L'Internaute > Histoire > L'année 1794

Jour Par Jour, l'année 1794

1794
21 janvier

Les colonnes infernales de Turreau fondent sur la Vendée


Après la dislocation de l’armée vendéenne à Savenay, la Convention décide de poursuivre la "pacification" de la Vendée. Le soutien apporté à la contre-révolution par la population ayant été puissant, Robespierre et son gouvernement souhaitent appliquer jusqu’au bout leur résolution du 1er août, prônant des mesures extrêmes pour détruire la rébellion : destruction des récoltes et des villages, exécution des suspects, confiscation du bétail. Turreau va mettre en œuvre avec application cette politique de la terre brûlée. Seules quelques villes d’importance doivent être épargnées, le reste peut être rasé… Pendant près de cinq mois, les colonnes infernales vont multiplier exactions et massacres.
Voir aussi : Histoire de la Convention - Dossier histoire de la Guerre de Vendée - Robespierre - Histoire de la Terreur - Histoire de la Révolution

1794
27 janvier

La Convention impose la langue française


Sur une proposition du député Bertrand Barère, la Convention décide que le Français est la langue obligatoire pour tous les documents publics : "Le fédéralisme et la superstition parlent bas-breton, l'émigration et la haine de la République parlent allemand; la contre-révolution parle italien et le fanatisme parle basque. Cassons ces instruments de dommage et d'erreur." Des professeurs de français sont dépêchés en Bretagne, en Alsace, en Corse et aux frontières espagnoles et italiennes.
Voir aussi : Histoire de la Convention - Histoire de la Langue française - Histoire des Institutions

1794
29 janvier

Naissance de François-Vincent Raspail, chimiste, médecin et homme politique français


François-Vincent Raspail étudie tout d'abord le droit en 1816 avant de se consacrer à la médecine. Il fait de nombreuses recherches et finit par découvrir les microbes. Républicain, il participe aux journées d'insurrection révolutionnaire "les Trois Glorieuses". En 1832, il devient un éminent médecin et passe son temps entre séjours en prison et recherches scientifiques. Médecin des plus démunis, il essaye de systématiser l'hygiène. Ces actions sont très mal vues par les institutions. En 1848, il est candidat à l'élection présidentielle puis condamné en 1849 à la prison pour avoir participé à une manifestation de soutien à la Pologne. En 1863, il devient député avant de retourner en prison. En 1869 il est réélu député.
Voir aussi : Député - Médecine - Histoire des Sciences et techniques

1794
3 février

La Convention abolit l'esclavage


Sur une proposition des députés René Lavasseur, Delacroix et Danton, l'esclavage est aboli sur tout le territoire de la République Française. A la tribune, les représentants de Saint-Domingue, principale colonie française, sont ovationnés. La loi du 16 pluviôse an II sera transgressée dès 1799 quand la traite reprendra au Sénégal. En 1802, le Premier consul Napoléon Bonaparte rétablira l'esclavage en France. Le commerce des esclaves continuera d'être exercé jusqu'au 27 avril 1848, date à laquelle il sera définitivement aboli cette fois par la IIème République.
Voir aussi : Histoire de la Convention - Histoire de l'Esclavage - Abolition - Danton - Delacroix - Histoire du Racisme

1794
15 février

La marine française adopte le drapeau tricolore


Sur une proposition du pasteur André Jeanbon, la Convention Nationale décrète "qu'à compter du 1er prairial an II (20 mai 1794), le pavillon sera formé des trois couleurs nationales disposées en trois bandes égales posées verticalement." Cette mesure permet d'uniformiser les étendards de la marine française. En 1812, Napoléon Ier étendra cette mesure aux régiments de l'armée de terre. En juillet 1880, le drapeau bleu, blanc, rouge sera définitivement adopté par la IIIème République à tous les corps de l'état.
Voir aussi : Drapeau - Marine - Tricolore - Histoire de la Révolution

1794
20 février

L'île Bourbon devient La Réunion


Possession française depuis 1649, l'île Bourbon est rebaptisée par la Convention, 'île de la Réunion. Cette nouvelle dénomination est un hommage aux fédérés marseillais et aux gardes nationaux parisiens qui se sont réunis le 10 août 1792 pour prendre d'assaut le palais des Tuileries et suspendre les pouvoirs du roi Louis XVI. L'île de l'Océan Indien retrouvera son nom d'origine lors de l'occupation anglaise de 1810 à 1815. La IIème République lui rendra définitivement le nom d'île de la Réunion.
Voir aussi : Réunion - Histoire de la Révolution

1794
11 mars

Création de la future école polytechnique


La Convention décide de la création d'une Ecole Centrale de travaux publics. L'institution accueillera des élèves destinés à être formés en ingénierie civile et militaire. Appelée d'abord "Ecole des travaux publics", elle recevra le nom d'"Ecole polytechnique" par la loi du 1er septembre 1795.
Voir aussi : Fondation - Histoire de la Convention - Dossier histoire de l' enseignement - Histoire de Polytechnique - Histoire des Institutions

1794
27 mars

Décision du Congrès des États-Unis de créer l'United States Navy


Durant la guerre d'indépendance, le congrès des Etats-Unis avait crée les Continental Marines afin de pouvoir lutter dans les conflits maritimes. Cette marine militaire est finalement dissoute en 1785. Le président George Washington se décide finalement à reprendre ce projet d'armée et instaure de nouvelles taxes afin de pouvoir la financer. Malgré quelques oppositions, l'augmentation des attaques pirates permet de lancer le projet et le congrès des Etats-Unis vote la création de l'United States Navy le 27 mars 1794.
Voir aussi : Etats-Unis - Armée - Marine - Histoire de la Politique

1794
28 mars

Décès de Marie Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de Condorcet


Marie Jean Antoine Nicolas de Caritat se distingue tout d'abord pour ses dons en mathématiques. En 1769, il est élu à l'Académie Royale des Sciences. En 1774, il entre au ministère et se tourne vers la politique et la philosophie en écrivant de nombreux pamphlets sur les droits des femmes et des minorités. L'année suivante, il devient inspecteur général de la Monnaie. En 1782, il est nommé secrétaire de l'Académie française. Durant la Révolution, il fait partie du conseil municipal de Paris. Il est élu député en 1791. Suivant les idées des girondins, il finit par perdre le contrôle de l'Assemblée. Opposé à la nouvelle constitution, il est condamné pour trahison. Il se cache mais il est arrêté dans la ville de Clamart. Emprisonné, il est retrouvé mort deux jours plus tard.
Voir aussi : Histoire de l'Académie Française - Girondins - Histoire de la Politique

1794
4 avril

Tadeusz Ko?ciuszko chassent les Prussiens et les Russes de Varsovie


La Bataille de Rac?awice est dirigée par Ko?ciuszko, instigateur de l'insurrection polonaise contre la Russie. Le général russe Tormassov attaque l'armée polonaise mais cette dernière finit par faire fuir l'armée de la Russie impériale. Les insurgés voient alors leur nombre augmenter grâce à l'arrivée à leurs côtés de tous les territoires polonais, de la Lituanie, de la Biélorussie ainsi que de la Courlande. Cette victoire permet également de débuter la révolte dans la ville de Varsovie, qui sera abandonnée par les Russes.
Voir aussi : Russie - Pologne - Histoire des Guerres

1794
5 avril

Danton et Desmoulins à l'échaffaud


Danton, Camille Desmoulins, Hérault de Séchelles et Fabre d'Eglantine sont arrêtés, jugés par un tribunal révolutionnaire puis guillotinés. Robespierre et Saint-Just qui dominent la Convention entendent ainsi chasser les "indulgents" du pouvoir.
Voir aussi : Robespierre - Histoire de la Guillotine - Danton - Saint-Just - Desmoulins - Histoire de la Révolution

1794
7 mai

Le culte de l'Etre suprême


La Convention crée par décret une nouvelle religion : le culte de l'Etre suprême. C'est Robespierre, inspiré par les idées des philosophes du XVIIIème siècle, qui fait adopter ce culte. Il y voit un fondement métaphysique des idéaux républicains. Mais la fête de l'Etre suprême mécontente les Montagnards et n'intéresse pas le peuple. Robespierre, à l'origine de la Terreur, sera guillotiné le 28 juillet 1794.
Voir aussi : Histoire de la Convention - Robespierre - Histoire de la Terreur - Histoire de la Révolution

1794
18 mai

Victoire française à la bataille de Tourcoing


Dans le conflit armée qui l'oppose à la Coalition, la France possède trois armées situées au Nord du territoire. L'une d'entre elles est commandée le général Souham et le général Moreau. Après avoir perdu la ville de Landrecies, les Français reprennent l'avantage le 18 mai 1794 en battant l'armée ennemie au cours de la bataille de Tourcoing. Grâce à cette victoire, les Français voient la frontière jusqu'à la mer libérée et peuvent se réorganiser.
Voir aussi : France - Coalition - Histoire des Guerres

1794
22 mai

Victoire des coalisés à la bataille de Tournai


La France est en pleine révolution depuis 1789. Les puissances européennes et notamment l'Angleterre ne voient pas d'un très bon œil l'agitation qui règne dans l'Hexagone. Une coalition est alors mise en place entre plusieurs nations comme l'Angleterre, l'Espagne, les Provinces-Unies et le Portugal dans le but de vaincre la puissance française. La bataille de Tournai a lieu en Belgique le 22 mai. Elle oppose l'armée française dirigée par Jean-Charles Pichegru et la Coalition qui finit par gagner le combat.
Voir aussi : France - Coalition - Histoire des Guerres

1794
1 juin

Bataille du 13 prairial an II au large d'Ouessant


La bataille du 13 prairial an II oppose l'armée française à l'armée anglaise. La flotte française est chargée de ramener un chargement de grains venant d'Amérique afin de soulager la faim du peuple. Les Anglais cherchent alors à intercepter le convoi et attaquent la flotte française après plusieurs jours de poursuite au large de Ouessant. Finalement, les Français ramènent le chargement à bon port et les deux armées rivales revendiquent la victoire.
Voir aussi : France - Histoire de l'Angleterre - Histoire des Guerres

1794
10 juin

La Convention décrète la Terreur


La Terreur, la répression révolutionnaire qui commença avec la création du Tribunal d'exception et des comités de surveillance en mars 1793, se durcit avec la loi du 22 prairial an II. Celle-ci supprime la défense et l'interrogatoire préalable des accusés, ne laissant au tribunal que le choix entre l'acquittement et la mort. En juillet, les députés craignant d'être à leur tour victimes de la Terreur, feront arrêter Robespierre et ses partisans. En octobre 1795, la Convention sera dissoute et laissera place au Directoire.
Voir aussi : Histoire de la Convention - Robespierre - Histoire de la Terreur - Histoire de la Révolution

1794
26 juin

Victoire des Français à Fleurus


Les Français de l'armée du Nord, sous les ordres du général Jourdan remportent une victoire décisive sur les Autrichiens du prince de Saxe-Cobourg à Fleurus. La Belgique s'ouvre ainsi aux armées républicaines. Jourdan fera la jonction avec les armées de Pichegru à Bruxelles deux semaines plus tard. Cette victoire est l'aboutissement du travail de réorganisation de l'armée de Lazare Carnot, membre du Comité de salut public. Elle renforce alors la position du gouvernement.
Voir aussi : Bataille - Dossier histoire des grandes batailles - Comité de Salut public - Histoire de Fleurus - Histoire de la Révolution

1794
12 juillet

L'Amiral Nelson éborgné


Parti soutenir une insurrection Corse contre la France, l'amiral anglais Horatio Nelson, récemment promu commodore de la Méditerranée, perd un oeil au siège de Calvi. Trois ans plus tard, il perdra l'usage de son bras emporté par un boulet de canon à Santa Cruz de Tenerife. L'Amiral Nelson restera célèbre dans les annales de la marine britannique pour sa victoire éclatante face à Napoléon à Trafalgar le 21 octobre 1805. Il y perdra la vie...
Voir aussi : Nelson - Histoire des Guerres

1794
27 juillet

Fin de la Terreur


A la tribune de la Convention, Maximilien Robespierre se fait huer du haut des gradins aux cris de "A bas le tyran !". Ses opposants lui reprochent d'avoir instauré la loi du 22 prairial (10 juin) qui met en place la "Grande Terreur" et d'avoir organisé un système d'espionnage des députés. La grande majorité des conventionnels rejoint le mouvement. Robespierre "l'Incorruptible" et Saint-Just "l'Archange de la Terreur", Couthon, Robespierre jeune, frère de Maximilien, ainsi qu'une vingtaine d'autres jacobins seront exécutés le lendemain sans avoir été jugés. La Convention fait fermer le club des Jacobins et instaure la République thermidorienne.
Voir aussi : Histoire de la Convention - Robespierre - Histoire de la Terreur - Histoire de la Révolution

1794
10 août

Fin du siège de Calvi


En 1794, les nationalistes corses proposent aux Anglais de mettre la Corse sous leur protection si ces derniers chassent les Français des forteresses de San Fiorenzo, Bastia et Calvi. Les Anglais cherchant un lieu pour protéger l'Angleterre et bloquer la ville de Toulon acceptent l'offre. Le général Stuart attaque Calvi. Durant 40 jours, les deux camps s'échangent des tirs de canons. Finalement le 10 août, les Français sont vaincus et se retirent. La ville est presque entièrement détruite.
Voir aussi : France - Histoire des Guerres




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages