L'Internaute > Histoire > L'année 1874

Jour Par Jour, l'année 1874

Dates décroissantes    Titres seulement    (19 réponses)

1874

Puvis de Chavanne honore les murs du Panthéon


Est commandée au peintre symboliste Pierre Puvis de Chavannes (1824-98) une vaste fresque, "La Vie de Sainte-Geneviève", pour le Panthéon de Paris. Fasciné par les maîtres italiens du Quattrocento, admirateur des grands muralistes tels Chassériau, il s'était fait spécialiste en la matière, même si ses œuvres suscitèrent souvent l'hostilité du public : son rendu d'aspect linéaire nie toute profondeur, ses compositions aux couleurs pâles abolissant tout modelé, de manière à épouser parfaitement la surface recouverte.
Voir aussi : Histoire du Panthéon - Renaissance italienne - Symbolisme - Histoire de l'Art

1874
3 janvier

Le putsch de Pavia achève la première République espagnole


Coup d'Etat du général Manuel Pavía (1829-1895), qui met un terme à la première République espagnole, renversant son président, Emilio Castelar (1832-1899). Hostile aux divisions séparatistes qui ruinaient la péninsule, il s'acharna à réprimer les mouvements carlistes en Navarre puis « cantonaliste » en Andalousie, fait d'armes pour lesquels il fut fait capitaine général de Nouvelle-Castille. Au lendemain de sa prise de pouvoir, il en appela à la création d'un gouvernement d'union nationale, qui institua le général Francisco Serrano (1810-1885) en tant que président.
Voir aussi : Espagne - Coup d'état - Carlisme - Cantonalisme - Première république - Histoire des Institutions

1874
13 janvier

Mort de l'architecte novateur Baltard


Mort à Paris de l'architecte et aquarelliste français Victor Baltard (né en 1805). Ayant fréquenté l'atelier du peintre Lethière puis grand Prix d'architecture en 1833 avant de se perfectionner en Italie, il se chargea de la restauration de plusieurs églises parisiennes (Saint-Eustache, Saint-Etienne-du-Mont, enfin Saint-Augustin). Ce fut lui qui donna aux Halles centrales (1854-70) leur aspect fonctionnel et utilitaire, usant de fer et de verre afin d'en composer les structures portantes. L'utilisation des nouveaux matériaux doit beaucoup au succès rencontré par le bâtiment.
Voir aussi : Italie - Architecture - Nouveaux matériaux - Histoire de l'Architecture

1874
20 janvier

Les Britanniques s'ouvrent le monde malais


Signature du Traité de Pangkor entre le Royaume-Uni et le prétendant à la succession du trône de Perak, sultanat malais au large de l'île de Pangkor. Afin d'asseoir sa légitimité, discutée par l'élection de son frère Ismaïl à la mort de leur père (1871), le prince raja Abdullah en appelle aux Britanniques, qui y voient dès lors l'occasion d'étendre leur autorité dans la région. Mesure rendue effective lors de conférence de Pangkor, qui marque officiellement les débuts de leur ingérence dans les affaires de l'Etat de la péninsule malaise, en plaçant à Perak le résident britannique James W. W. Birch (assassiné l'année suivante).
Voir aussi : Royaume-Uni - Asie du sud-est - Empire colonial - Malaisie - Histoire de la Diplomatie

1874
9 février

Mort de la comtesse de Ségur


Disparition à Paris de la romancière française Sophie Rostopchine, comtesse de Ségur (née à Saint-Pétersbourg en 1799). Fuyant la Russie dans le sillon d'un père en disgrâce, elle s'installa en France (1817), où elle épousa le dit comte de Ségur. S'ennuyant ferme dans sa propriété de Nouettes (Orne), elle se lança dans la concoction de récits naïfs à la morale vieillotte pour ses petits-enfants, comme "Les Malheurs de Sophie" (1864) ou "Les Petites filles modèles" (1858).
Voir aussi : Russie - Exil - Morale - Littérature enfantine - Histoire de la Littérature

1874
12 février

Perret, père du béton armé, naît en Belgique


L'architecte français Auguste Perret voit le jour à Ixelles en Belgique. Issu de l'école des Beaux-arts, ce fils de maçon communard se porta très vite sur les possibilités infinies offertes par les matériaux modernes, tels le béton armé – une de ses premières réalisations, l'immeuble de la rue Franklin, en démontre tout le parti-pris. Il fut appelé à la reconstruction du Havre après la guerre, mais ses idées trop audacieuses furent alors mal perçues. Pour autant, il influença durablement l'architecture contemporaine, notamment dans le recours systématique au béton, dont le style monumental standardisé fut longtemps la norme en Italie, Allemagne ou URSS. Il décède en 1954 à Paris.
Voir aussi : Seconde guerre mondiale - Architecture - Perret - Histoire de l'Architecture

1874
15 février

Naissance de l'explorateur britannique Ernest Shackleton


Sir Ernest Shackleton, navigateur et explorateur polaire britannique, surnommé le « Boss », voit le jour à Killea en Irlande. Il resta dans les mémoires pour avoir réussi à ramener chacun de ses 28 hommes d'équipage à bon port (sauf trois), lors de la folle odyssée de l'Endurance (1914-1917) – bien que certains périrent dans les tranchées par la suite. Admiré de Paul-Emile Victor, son récit éponyme conte toute l'imagination et les ressources humaines employées pour affronter la banquise dérivante, 265 jours durant, après que le trois-mâts Endurance fut broyé par le pack (novembre 1915). Shackleton disparut en Géorgie du Sud le 5 janvier 1922.
Voir aussi : Première Guerre mondiale - Histoire de l'Antarctique - Paul-Emile Victor - Histoire des Sciences et techniques

1874
15 avril

La naissance des impressionnistes


Une trentaine d'artistes ne sont pas acceptés par le jury du Salon officiel de Paris. Parmi eux figurent des peintres aujourd'hui célèbres: Cézanne, Degas, Monet, Pissaro, Renoir, Sisley, etc. Ils décident d'exposer eux-mêmes leurs œuvres dans l'atelier de leur ami, le photographe Félix Tournachon, plus connu sous le pseudonyme Nadar. Quelques jours plus tard, le critique Louis Leroy dans un compte-rendu sur cette exposition parlera d'"impressionnistes" en référence au titre d'un tableau de Claude Monet: "Impression soleil levant".
Voir aussi : Histoire de Paris - Histoire de l'Impressionnisme - Cézanne - Monet - Renoir - Histoire de la Peinture

1874
19 mai

Le travail de la femme et de l'enfant mieux réglementé


Une loi instaure de nouvelles règles quant aux conditions de travail de certaines catégories de la population. Ainsi, il sera dorénavant interdit d’employer un enfant en deçà de 12 ans, sauf exception. Pour les mineurs et les femmes en âge de travailler, le travail sera limité à douze heures par jour et interdit le dimanche et les jours fériés. Malgré la peur des « classes laborieuses », notamment après la Commune de Paris, cette concession paraît nécessaire, ne serait-ce que sur un point de vue militaire. En effet, la défaite contre la Prusse est perçue par beaucoup comme la défaite de corps usés par le travail avant l’âge. L’autre innovation est la création d’institutions susceptibles de contrôler l’application de la loi et de prononcer des sanctions. Toutefois, faute de moyens humains, la portée de cette loi sera très limitée dans les faits.
Voir aussi : Dossier histoire du droit du travail - Temps de travail - Femmes - Histoire du Travail

1874
5 juin

La France gagne la route commerciale du fleuve Rouge (Vietnam)


Second Traité de Saigon, signé entre le dernier empereur d'Annam (Viêt Nam), Tu Duc, et l'Empire français, représenté par son négociateur, Paul-Louis-Felix Philastre. Redéfinissant les termes du précédent traité de 1862, il établit la reconnaissance par le Vietnam de la souveraineté française sur les trois provinces du Sud (la future Cochinchine), cédées par l'Annam – en plus de Saigon et de l'île de Poulo Coudor – et qu'occupait l'amiral de la Grandière depuis 1867. Par le fleuve Rouge et le port de Hanoï, la France s'offre de facto une voie commerciale avec la Chine.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Empire colonial français - Histoire de la Cochinchine - Vietnam - Asie du sud-est - Fleuve rouge - Histoire de la Diplomatie

1874
27 juin

Débuts de la "Red River war


Nouvelle étape dans les guerres indiennes : la seconde bataille d'Adobe Walls (Texas). Selon la légende, attaqués par 300 guerriers indiens, parmi lesquels des Comanches, Kiowas, Cheyennes et Arapahos, commandés par les chefs Quanah Parker et Isa-Tai, des chasseurs de bisons parviennent à les mettre en déroute. Ce haut fait d'armes sera suivi d'une longue campagne (1874-5) menée par l'armée américaine dans les plaines du Sud de l'Oklahoma, sous les ordres des généraux William Tecumseh Sherman et Philip Sheridan, afin de s'assurer définitivement le contrôle de la région et la sécurité des colons. Elle prit le nom de « Red River war ».
Voir aussi : Union - Histoire du Texas - Guerres indiennes - Cheyennes - Histoire de l'Oklahoma - Histoire de la Politique

1874
10 août

Naissance de Hoover, futur président des USA


Naissance de l'homme d'Etat américain Herbert Hoover à West Branch (Iowa). Ingénieur de formation, il officia à répartir l'aide alimentaire en Europe au cours de la Première Guerre mondiale et durant la reconstruction. Ministre du Commerce de 1921 à 1924, il devint en 1928 le 31e résident de la Maison Blanche, mais fut balayé en 1932 par les démocrates de Roosevelt. Le Krach de 1929 mit en échec la politique libérale de ce républicain modéré, via notamment un ambitieux programme de développement économique et social devenu obsolète devant les conséquences considérables de la crise. Il s'éteint en 1964 à New York.
Voir aussi : Première Guerre mondiale - Roosevelt - Parti républicain - Grande Dépression - Histoire de la Politique

1874
13 septembre

Le musicien Shönberg naît à Vienne


Naissance à Vienne du compositeur américain d'origine autrichienne Arnold Schönberg (mort à Los Angeles en 1951). Pédagogue essaimant son savoir à travers l'Europe (Berlin, Amsterdam), il dut fuir l'Allemagne au milieu des années 1930, en proie aux persécutions nazies, et trouva refuge aux Etats-Unis. Y développant les techniques « expressionnistes » de l'atonie et de la dodécaphonie contre les canons ambiants, il s'évertua à déverrouiller le langage musical traditionnel, dont l'influence s'est exercée sur toute la musique contemporaine, notamment chez ses « disciples » français, Pierre Boulez et René Leibowitz.
Voir aussi : Autriche - états-unis - Nazis - Histoire de la Musique

1874
9 octobre

Création d'un service de poste international


Signature entre les 21 pays adhérents du Traité de Berne (Suisse), qui instaure l'Union générale des postes, suite à la Conférence internationale de la poste. Le but de l'organisation est de favoriser la standardisation du trafic, d'harmoniser les systèmes postaux et d'établir la coopération des pays membres en la matière. Devenue en 1878 l'Union postale universelle (UPU), dépendante de l'ONU, suite à l'augmentation de ses membres, elle a pour langue officielle le français et l'anglais (depuis 1994). Le 9 octobre est désormais commémoré en tant que « journée mondiale de la poste ».
Voir aussi : Dossier histoire de l' ONU - Histoire de Berne - Poste - Histoire de la Diplomatie

1874
12 octobre

Avellaneda président de la République argentine


Election de Nicolás Avellaneda (1837-1885) à la présidence de la République argentine (jusqu'au 12 octobre 1880). Il tenta, durant son mandat, de relever son pays, en plein marasme économique (1874-5) et entreprit un vaste chantier de réconciliation nationale, contre les volontés autonomistes de la province de Buenos Aires, impulsées par son ancien président, le général Bartolomé Mitre notamment. Il s'opposa fermement à la révolte des indiens de la Pampa, réprimée dans le sang lors de la « Conquête du Désert » (1879-81).
Voir aussi : Histoire de Buenos Aires - Bartolomé mitre - Histoire des Institutions

1874
24 novembre

L'invention du fil barbelé


L'Américain Joseph Farewell Glidden dépose le brevet du fil de fer barbelé. Cette invention permettra de d'installer des clôtures dans les vastes prairies l'Ouest américain, qui mettront fin à l'époque des pâturages libres ("open ranges") et au métier de cow-boy.
Voir aussi : Dossier histoire des inventions - Histoire des Sciences et techniques

1874
27 novembre

Chaïm Weizmann, grand cadre d'Israël, voit le jour en Biélorussie


Naissance de l'homme d'Etat israélien Chaïm Weizmann à Motyl (Biélorussie). A l'origine chimiste exilé en Suisse puis en Grande-Bretagne, il participa activement à la déclaration Balfour (1917), qui établit la reconnaissance officielle du projet sioniste par le gouvernement britannique, premier pas vers l'indépendance. Président de l'Organisation sioniste mondiale puis de l'Agence juive, il fut logiquement le premier président d'Israël (1949-1952), après la proclamation de sa création par David Ben Gourion (14 mai 1948). Il mourut à Rehovot, où il fonda une université.
Voir aussi : Indépendance - Empire britannique - Histoire d'Israël - Histoire de la Politique

1874
30 novembre

Naissance de Winston Churchill


Naissance à Londres de l'homme d'Etat britannique Sir Winston Leonard Spencer Churchill, dit le vieux « Lion ». Premier ministre (1940-1945) d'un Royaume-Uni plongé dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale, il résista à l'Allemagne nazie, promettant alors « de la sueur, du sang, des larmes » au peuple anglais. En gagna son immense popularité. Chef de file des Alliés aux côtés de Staline, il participa à la réorganisation du monde d'après-guerre par ses vainqueurs, lors des conférences de Potsdam et Yalta. Eternel cigare au bec, sourcil froncé et grommelant, si apprécié pour ses bons mots – « An apple a day keeps the Doctor away… à condition de bien viser » –, également peintre, écrivain et historien, Churchill mourut le 24 janvier 1967, dans son domicile Londonien, des suites d'un accident vasculaire cérébral. Prix Nobel de littérature en 1953, distingué pour ses discours politiques.
Voir aussi : Royaume-Uni - Histoire du Prix Nobel - Churchill - Allemagne nazie - Histoire de la Politique

1874
29 décembre

Alphonse XII "le pacificateur" devient roi d'Espagne


Après avoir déclenché « le pronunciamiento », qui renverse la première République (janvier 1874), le Maréchal Arsenio Martínez Campos place le jeune fils d'Isabelle II, Alphonse XII, âgé de 17 ans, sur le trône d'Espagne. Instaurant une monarchie constitutionnelle, le souverain s'attacha à rétablir l'apaisement dans la péninsule, déchirée par les rébellions carlistes, jusqu'à sa mort, le 25 novembre 1885, emporté par la tuberculose. Il en hérita du titre de « pacificateur ».
Voir aussi : Espagne - Carlisme - Isabelle ii - Alphonse XII - Histoire des Institutions




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages