L'Internaute > Histoire > L'année 1795

Jour Par Jour, l'année 1795

1795

Nicolas Appert invente les boîtes de conserves


Alors que la France peine à nourrir ses armées, le Directoire lance un prix pour celui qui trouverait un moyen de remédier à ce problème. Nicolas Appert découvre alors un système de stérilisation, un processus qui permet de conserver les aliments dans des boîtes de conserves. Grâce à son système, nommé alors « appertisation », il recevra de nombreux prix et titres honorifiques qui ne l’empêcheront malheureusement pas de mourir dans la pauvreté.
Voir aussi : Nicolas Appert - Histoire de l'Alimentation

1795

Début de la rébellion du Lotus blanc dans les montagnes entre le Sichuan, le Shanxi et le Hubei


A la mort de Qianlong, la décadence de l'empire chinois débute. De nombreuses sociétés secrètes commencent alors à comploter contre le pouvoir. Le Lotus Blanc est une société secrète qui est très appréciée de la population chinoise. Alors que les conditions de vie sont très dures, la population et notamment les paysans se joignent à cette société et débutent de nombreuses insurrections dans les montagnes. Cette rébellion ne s'achèvera qu'en 1804.
Voir aussi : Chine - Insurrection - Rébellion - Histoire de la Politique

1795
20 janvier

Les Français passent les portes d’Amsterdam


Le général français Pichegru entre à Amsterdam avec son armée, dans le but de s’emparer définitivement des Provinces-Unies. Le gel des glaces lui permet de vaincre sans difficulté la flotte hollandaise et d’atteindre ainsi Groningue le mois suivant. La France détient alors la totalité des Provinces-Unies, qui s’ajoute au territoire de la future Belgique. Cette invasion signe la disparition des Provinces-Unies. Cette même année, la République batave sera fondée par les patriotes, qui avaient soutenu les progressions françaises depuis le début. Ces derniers rassemblent les différentes provinces sous une même autorité. Mais la République batave restera sous la domination de Napoléon Bonaparte.
Voir aussi : Dossier histoire des Provinces-Unies - Napoléon Bonaparte - Histoire d'Amsterdam - Histoire des Guerres

1795
9 février

Assassinat d'Antoine-Louis Polier, ingénieur et orientaliste suisse


Antoine-Louis de Polier part pour les Indes alors qu'il est encore adolescent. L'oncle qui devait l'accueillir décède avant qu'il'n'arrive. Il s'engage alors dans l'armée anglaise puis travaille au sein de la Compagnie anglaise des Indes orientales. Il passe par des périodes de succès puis de disgrâce. Il se rend en Europe en 1789 où il se marie. Il finit par s'installer à côté de la ville d'Avignon. Il est assassiné par des voleurs le 9 février 1795 dans sa maison.
Voir aussi : Histoire d'Avignon - Compagnie anglaise des Indes Orientales - Indes - Histoire des Sciences et techniques

1795
17 février

Traité de la Jaunaye


Passé l’épisode des colonnes infernales de Turreau, incarnation de la Terreur Robespierriste, la Vendée a retrouvé un certain calme. Le conflit semble enfin aboutir grâce à l’accord de paix de la Jaunaye. Ayant pour objectif de mettre un terme aux conflits avec Vendéens et Chouans, l’accord de paix est négocié par Charette mais refusé par Stofflet. Il restaure la liberté de culte dans les terres vendéennes, dispense les habitants de la conscription et instaure l’amnistie des rebelles. La Guerre de Vendée n’est toutefois pas terminée.
Voir aussi : Dossier histoire de la Guerre de Vendée - Histoire des Chouans - Charette - Stofflet - Histoire de la Révolution

1795
21 février

Rétablissement de la liberté de culte en France


La Convention met fin à cinq ans d'intolérance religieuse en proclamant la liberté de culte. Désormais, l'Etat autorise l'exercice du culte de son choix mais insiste sur le fait qu'il doit se dérouler sans signes ostentatoires et que l'Etat ne sera pas mis à contribution pour fournir des lieux de prières.
Voir aussi : Histoire de la Convention - Liberté de culte - Histoire de la Révolution

1795
25 février

Naissance des premières écoles centrales


Sur une proposition du député Joseph Lakanal, la Convention vote un décret instaurant la création d'écoles centrales. Dans ces nouveaux établissements, l'accent est mis sur l'enseignement scientifique plutôt que sur la tradition classique dominée par le latin. En octobre 1795, la Convention décidera d'établir une école centrale par département. Organisées par classes de niveaux, les écoles centrales constituent les ancêtres des lycées.
Voir aussi : Création - Histoire de la Convention - Dossier histoire de l' enseignement - Histoire des Ecoles centrales - Histoire des Institutions

1795
9 mars

Décès de John Walsh, scientifique britannique


John Walsh travaille au sein de la Compagnie anglaise des Indes orientales dans la ville de Madras avant de revenir en Grande-Bretagne au cours des années 1760. Scientifique de formation, il fait des expériences sur la torpille et vérifie la théorie de Michel Adanson qui prétend que la décharge électrique du silure du Sénégal est identique à celle de la bouteille de Leyde. En 1770, il devient membre de la Royal Society.
Voir aussi : Grande-Bretagne - Royal Society - Compagnie anglaise des Indes Orientales - Histoire des Sciences et techniques

1795
7 avril

Adoption du système métrique


Suite au rapport du député de la Côte d'Or, Prieur, la Convention adopte un décret relatif aux poids et mesures. Le mètre devient l'unité de longueur et la base du nouveau système métrique. La loi stipule l'existence d'une nomenclature des nouvelles mesures: mètre, gramme, litre avec leurs préfixes: kilo, hecto, déci, etc. Les scientifiques Delambre et Méchain définissent le mètre comme étant la dix millionième partie du quart d'un méridien terrestre. Dans la pratique, le nouveau système métrique mettra des années pour s'imposer dans toute la France.
Voir aussi : Histoire de la Physique

1795
30 avril

Décès de l'abbé Jean-Jacques Barthélemy, écrivain et orientaliste


Jean-Jacques Barthélemy étudie la philosophie et la théologie à Marseille. Il entre au séminaire des lazaristes et s'intéresse également au monde de la numismatique. En 1747, il entre à l'Académie royale et devient assistant de Claude Gros de Boze. Il remplace ce dernier lorsqu'il quitte le poste de secrétaire de l'Académie royale des inscriptions et belles-lettres. Après avoir fait un long séjour en Italie, il fréquente la maisonnée de Choiseul et entre à l'Académie française. Lors de la révolution, il est arrêté mais libéré aussitôt. Il reprend alors son poste et enrichit sa collection de médailles jusqu'à sa mort.
Voir aussi : Histoire de l'Académie Française - Philosophie - Académie royale - Histoire des Décès

1795
16 mai

Traité de la Haye


Le traité de La Haye met fin à la guerre entre la France et les Provinces-Unies qui devient la République batave au cours de l'année 1795. Le traité permet à ces deux états de s'allier. La France place 25 000 soldats sur le sol batave afin de protéger le pays en cas d'attaque anglaise ou prussienne. La République batave quant à elle doit payer 100 millions de florins à la France et lui céder Maastricht, Venlo ainsi que la Flandre zélandaise.
Voir aussi : France - Maastricht - Traité de la haye - Venlo - Histoire des Traités

1795
8 juin

Décès de Louis de France, fils de Louis XVI et Marie-Antoinette


Louis-Charles de France est le fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Il devient dauphin de France après la mort de son frère ainé en 1789 puis prince royal en 1791. Durant la Révolution française, il est enfermé avec ses parents dans la prison du Temple. Après l'exécution de son père en 1793, il est élevé par sa mère au sein de la prison. Il est finalement confié au cordonnier Antoine Simon qui a pour mission de le transformer en citoyen commun. On le fait déclarer contre sa propre mère accusée d'inceste. En janvier 1794, après avoir passé des mois dans des conditions insalubres il tombe malade. Il finit par mourir de tuberculose à l'âge de 10 ans.
Voir aussi : Louis XVI - Révolution française - Marie-Antoinette - Maladie - Prison du Temple - Histoire des Décès

1795
23 juin

Victoire navale britannique à la bataille de Groix


La bataille de Groix oppose la France et la Grande-Bretagne. Le 8 juin 1795, un convoi maritime français est attaqué par l'armée britannique qui prend sept bateaux. Le 15 juin, de nouveaux navires rejoignent la flotte française afin d'attaquer les Anglais. Après plusieurs courses poursuites, le véritable combat débute le 23 juin. L'armée britannique remporte la victoire. De côté français, le bilan est de 670 morts. Certains capitaines furent renvoyés pour ne pas avoir exécuté les ordres du vice-amiral Villaret.
Voir aussi : France - Grande-Bretagne - Bataille navale - Histoire des Guerres

1795
23 juin

Débarquement de Quiberon


Alors que la Convention cherche à réduire au maximum le poids des royalistes, la contre-révolution débarque d’Angleterre au cœur de la Bretagne. En fait, si l’uniforme est anglais, il s’agit essentiellement d’émigrés, venus pour rétablir la monarchie. Les Chouans sont prêts et rejoignent rapidement les émigrés selon leur plan. Faute de débarquement en Vendée, les troupes de Charette et Stofflet ne peuvent se joindre à la partie. Mais dès que le débarquement a lieu, ils dénoncent l’un après l’autre les accords de paix qu’ils ont signés séparément. Pourtant, mal organisée et rongée par les dissensions, l’armée d’émigrés, après une brève avancée, ne fera pas illusion longtemps. Elle est repoussée et vaincue en seulement quelques jours par l’armée républicaine.
Voir aussi : Histoire de la Convention - Dossier histoire de la Guerre de Vendée - Histoire des Chouans - Charette - Stofflet - Histoire de la Révolution

1795
14 juillet

La Marseillaise devient l'hymne national


Le décret du 26 messidor an III proposé par le député Debry déclare "La Marseillaise" hymne national français. D'abord appelé "Chant de guerre pour l'armée du Rhin", la chanson a été écrite dans la nuit du 25 au 26 avril 1792 par Rouget de Lisle, officier du génie en poste à Strasbourg. Interdite durant le premier et le second empire, elle sera définitivement proclamée "hymne national" en 1879.
Voir aussi : Rouget de Lisle - Histoire de la Marseillaise - Histoire des Institutions

1795
22 juillet

Deuxième traité de Bâle (l'Espagne cesse le combat)


Le second traité de Bâle est signé le 22 juillet entre la France et la couronne espagnole. Il permet de mettre fin à la guerre de la Convention également appelée guerre du Roussillon. Si au début du conflit l'Espagne prend l'avantage, la France inverse la tendance et le ministre espagnol Godoy négocie le traité de paix avec son rival. Grâce à ce traité, la France rend à l'Espagne les terres occupées durant le conflit. L'Espagne, quant à elle, cède la République dominicaine.
Voir aussi : France - Espagne - Histoire des Traités

1795
3 août

Traité de Greenville


Le traité de Greenville est signé à la suite de la bataille de Fallen Timbers. Il s'agit d'un accord entre les Etats-Unis et les Amérindiens qui permet de mettre fin à la guerre du Nord-ouest. Les Etats-Unis offrent de la marchandise aux Amérindiens qui, en échange, donnent des terres situées dans la région de l'Ohio. La traité permet également de déterminer la frontière entre les territoires colonisés et les territoires appartenant aux Amérindiens.
Voir aussi : Etats-Unis - Amérindiens - Histoire de l'Ohio - Territoires - Histoire des Traités

1795
5 octobre

Première intervention de Bonaparte


Le commandant en chef de l'armée de l'intérieur, Paul Barras, fait appel au jeune et inconnu général Napoléon Bonaparte pour réprimer une insurrection royaliste à Paris. Mécontents des dispositions prises par la Convention "thermidorienne", qui visent à empêcher une restauration de la monarchie, les royalistes se révoltent. Une partie de la garde nationale et un groupe de sans-culottes prennent les armes. Mais la répression et trop forte ce 13 vendémiaire de l'an IV, Bonaparte mitraille les insurgés royalistes sur les marches de l'église Saint Roch, au coeur de Paris. Choisi par Barras sur les conseils de sa maîtresse, Joséphine de Beauharnais, l'action du futur empereur ce jour-là lui vaudra la main de la belle Joséphine en mars 1796 et le commandement de l'armée d'Italie.
Voir aussi : Histoire de Paris - Napoléon - Bonaparte - Insurrection - Barras - Histoire de la Révolution

1795
24 octobre

Troisième partage de la Pologne


L'Autriche, la Prusse et la Russie divisent le pays en trois zones, chaque puissance occupant une partie bien déterminée. Les frontières sont fixées selon les cours des trois rivières polonaises, la Pilica, la moyenne Vistule et la Bug. Les trois puissances s'engagent aussi à faire disparaître le nom "Pologne" du droit international. Après le partage de 1772 avec la Russie et celui de 1793 avec la Prusse, la Pologne subit son dernier partage. Elle est cette fois-ci totalement réduite à néant.
Voir aussi : Partage - Vistule - Histoire de l'Etat

1795
26 octobre

Début du Directoire


La Constitution de l'an III est votée par les thermidoriens. Elle met fin à la Convention et instaure le Directoire. Le nouveau pouvoir exécutif est composé de deux assemblées: les Cinq-cent et les Anciens. Cependant les deux tiers des députés sont choisis parmi les conventionnels. Le général Bonaparte prend la place de Barras et devient commandant en chef de l'armée de l'intérieur.
Voir aussi : Napoléon - Bonaparte - Histoire du Directoire - Barras - Histoire de la Révolution




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages