Il fit notamment construire la salle de spectacle rococo le Théâtre Cuvilliés dans la Résidence de Munich et, en grand amateur de musique, reçut Wolfgang Amadeus Mozart. Il mourut de la variole sans laisser d'héritier.
Voir aussi : Autriche - Histoire de la Bavière - Mozart - Maximilien III Joseph de Bavière - Histoire des Décès




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages