L'Internaute > Histoire > L'année 1815

Jour Par Jour, l'année 1815

Dates décroissantes    Titres seulement    (17 réponses)

1815
1 mars

Napoléon regagne la France


Evadé de son île-prison" d'Elbe le 26 février, l'empereur déchu débarque en France au Golfe-Juan en compagnie de 1 100 hommes de la vieille garde et de la garde corse. Son objectif est de reconquérir le pouvoir en marchant vers Paris. Partout où il passe la foule l'acclame. Les généraux et les soldats dépêchés par Louis XVIII pour le stopper se rallient à lui. Le 7, Napoléon fera une entrée triomphale dans Grenoble. Le 20, il atteindra Paris et formera un nouveau gouvernement. La dernière période de règne de l'empereur durera cent jours.
Voir aussi : Napoléon - Dossier histoire de la Restauration - Louis XVIII - Histoire des Cent jours - Elbe - Histoire de l'Empire

1815
5 mars

Arrivée triomphante de Napoléon à Grenoble


Arrivé cinq jours plus tôt en France à la tête d’environ huit cents hommes, Napoléon fait face au Cinquième Régiment d’infanterie à l’entrée de Grenoble. Mais cette confrontation n’aboutit à aucun combat. Au contraire, le Régiment fait le choix de l’Empereur déchu et l’accompagne pour une entrée triomphante à Grenoble. Malgré les concessions de Louis XVIII, le retour de la Monarchie dans les fourgons de l’étranger à peine un an plus tôt n’a pas la faveur du peuple. Napoléon peut marcher sur Paris sans rencontrer de véritable résistance.
Voir aussi : Napoléon - Dossier histoire de la Restauration - Histoire des Cent jours - Histoire de Grenoble - Histoire de l'Empire

1815
19 mars

Louis XVIII fuit la France


Face à l’avancée inexorable de Napoléon vers Paris et aux défections des généraux de l’armée française, Louis XVIII préfère ne pas risquer sa tête. Même le maréchal Ney, qui avait assuré au roi qu’il ramènerait Bonaparte dans une cage de fer, a rejoint l’Empereur pour accompagner son retour. De fait, si la politique de compromis de Louis XVIII ne lui a pas véritablement attiré les foudres du peuple comme ce sera le cas pour Charles X, ses concessions et sa personnalité peu affirmée ne l’ont pas rendu très populaire pour autant. En somme, le sort du roi et du régime laisse indifférent les Français qui soutiennent plutôt l’Empereur. Celui-ci ne rencontre donc aucune résistance quand il arrive à la capitale le lendemain pour y prendre le pouvoir.
Voir aussi : Histoire de Paris - Napoléon - Dossier histoire de la Restauration - Louis XVIII - Histoire des Cent jours - Histoire des Bourbons

1815
10 avril

Le mont Tambora explose


L’île indonésienne de Sumbawa est secouée par le réveil volcanique du mont Tambora. Des flammes mêlées de cendres, de roches et de gaz s’élèvent à plus de 40 km de hauteur et l’explosion fait perdre presque 1500 mètres à l’altitude du volcan. Il ne faut attendre que quelques heures avant que la lave ne dévale les pentes. En plus des dix milles victimes immédiates, ce sont plusieurs dizaine de milliers (plus de 60 000) d’insulaires qui mourront de faim à cause de la destruction et de la stérilisation des terres cultivées. Le réveil du volcan aura également des répercussions dramatiques sur le climat terrestre. En effet, les habitants d’Amérique et d’Europe connaîtront une « année sans été », causant la famine dans divers pays et multipliant le nombre des victimes du Tambora. Les habitants de Londres et de l’Europe pourront d’ailleurs constater des couleurs inhabituelles dans leur ciel, lors des couchers de soleil, liées aux poussières et gaz dégagés. William Turner en témoignera dans ses peintures et Lord Byron dans ses poèmes.
Voir aussi : Histoire de Londres - Histoire des Eruptions - Volcan - Famine - Gaz - Histoire des Catastrophes naturelles

1815
22 avril

Napoléon promulgue l’Acte additionnel aux Constitutions de l’Empire


Inspiré de la Charte octroyée par Louis XVIII en 1814, l’Acte additionnel est une tentative de Napoléon pour rallier massivement les libéraux. Rédigé par un ancien opposant de l’Empereur, Benjamin Constant, il ne convainc pas vraiment. Toutefois, il obtient suffisamment de voix pour être accepté. Un des principaux reproches fait à ce texte est qu’il ne restaure pas le suffrage universel.
Voir aussi : Napoléon - Dossier histoire de la Restauration - Histoire des Cent jours - Charte de 1814 - Benjamin Constant - Histoire de l'Empire

1815
9 juin

Fin du Congrès de Vienne


Entre octobre 1814 et juin 1815, au congrès de Vienne, les puissances européennes victorieuses de Napoléon Ier, redessinent la carte de l'Europe en annulant la plus grande partie des transformations géopolitiques provoquées par les guerres révolutionnaires et napoléoniennes. Ce congrès consacre la défaite de la France, dont les frontières sont ramené à celles de 1792 et pose les bases d'un précaire équilibre européen. Une nouvelle Confédération germanique composée de 39 Etats est créée et l'Angleterre agrandit considérablement son empire colonial.
Voir aussi : Traité - Napoléon - Dossier histoire de la Restauration - Histoire du Congrès de Vienne - Histoire des Traités

1815
18 juin

"Waterloo, morne plaine..."


Les troupes britanniques de Wellington et les troupes prussiennes de Blücher remportent une victoire décisive sur l'armée de Napoléon Ier à Waterloo au sud de Bruxelles. L'Empereur fatigué multiplie les erreurs tactiques. Cette défaite provoquera la chute de l'Empire napoléonien. Louis XVIII, qui avait fuit Paris lors du retour de Napoléon de l'île d'Elbe, reprendra le trône.
Voir aussi : Bataille - Napoléon - Dossier histoire de la Restauration - Dossier histoire des grandes batailles - Elbe - Histoire de l'Empire

1815
20 juin

« Le coup de Bourse » de Nathan Rothschild


Au lendemain de la bataille de Waterloo, Nathan Rothschild accomplit un « coup de bourse » remarquable. Informé de la défaite napoléonienne bien avant les autorités, il se rend à la Bourse de Londres et met en vente tous ses titres. Tous pensent alors que Napoléon est sorti victorieux du combat et chacun, gagné par la panique, suit l’exemple de Rothschild. Les actions chutent à une vitesse folle. Rothschild attend la dernière minute puis les rachètent et assoit ainsi la fortune familiale.
Voir aussi : Napoléon - Dossier histoire de la bourse - Bourse de Londres - Rothschild - Histoire de la Finance

1815
2 août

Le maréchal Brune victime de la "Terreur blanche"


Après la deuxième abdication de Napoléon, la deuxième Restauration s’installe dans un climat plus violent. La "Terreur blanche" connaît entre juillet et septembre une intensité jamais atteinte en 1814. Parmi les victimes, le maréchal Brune qui provoque par sa simple présence des émeutes royalistes à Avignon. Il est assassiné dans sa chambre d’hôtel avant d’être jeté dans le Rhône. Parmi les victimes de ces lynchages, on comptera aussi le général Ramel.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Histoire d'Avignon - Maréchal - Terreur blanche - Histoire des Assassinats

1815
7 août

Signature du « Pacte fédéral » en Suisse


Au lendemain du Congrès de Vienne, un pacte fédéral est signé entre vingt-deux cantons suisses. Genève, Neuchâtel et le Valais, qui s’étaient vues annexées par la France impériale, rejoignent la Confédération suisse des dix-neuf anciens cantons. De même, l’ancien Évêché de Bâle (partie du Jura) est rattaché au canton de Berne. Les liens sont renforcés par une armée commune et chaque canton retrouve une totale souveraineté. La Suisse est désormais reconnue par l’Europe comme étant un territoire perpétuellement neutre.
Voir aussi : Histoire de Genève - Histoire de Bâle - Histoire de Berne - Cantons - Histoire du Congrès de Vienne - Histoire de la Diplomatie

1815
21 août

Election de la "Chambre introuvable"


Alors que depuis la chute de Napoléon les royalistes exercent la Terreur blanche, l’élection des députés se transforme en plébiscite des Ultras. Ceux-ci obtiennent une large majorité et forment ainsi ce que Louis XVIII nommera la "chambre introuvable", manifestant ainsi son étonnement. Bien que le suffrage censitaire du régime ait pour fonction d’éviter l’arrivée au pouvoir des Républicains, la nouvelle chambre s’avère bien plus réactionnaire qu’attendu. Loin de dénoncer la "Terreur blanche" qui se traduit par les persécutions et les assassinats de Républicains, voire de protestants, celle-ci l’institutionnalisera en réclamant notamment le bannissement des régicides et l’exécution des "traîtres" des Cent jours.
Voir aussi : Napoléon - Dossier histoire de la Restauration - Louis XVIII - Ultraroyalistes - Terreur blanche - Histoire des Elections

1815
26 septembre

Le duc de Richelieu devient Premier Ministre


Loin d’avoir le soutien de la nouvelle Chambre des députés, l’Ancien révolutionnaire Talleyrand est poussé à la démission par Louis XVIII tandis que le ministre Fouché est contraint à l’exil comme l’ensemble des régicides. Le roi nomme alors le duc de Richelieu à la tête du gouvernement. En choisissant un émigré de 1789, Louis XVIII fait clairement une concession aux Ultras. Mais ni le duc de Richelieu ni le roi ne partagent en fait les convictions de la Chambre. Ce dernier reste en effet fidèle à sa conception d’une France qui ne peut revenir à l’Ancien Régime et sait que la Monarchie doit faire des concessions pour exister. Mais la volonté de réconciliation et d’amnistie du duc de Richelieu sera mise en échec par les Ultras.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Démission - Louis XVIII - Ultraroyalistes - Monarchie - Histoire de la Politique

1815
27 septembre

Création de la Sainte Alliance


Après la chute de Napoléon, les grandes puissances européennes se réunissent à Paris pour signer le "pacte de la Sainte Alliance". Le tsar de Russie Alexandre Ier, l'empereur d'Autriche François Ier et le roi de Prusse Frédéric-Guillaume Ier, se protègent ainsi de toute nouvelle offensive révolutionnaire ou libérale, au nom de "la Très Sainte et Indivisible Trinité des trois puissances orthodoxe, catholique et protestante". Le pacte va devenir une quadruple alliance lorsque l'Angleterre va s'y rallier. Puis ce sera au tour de la France en 1818. Grâce à cette entente, l'Europe va pouvoir vivre dans une paix relative pendant près de 50 ans.
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Histoire de la Sainte Alliance - Histoire de l'Empire

1815
13 octobre

Murat fusillé


Joachim Murat, maréchal de France et roi de Naples à partir de 1808, est arrêté et fusillé à Pizzo. Ami très proche de Napoléon Ier, il a participé à toutes ses campagnes. Mais, après la défaite de Waterloo, Napoléon Ier a abdiqué le 22 juin 1815. C'est en tentant de reconquérir son royaume de Naples, non reconnu par le traité de Vienne signé le 9 juin 1815, que Murat est arrêté et condamné par le roi Ferdinand qui vient d'être restauré.
Voir aussi : Napoléon - Exécution - Murat - Histoire de la Bataille de Waterloo - Histoire de l'Empire

1815
15 octobre

Napoléon débarque à Sainte-Hélène


Après 72 jours de traversée à bord du "Northumberland", l'Empereur, prisonnier des anglais, arrive sur l'île britannique de Sainte-Hélène dans l'Atlantique sud. L'île deviendra sa prison pendant six années. En regardant les contours lugubres de Sainte-Hélène il déclare " Ce n'est pas un joli séjour." Il mourra dans sa résidence de Longwood le 5 mai 1821.
Voir aussi : Napoléon - Histoire de Sainte-Hélène - Histoire de l'Empire

1815
20 novembre

Signature du second traité de Paris


Suite au retour imprévu de Napoléon Ier au mois de Mars et sa défaite à Waterloo en juin, les alliés signent à Paris un traité visant à mettre un terme à l'impérialisme français. Il met fin à la guerre et crée une organisation chargée de veiller sur la paix européenne. Un premier traité avait déjà été signé en mai 1814 après l'abdication de l'empereur, mais sa fuite de l'île d'Elbe a changé la donne. La France est sanctionnée par les quatre grandes puissances (Angleterre, Autriche, Prusse, Russie) et doit payer une amende de 700 millions de francs. Elle perd certains de ses territoires tels qu'Annecy ou la Savoie. Napoléon est mis à l'écart par l'Angleterre. Il est emprisonné sur l'île de Sainte-Hélène depuis le mois d'octobre.
Voir aussi : Histoire de Paris - Dossier histoire de la Restauration - Histoire du Traité de Paris - Histoire de la Bataille de Waterloo - Histoire de l'Empire

1815
7 décembre

Exécution du maréchal Ney


L'ancien maréchal napoléonien, Michel Ney, est condamné à mort par la Chambre des Pairs. La Restauration ne lui pardonne pas d'être allé vers l'Empereur après son évasion de l'île d'Elbe et l'accuse d'avoir favorisé son retour. Il est exécuté près de l'observatoire à Paris. Devant le peloton d'exécution Ney posera sa main sur son coeur en disant: "Soldats, hâtez-vous et tirez-là!
Voir aussi : Dossier histoire de la Restauration - Exécution - Maréchal - Maréchal Ney - Histoire de l'Empire




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages