L'Internaute > Histoire > L'année 1871

Jour Par Jour, l'année 1871

1871
18 janvier

Proclamation de l'Empire allemand


Alors que la guerre franco-prussienne n'est pas encore achevée, les représentants des états allemands se réunissent dans la galerie des Glaces du château de Versailles et proclament l'Empire allemand, le IIème Reich. Le roi de Prusse, Guillaume, devient le nouvel empereur sous le nom de Guillaume Ier. L'empire germanique se compose de la Prusse, de la Bavière, du Wurtemberg et de la Saxe. L'unité politique de l'Allemagne est acquise. L'armistice sera signé 10 jours plus tard au même endroit.
Voir aussi : Unification - Guillaume Ier - Histoire du Reich - Histoire de la Guerre de 1870

1871
19 janvier

Trochu échoue à Buzenval


Alors que Paris est assiégé par les Allemands depuis le 19 septembre 1870, le général Trochu, chef du gouvernement provisoire de la défense nationale, organise une sortie avec la garnison de Paris. Sa tentative pour forcer le blocus prussien échoue à Montretout et Buzenval, les actuelles communes de Garches, St-Cloud et Rueil. Le bilan est lourd : 5 000 morts. Trochu démissionnera de ses fonctions le 22 janvier, suite à ce cuisant échec. "Trochu, du verbe trop choir", dira de lui Victor Hugo. Paris, qui continue d'être bombardée quotidiennement, est perdue. La ville capitulera le 28 janvier.
Voir aussi : Dossier histoire de la Commune de Paris - Histoire de la Guerre de 1870

1871
28 janvier

Paris capitule


Au terme de plusieurs mois d’un siège qui a affamé les Parisiens et quelques jours après l’échec de Trochu, Paris est contraint de capituler. Prussiens et Français ont déjà signé un armistice puis un traité de paix préliminaire à Versailles le 26 février. La population parisienne, qui a douloureusement résisté, perçoit cette capitulation comme une véritable trahison de la part du gouvernement de la défense nationale. Par ailleurs, l’une des clauses de l’armistice oblige ce gouvernement à organiser des élections pour désigner les membres d’une Assemblée nationale. Les votes aboutiront à la victoire d’une majorité de monarchistes, favorables à la paix, contre les républicains.
Voir aussi : Histoire de Paris - Siège - Dossier histoire de la Commune de Paris - Histoire de Versailles - Armistice - Histoire de la Guerre de 1870

1871
17 février

Denfert-Rochereau évacue Belfort


La garnison de Belfort au sud de l'Alsace, ultime bastion français à résister à l'invasion prussienne, se rend. Assiégé depuis le 3 novembre 1870, le gouverneur de la ville Pierre Denfert-Rochereau accepte de rendre les armes alors que Paris a déjà capitulé le 28 janvier. Le président du gouvernement de défense nationale, Adolphe Thiers, obtient de la Prusse que le territoire de Belfort reste français. En échange, la France doit céder à l'occupant une partie supplémentaire de la Lorraine et accepter que les troupes ennemies défilent dans Paris. Belfort, pour sa conduite héroïque face aux assiégeants, deviendra un département français.
Voir aussi : Histoire de Belfort - Denfert-Rochereau - Histoire de la Guerre de 1870

1871
17 février

Thiers à la tête du gouvernement


Après la chute de l’Empire et de Paris, une nouvelle Assemblée s’est réunie à Bordeaux avec comme objectif de nommer un gouvernement et de mettre un terme définitif à la guerre. Elle nomme Adolphe Thiers à la tête du gouvernement. Face à une Assemblée dominée par les royalistes favorables à la paix, Thiers apparaît toutefois comme un compromis. C’est lui qui, investi des pleins pouvoirs, signera les préliminaires du traité de paix le 26 février à Versailles puis le traité de Francfort le 10 mai.
Voir aussi : Dossier histoire de la Commune de Paris - Thiers - Histoire de Bordeaux - Histoire de la Guerre de 1870

1871
5 mars

Naissance de Rosa Luxembourg


Naissance de la révolutionnaire allemande d'origine polonaise Rosa Luxembourg à Zamo??, près de Lublin. Obligée de fuir la Pologne pour ses activités, elle se réfugie en Suisse où elle étudie l'économie politique, puis s'installe en Allemagne. Militante et propagandiste marxiste, écœurée par la politique de la social-démocratie de son pays d'adoption, qui jette l'Europe dans la Première Guerre mondiale, elle y fonde avec Karl Liebknecht la ligue spartakiste (ou Spartakus, vers 1915), aux positions antimilitaristes et radicales, qui devient le Parti communiste allemand, affilié à la IIIe Internationale. Elle est assassinée à Berlin lors de la répression des insurrections spartakistes de janvier 1919 (le 15).
Voir aussi : Marxisme - Socialisme révolutionnaire - Histoire de la Politique

1871
16 mars

Insurrection des Mokrani


Sous l'emprise des cheikhs kabyles Mohamed El Mokrani, qui donna son nom à l'insurrection, et El Haddad, chef de la confrérie des Rahmaniya, débute le plus importante révolte que connut l'Algérie depuis la mise en place de l'administration coloniale française. Le mouvement, qui rassembla pas moins de 250 tribus – soit près du tiers de la population algérienne – s'acheva lors de la prise par les troupes françaises de Bou-Mezrag en janvier 1872.
Voir aussi : Armée française - Kabylie - Histoire des Guerres

1871
18 mars

Début de la Commune


Les Parisiens, se sentant trahis par le gouvernement de Défense nationale qui a capitulé face aux Prussiens et s'est installé à Versailles, sont au bord de l’insurrection. Les tensions poussent le chef du pouvoir exécutif, Adolphe Thiers, à faire enlever des canons érigés par le peuple pour se défendre contre l'ennemi. Mais les soldats chargés de la mission sont encerclés à Montmartre par une foule pacifique, avec laquelle ils fraternisent. Lorsque le général Lecomte ordonne de tirer sur la foule, il n’est pas obéi et ne fait qu’aviver la haine du peuple. Il sera fait prisonnier et fusillé en même temps que le général Clément Thomas. Après l’événement, Adolphe Thiers quittera la capitale avec son gouvernement pour se rendre à Versailles. Dès lors, le Comité central de la Garde nationale prendra possession de l’Hôtel de ville et organisera les votes qui éliront la Commune de Paris.
Voir aussi : Histoire de Paris - Dossier histoire de la Commune de Paris - Thiers - Histoire de la Troisième République

1871
23 mars

Insurrection communale à Marseille


À l’image des Parisiens, les Marseillais tentent de mettre en place une Commune. De nombreuses villes suivront ainsi cet exemple. C’est le cas notamment de Narbonne, de Saint-Étienne et de Toulouse. Mais ces mouvements insurrectionnels ne se prolongeront pas longtemps. À Marseille, ils seront étouffés le 4 avril.
Voir aussi : Dossier histoire de la Commune de Paris - Histoire de Marseille - Histoire de la Politique

1871
26 mars

Élection de la Commune


Le Comité central de la Garde nationale, détenant le pouvoir à la capitale, invite les Parisiens à élire leurs représentants. Seulement 229 000 personnes remplissent les bulletins, pour un total estimé à 485 000 habitants. Mais il faut alors prendre en compte la fuite de bon nombre d’entre eux lors de la journée du 18 mars. Le conseil de 90 membres élus s’installe le 28 mars à l’Hôtel de ville, hérite des pouvoirs du Comité central et prend le nom de Commune de Paris.
Voir aussi : Dossier histoire de la Commune de Paris - Garde Nationale - Histoire de la Politique

1871
27 mars

Premier match international de Rugby


L'International Rugby Football Board organise le premier match international au stade de Raeburn Place près d'Edinburgh. Il oppose l'Ecosse à l'Angleterre. Les Ecossais l'emportent à domicile.
Voir aussi : Premier match - Histoire du Rugby

1871
2 avril

Premier combat entre fédérés et versaillais


Le dimanche 2 avril, les versaillais fondent sur Paris et prennent l’avant-poste de Courbevoie. Dès le lendemain, la garde nationale lancera l’offensive à Versailles, sans succès. Le général communard Flourens sera même exécuté. Ainsi, pendant près de deux mois, les quelques 30 000 hommes de la garde nationale devront affronter, autour de Paris, les 130 000 soldats de Thiers.
Voir aussi : Histoire de Paris - Dossier histoire de la Commune de Paris - Histoire des Guerres

1871
6 mai

Naissance du chimiste François Auguste Victor Grignard


François Auguste Victor Grignard, chimiste français. vient au monde à Cherbourg (Manche). En 1900, il découvre les propriétés des réactifs dits de Grignard. A savoir que les composés organomagnésiens se révèlent être de puissants agents de synthèses susceptibles d'intervenir dans de nombreuses réactions, et dont les applications sont multiples. En clair, cela permet d'obtenir par exemple de l'alcool et des hydrocarbures à partir d'aldéhydes et de cétones. Prix Nobel (avec Paul Sabatier) en 1912 et élu membre de l'Académie des sciences en 1926, il décède à Lyon le 13 décembre 1935.
Voir aussi : Histoire du Prix Nobel - Chimie - Alcool - Histoire des Sciences et techniques

1871
10 mai

Signature du traité de Francfort


Le gouvernement provisoire de la France accepte le paiement d'une indemnité de 5 milliards de francs-or, la présence d'une armée d'occupation jusqu'au paiement de cette somme et surtout, la cession de l'Alsace et d'une partie de la Lorraine. Cette victoire renforcera le chancelier Otto von Bismarck et lui permettra d'unifier les Etats allemands autour de la Prusse.
Voir aussi : Traité - Dossier histoire de la Commune de Paris - Histoire de l'Alsace - Histoire de la Lorraine - Histoire de Francfort - Histoire de la Guerre de 1870

1871
11 mai

Naissance de l'astronome John Hershel


L'astronome britannique d'origine allemande John Hershel, fils de William, décède à Collingwood (né à Slough en 1791). Epousant les directives paternelles, Il s'attacha à compléter l'œuvre du créateur de télescopes William Hershel, qui perfectionna les premières méthodes d'estimations des magnitudes stellaires. Il s'acharna à comprendre et étudier les nébuleuses et les phénomènes d'étoiles doubles, mettant au point, en 1836, la première échelle photométrique stellaire. Elu membre de l'académie des sciences en 1855.
Voir aussi : Histoire de l'Astronomie - Histoire des Sciences et techniques

1871
13 mai

La loi des garanties est promulguée en Italie


Promulgation de la loi italienne des Garanties qui assure au pape, parmi ses principales prérogatives : l'inviolabilité de sa personne, l'immunité diplomatique, la jouissance des territoires et palais du Vatican, de Latran et du Saint-Siège – à titre résidentiel uniquement. La loi prévoit également de lui verser une rente dont le montant s'élève à 3,225 millions de lires . L'annexion des Etats pontificaux l'année précédente (20 septembre 1871) contraint le parlement à débattre sur la « Question romaine », à savoir quel statut est censé occuper la « Ville éternelle » au sein du nouveau royaume d'Italie de Victor-Emmanuel II, capitale politique mais également siège temporel du souverain pontife.
Voir aussi : Pape - Histoire du Vatican - Victor-emmanuel ii - états pontificaux - Question romaine - Histoire des Institutions

1871
21 mai

Début de la Semaine sanglante à Paris


L’armée régulière de Versailles parvient à franchir le Point-du-Jour, près de la porte de Saint-Cloud, envahit la capitale et prend ainsi par surprise les fédérés. Commence alors une "semaine sanglante", au cours de laquelle les Parisiens sont massacrés, les monuments brûlés et la capitale bombardée. Les barricades dressées par la population ne seront pas suffisantes pour stopper la progression des versaillais et les quartiers capituleront les uns après les autres. On estimera les pertes humaines à environ 25 000 du côté des fédérés et 1360 pour les versaillais.
Voir aussi : Histoire de Paris - Dossier histoire de la Commune de Paris - Histoire de Versailles - Histoire des Guerres

1871
28 mai

La Commune de Paris écrasée dans le sang


Au terme de la "Semaine sanglante" (21-28 mai 1871), la Commune de Paris est écrasée. En mars, les Parisiens humiliés par la défaite face aux Prussiens et mis sous pression par un long siège, s’étaient révoltés contre le gouvernement de Thiers. Un mouvement insurrectionnel avait alors pris le pouvoir sous le nom de "Commune de Paris". Le chef du pouvoir exécutif, Adolphe Thiers, réfugié à Versailles, lance contre la capitale cinq corps d'armée. Les combats de rue et la répression terrible de la Commune feront au total plus de 20 000 victimes, parmi lesquelles on compte femmes et enfants. A cela s'ajoutent les incendies des Tuileries, du Palais de Justice, de l'Hôtel de Ville et du Palais Royal.
Voir aussi : Dossier histoire de la Commune de Paris - Thiers - Histoire de la Troisième République

1871
13 juin

Décès de l'illusionniste Robert-Houdin


Jean Eugène Robert-Houdin, prestidigitateur et illusionniste français (apparition à Blois en 1805), s'éteint à Saint-Gervais-la-Forêt. Fils d'un horloger, malgré des études obligées de notariat, il se rompit d'abord aux systèmes mécaniques – notamment d'escamotage et d'électricité statique –, où il développa des automates qui lui firent grande réputation. Ce'n'est qu'en 1845 qu'Il s'amusa de ses premiers tours, créés dans un théâtre sous l'attribut de « Soirées fantastiques ». Après avoir dûment répertorié techniques et « trucs » dans de nombreux ouvrages, il fut appelé en Algérie (1856) afin de dévoiler les mystères de la magie aux Arabes, qui, quelque peu « naïfs », se faisaient un peu trop berner par leurs charlatans. Il en gagna une renommée de marabout. Rien à voir avec le grand (Harry) Houdini.
Voir aussi : Histoire de l'Algérie française - Colonialisme - Horlogerie - Histoire des Sciences et techniques

1871
10 juillet

Naissance de Marcel Proust


Naissance à Auteuil de l'écrivain français Marcel Proust. Dans son autobiographie en sept volumes, A la recherche du temps perdu (1908-1922), il s'épanche avec un sens aigu du narcissisme (et de la mise en scène) sur les atermoiements de la vie oisive, riche de détails anecdotiques, considérations esthétiques et relations mondaines. Probablement homosexuel, il ne se remit jamais de la perte de son amie Albertine, qu'il comptait épouser. D'une santé fragile, Proust meurt à Paris le 18 novembre 1922, d'une bronchite tenace.
Voir aussi : Littérature française - Proust - Histoire de la Littérature




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages