L'Internaute > Histoire > L'année 1946

Jour Par Jour, l'année 1946

Dates décroissantes    Titres seulement    (52 réponses)

1 | 2 | 3
1946
11 janvier

Proclamation de la république populaire d'Albanie


Proclamée le 11 janvier 1946, la République populaire d'Albanie fait suite au gouvernement provisoire mis en place par les communistes après la libération du pays à l'automne 1944. Enver Hoxha, qui dirige le pays depuis octobre 1945, instaure un régime totalitaire prosoviétique et pratique une politique d'inspiration stalinienne basée sur la répression et la terreur. Le régime dictatorial d'Enver Hoxha perdurera jusqu'à la mort de ce dernier le 11 avril 1985.
Voir aussi : Histoire de la Politique

1946
11 janvier

Proclamation de la république albanaise


Après des élections remportées par le Front démocratique, mouvement où les communistes sont dominants, l’Assemblée constituante déclare la République populaire d’Albanie. Grâce à la résistance menée par le communiste Enver Hodja contre l'occupation italienne puis allemande, l'Albanie s’était libérée par ses propres moyens dès 1944. Ce dernier devient Premier ministre tandis que le nationaliste démocrate Omer Nishani obtient la présidence. Rapidement l’opposition est réduite à néant grâce à des purges. Le pays se range aux côtés de la Yougoslavie voisine avant de finalement s’allier à l’URSS.
Voir aussi : Indépendance - Dossier histoire de la Guerre froide : de l'Alliance aux deux blocs - République - Histoire de la Décolonisation

1946
19 janvier

Création du Tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient


Le tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient, plus communément appelé tribunal de Tokyo, a été créé le 19 janvier 1946, dans le but de juger les dignitaires japonais ayant perpétré des crimes de guerre durant la Seconde Guerre mondiale. En effet, tout comme leurs homologues nazis, le Japon et ses hauts responsables se sont rendus coupables de très nombreuses atrocités envers les populations civiles et les prisonniers de guerre. Le procès durera plus de deux ans, et verra comparaître vingt-huit de ces dignitaires, dont sept furent condamnés à mort.
Voir aussi : Seconde guerre mondiale - Japon - Crimes de guerre - Tribunal militaire - Histoire de la Politique

1946
20 janvier

De Gaulle démissionne


Après 18 mois passés à la tête du gouvernement provisoire, le général de Gaulle annonce brutalement sa démission. La raison : un désaccord avec le Parti communiste au sujet de l'élaboration de la nouvelle constitution. Il déclare au cours du Conseil des ministres qu'il a convoqué pour annoncer sa décision : "Le régime exclusif des partis a reparu. Je le réprouve". Le lendemain, il adressera sa démission à Félix Gouin, président de l'Assemblée nationale. Son absence de la scène politique durera 12 ans.
Voir aussi : De Gaulle - Démission - Histoire de la Quatrième république

1946
20 janvier

Fondation du Central Intelligence Group


La Central Intelligence Group voit le jour le 20 janvier 1946 à l'initiative du président américain Harry Truman, qui souhaite créer une agence de renseignement en remplacement de l'OSS, qu'il avait lui-même dissoute en 1945. Cette agence se révélera éphémère puisqu'elle sera à son tour supprimée l'année suivante pour laisser place à la CIA (Central Intelligence Agency). Cette dernière, qui s'occupe des opérations d'espionnage en dehors des États-Unis, se révélera être au fil des années l'une des agences de renseignement les plus efficaces de la planète.
Voir aussi : Etats-Unis - Harry Truman - Espionnage - Histoire de la Politique

1946
22 janvier

Création de l'éphémère république kurde de Mahabad


Le 22 janvier 1946, la république kurde de Mahabad profite de la crise irano-soviétique entre l'URSS, qui soutient le nationalisme kurde, et les États-Unis pour déclarer son indépendance vis-à-vis de l'Iran. Ce dernier, qui ne reconnaît pas la souveraineté de la jeune république, envoie son armée défaire les rebelles kurdes. L'exécution de Qazi Muhammad, leur président de la république, en début d'année 1947, marque définitivement la fin de la république de Mahabad.
Voir aussi : Indépendance - Iran - Défaite - Crise irano-soviétique - Histoire de la Politique

1946
30 janvier

Proclamation de la république de Hongrie


La République de Hongrie, proclamée le 30 janvier 1946, marque l'abolition définitive du royaume de Hongrie, et succède au gouvernement provisoire mis en place à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les graves difficultés économiques qui frappent la Hongrie au même moment favoriseront en partie la montée en puissance progressive du parti communiste, qui finira par prendre le pouvoir en 1949 pour laisser place à la République populaire de Hongrie.
Voir aussi : Histoire du Parti Communiste - Histoire de la Politique

1946
8 février

Kim Il-sung est nommé à la tête des comités provinciaux nord-coréens.


Au lendemain de la libération de la Corée du Nord du joug japonais en 1945, les comités provinciaux, qui forment le Comité populaire provisoire nord-coréen, exercent les fonctions de gouvernement provisoire. C'est le 8 février 1946 qu'ils élisent à leur tête Kim Il-sung, l'un des grands artisans de la libération du pays. Dès lors, ce dernier se révélera être l'homme fort du régime nord-coréen, notamment en mettant en place une succession de réformes.
Voir aussi : Gouvernement provisoire - Histoire de la Politique

1946
14 février

Présentation du premier ordinateur


L’ENIAC, premier ordinateur totalement programmable, est dévoilé à l’université de Pennsylvanie. Il doit en partie sa taille impressionnante et son poids de 30 tonnes à l’utilisation de tubes à vide (ou lampes) qui seront remplacés dans le futur par des transistors. Il fut cependant précédé par le projet secret Colossus qui permettait aux Britanniques de déchiffrer les codes allemands.
Voir aussi : Ordinateur - Histoire de la Pennsylvanie - Colossus - Histoire de l'Informatique

1946
16 février

Premier vol commercial d'un hélicoptère


La US Civil Aviation Administration autorise pour la première fois à un hélicoptère d'effectuer des opérations commerciales. L'appareil est un Sikorsky S51, quatre places, équipé d'un seul rotor.
Voir aussi : Hélicoptère - Histoire de l'Aéronautique

1946
28 février

Premier numéro de L'Equipe


Le quotidien sportif "L'Equipe" succède à "L'Auto-Vélo" créé en 1900 par Henri Desgranges et interdit de publication à la Libération. Jacques Goddet, le directeur de l'édition, use de ses relations avec la résistance pour réhabiliter le journal sous une autre forme. "L'Equipe" est d'abord publié trois fois par semaine. A partir de 1948, il deviendra quotidien. Il sera racheté par le groupe Amaury en 1968.
Voir aussi : Journal - Histoire de L'Equipe - Histoire de la Presse

1946
5 mars

Discours de Fulton prononcé par Winston Churchill à propos du "rideau de fer


Le 5 mars 1946, Winston Churchill, ancien Premier ministre britannique, prononce à Fulton (États-Unis) un discours dénonçant le « rideau de fer » qui sépare l'Europe en deux. À travers ce discours, Churchill prône une alliance entre le Royaume-Uni et les États-Unis pour contrer l'impérialisme soviétique et limiter sa sphère d'influence en Europe de l'Est. Il souhaite également que toutes les nations du monde occidental participent au rétablissement de la démocratie dans ces pays.
Voir aussi : Winston Churchill - Histoire du Rideau de fer - Histoire de la Politique

1946
5 mars

Début de la guerre froide


Lors d'un discours prononcé au Westminster College de Fulton dans le Missouri, Winston Churchill utilise pour la première fois l'expression "rideau de fer". L'ancien chef d'Etat britannique déclare : "De Stettin dans la Baltique jusqu'à Trieste dans l'Adriatique, un rideau de fer est descendu à travers le continent." Il termine son allocution en exhortant les pays d'Europe occidentale à contrecarrer le pouvoir communiste afin "d'établir dans tous les pays, aussi rapidement que possible, les prémices de la liberté et de la démocratie." Bien que Churchill ne soit plus Premier ministre, son discours marque le début "officiel" de la Guerre froide.
Voir aussi : Dossier histoire de l' URSS - Dossier histoire de la Guerre froide : de l'Alliance aux deux blocs - Churchill - Discours - Histoire du Rideau de fer - Histoire de la Guerre froide

1946
6 mars

Le France reconnaît le Vietnam


L'émissaire français en Indochine Jean Sainteny et le président de la République Démocratique du Vietnam, Hô Chi Minh, signent une convention à Hanoï. Elle stipule que "Le gouvernement français reconnaît la République du Vietnam comme un Etat autonome ayant son gouvernement, son parlement, son armée et ses finances." En contrepartie, le Vietnam accepte de rester lié à la France au nom de l'Union Française, scellée en 1887. Ces accords n'empêcheront pas la guerre d'éclater au mois de novembre.
Voir aussi : Hô Chi Minh - Histoire de la Décolonisation

1946
8 mars

Les Français débarquent à Haiphong


Les troupes du général Leclerc débarquent au Tonkin (Vietnam), occupé par les troupes chinoises depuis la défaite japonaise. Dès leur arrivée, les navires français essuient des tirs d'artillerie chinois. Le cessez-le-feu est proclamé après quelques heures de combat. Résigné, le président vietnamien Hô Chi Minh déclare : "Mieux vaut flairer un peu la crotte des Français que manger celle des Chinois toute notre vie."
Voir aussi : Débarquement - Hô Chi Minh - Histoire de Haiphong - Histoire de la Décolonisation

1946
19 mars

Quatre nouveaux départements en France


La Guadeloupe, la Guyane, la Martinique et la Réunion deviennent des départements français. Les îles prennent le titre de DOM, département d'outre-mer.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Empire colonial français - Histoire de la Martinique - Réunion - Histoire de la Guyane - Histoire de la Guadeloupe - Histoire de la Quatrième république

1946
3 avril

Début de la crise irano-soviétique


La crise irano-soviétique, qui débute le 3 avril 1946, est la première confrontation de la guerre froide entre Soviétiques et Américains. Elle fait suite au refus de l'URSS de retirer ses troupes d'Iran, contrairement à ce que le traité signé auparavant entre l'Iran et l'URSS prévoyait. En effet, les Soviétiques souhaitent obtenir une concession pétrolière dans le nord de l'Iran, et veulent faire du Kurdistan et de l'Azerbaïdjan, qui ont proclamé leur indépendance vis-à-vis de ce dernier, des États satellites. Les États-Unis et le Royaume-Uni ont alors porté le problème devant le Conseil de sécurité de l'ONU, ce qui incita l'URSS à retirer définitivement ses troupes. L'invasion du Kurdistan et de l'Azerbaïdjan par les troupes iraniennes en novembre 1946 mit définitivement fin à l'influence soviétique en Iran.
Voir aussi : Etats-Unis - Dossier histoire de l' URSS - Dossier histoire de l' ONU - Iran - Guerre froide - Histoire de la Politique

1946
3 avril

Exécution du général japonais Masaharu Homma à Manille


Suite à la capitulation du Japon en août 1945, le général japonais Masaharu Homma est arrêté et extradé aux Philippines, afin de comparaître devant un tribunal militaire américain. Il a, en effet, été reconnu coupable de crimes de guerre pour sa responsabilité dans la marche de la mort de Bataan, qui a vu mourir des milliers de prisonniers alliés. Condamné à mort le 11 janvier 1946, le général Homma fut exécuté le 3 avril.
Voir aussi : Histoire des Philippines - Crimes de guerre - Tribunal militaire - Histoire de la Politique

1946
4 avril

Paul Claudel est élu à l’Académie française


A 83 ans, Paul Claudel peut désormais occuper le siège numéro 13 à l’Académie française. Il prend ainsi sa revanche, onze années après avoir échoué contre Claude Farrère. Grand poète et auteur dramatique, il consacra véritablement sa carrière avec sa pièce "le Soulier de Satin", mise en scène dans une version abrégée en 1943. Relatant un amour impossible dans l’Espagne de la Renaissance, l’œuvre obtint rapidement le succès escompté.
Voir aussi : Histoire de l'Académie Française - Paul Claudel - Histoire du Théâtre

1946
8 avril

Nationalisation d'EDF-GDF


L'Assemblée nationale vote la loi de nationalisation des secteurs de l'énergie. Les biens des entreprises de production, de transport et de distribution de l'électricité sont transférés à la société Electricité de France qui devient un établissement public d'Etat. Sur le même modèle, le secteur du gaz est nationalisé avec la création de Gaz de France (GDF).
Voir aussi : Histoire d'EDF - Nationalisation - Histoire de GDF - Histoire de l'Entreprise




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages