L'Internaute > Histoire > L'année 1968

Jour Par Jour, l'année 1968

1968

Fondation du mouvement des Indiens d’Amérique


Né d’une prise de conscience identitaire de plus en plus précise, l’American Indian Movement (AIM) est créé à Minneapolis par Dennis Banks notamment. Il a pour vocation de protéger le droit des Indiens d’Amérique et d’améliorer leur situation. Il se fait surtout connaître lorsque ses initiateurs décident d’occuper l’île d’Alcatraz. À la veille de 1974, les membres du mouvement occuperont également Wounded knee, dans le Dakota du Sud. Cette action est lourde de symbole étant donné que la dernière bataille des Indiens contre les colons américains se déroula à Wounded knee, en 1890.
Voir aussi : Dossier histoire des Indiens d'Amérique du Nord - Wounded Knee - Histoire des Institutions

1968

Belle du Seigneur obtient le Grand prix du roman de l'Académie française


En mai 1968, Albert Cohen publie "Belle du Seigneur", qui est à la fois une peinture de l’amour passionné unissant Solal et Ariane et une satire de la société bourgeoise et des milieux diplomatiques uniquement intéressés par leur ascension sociale. Ce roman, publié dans la Pléiade, est considéré comme l’une des œuvres majeures de la littérature française et reçoit dès sa sortie le Grand Prix de l'Académie Française. Il vaudra à Albert Cohen d’être fait Chevalier de la Légion d'Honneur en 1970.
Voir aussi : Histoire de la Légion d'honneur - Histoire des Romans

1968
17 février

Jean-Claude Killy héros national


En remportant le slalom spécial, Jean-Claude Killy achève de dominer le ski alpin à Grenoble. Il remporte en effet les trois épreuves de ces olympiades et ramène ainsi trois médailles d’or à la France. Cependant la dernière victoire fut obtenue suite à une controverse qui marqua les esprits : son adversaire, l’autrichien Karl Schranz, affirma qu’un homme avait traversé la piste, le forçant à s’arrêter. On lui autorisa une nouvelle tentative qui fit de lui le vainqueur, mais un jury d’appel l’élimina par la suite.
Voir aussi : Histoire des Jeux Olympiques d'hiver - Histoire de Grenoble - Jean-Claude Killy - Histoire du Ski

1968
12 mars

Indépendance de l'île Maurice


Grâce aux négociations entamées par le Docteur Seewoosagur Ramgoolam, la possession anglaise de l'île Maurice accède à l'indépendance. La reine d'Angleterre sera désormais représentée par un gouverneur général, Sir John Rennie. Le 11 mars 1992, Maurice deviendra une République, tout en restant au sein du Commonwealth.
Voir aussi : Indépendance - Dossier histoire fête nationale - Histoire de la Décolonisation

1968
22 mars

Effervescence dans les universités françaises


Un groupe à tendance anarchiste se crée à l’université de Nanterre autour de Daniel Cohn-Bendit. Il s’agit du « Mouvement du 22 mars ». Les étudiants qui le composent réagissent à l’arrestation de camarades lors d’une manifestation contre la guerre du Vietnam. Ils occupent la salle du conseil de la faculté de Lettres. L’occupation dure et les incidents se multiplient si bien que le recteur décidera de fermer la faculté le 2 mai.
Voir aussi : Dossier histoire de Mai 68 - Manifestations - Université - Histoire de la Cinquième République

1968
27 mars

Mort de Youri Gagarine


Le cosmonaute soviétique Youri Gagarine, le premier homme de l'histoire à être allé dans l'espace (12 avril 1961), meurt dans un accident d'avion. Gagarine et le colonel Vladimir Serioguine effectuaient un vol d'essai dans les environs de Moscou à bord d'un appareil prototype quand celui-ci a soudainement explosé.
Voir aussi : Décès - Gagarine - Histoire de l'Espace

1968
4 avril

Assassinat de Martin Luther King


Le pasteur noir de l'église baptiste de Montgomery (Alabama) est assassiné à 38 ans par James Earl Ray à Memphis dans le Tennessee. Engagé dans la lutte contre la ségrégation, il est resté célèbre pour son discours "I Have a Dream" dans lequel il décrit une Amérique où Blancs et Noirs sont unis. Il reçoit le prix Nobel de la paix en 1964.
Voir aussi : Assassinat - Ségrégation - Martin Luther King - Histoire du Racisme

1968
8 avril

Fondation du club de Rome


Sous l’impulsion d’Aurelio Peccei et d’Alexander King, universitaires, chercheurs, économistes et industriels de cinquante trois pays se retrouvent pour une conférence dans la capitale italienne et fondent alors le club de Rome. L’objectif est de réfléchir à des problèmes planétaires globaux afin de proposer des solutions aux dirigeants nationaux. « Halte à la croissance ? », ou rapport Meadows, sera en 1972 sa première publication. Les conclusions de cette première recherche internationale sur les ressources de la planète annoncent le concept de développement durable.
Voir aussi : Histoire de Rome - Conférence - Développement durable - Club de Rome - Histoire de l'Environnement

1968
9 avril

Premier lancement à Kourou


Le centre spatial français de Kourou en Guyane est inauguré avec le lancement de la fusée-sonde "Véronique". Ce type de fusée sera utilisé notamment pour l'étude de la haute atmosphère et pour le projet FAUST (Fusées Astronomiques pour l'étude de l'Ultraviolet Stellaire).
Voir aussi : Fusée - Histoire de la Guyane - Lancement - Histoire de l'Aéronautique

1968
23 avril

L'Afrique du Sud exclue des JO de Mexico


Le Comité international olympique (CIO) exclut l'Afrique du Sud des Jeux Olympiques de Mexico. Elle manifeste ainsi son opposition à l'apartheid (terme afrikaans prônant le "développement séparé"). Ce n'est qu'en 1990, que le président De Klerk fera libérer Nelson Mandela, légalisera l'African National Congress (ANC) et fera abolir ce régime ségrégationniste. L'Afrique du Sud sortira alors de son isolement international.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Apartheid - Mandela - Histoire de l'ANC - Histoire de Mexico - Histoire des Jeux Olympiques

1968
29 avril

Les "Shadoks" sortent à la télévision


Les "Shadoks", dessin animé issu du service de la recherche de l'ORTF (Office de la radio et de la télévision française), est programmé sur la première chaîne tous les soirs à 20h30. La diffusion est interrompue en mai, après une avalanche de lettres de protestation de téléspectateurs indignés. Elle reprendra en septembre. Les dessins d'oiseaux et les textes de Jacques Rouxel lus par Claude Piéplu connaîtront un grand succès.
Voir aussi : Histoire de l'ORTF - Histoire de la Télévision

1968
3 mai

Premières barricades de Mai 68


La police, à la demande du recteur Jean Roche, fait évacuer la Sorbonne où se tient un meeting de protestation. Les étudiants dressent alors des barricades sur le "boul'Mich". La crise de Mai 68 commence dans les rues du Quartier latin : barricades, pavés et cocktails Molotov sont les armes des étudiants contre les matraques et gaz lacrymogènes des CRS. L’évacuation se déroule sans ménagement et dans la violence : 600 personnes sont arrêtées. La révolte, d'abord universitaire, débouchera sur des grèves et une crise sociale généralisée.
Voir aussi : Dossier histoire de Mai 68 - Histoire de la Sorbonne - Histoire des Barricades - Histoire du Social

1968
10 mai

La "nuit des barricades"


La révolte des étudiants atteint son point culminant dans la nuit du 10 au 11 mai au cours de laquelle étudiants et CRS s'affrontent dans de véritables combats de rues : voitures incendiées, rues dépavées, vitrines brisées, centaines de blessés. Le pays est stupéfait et l'agitation étudiante, jusque-là isolée, rencontre alors la sympathie d'une grande partie de l'opinion publique. Le 13 mai, les syndicats manifesteront avec les étudiants pour protester contre les brutalités policières et, le 14 mai, une vague de grèves commencera.
Voir aussi : Syndicat - Dossier histoire de Mai 68 - Histoire des Barricades - Histoire du Social

1968
13 mai

Grande manifestation contre de Gaulle


Les syndicats ouvriers (CGT, CFDT) déclenchent une grève générale et appellent à rejoindre les étudiants qui manifestent depuis le début du mois. Une foule de 800 000 personnes (170 000 selon la police) envahit les rues de Paris aux cris de "10 ans, ça suffit !", en allusion au dixième anniversaire du retour au pouvoir de De Gaulle. Les manifestants dénoncent aussi la société de consommation et le chômage inhérent au régime capitaliste.
Voir aussi : Histoire de Paris - De Gaulle - Syndicat - Manifestation - Dossier histoire de Mai 68 - Histoire de la Cinquième République

1968
27 mai

Signature des accords de Grenelle


Les négociations entamées le 25 mai entre le gouvernement, le patronat et les syndicats, aboutissent aux accords signés au ministère des Affaires sociales, rue de grenelle. Ils prévoient l'augmentation du SMIG (salaire minimum) de 25%, des salaires de 10% et la réduction du temps de travail. Mais ces concessions ne satisfont pas la base ouvrière et la grève continue. C'est l'impasse, la crise sociale de mai 68 débouche alors sur une crise politique. Le 30 mai, De Gaulle annoncera la dissolution de l'Assemblée et reprendra le pays en main.
Voir aussi : Dossier histoire de Mai 68 - Pompidou - Histoire du Social

1968
30 mai

De Gaulle dénonce la "chienlit"


Après s'être éclipsé une journée en s'envolant vers Baden-Baden sans même prévenir son premier ministre, Charles de Gaulle prononce un discours de fermeté face aux manifestations. Dénonçant la "chienlit" comme il l'avait déjà fait le 15 mai, il appelle à une manifestation pour soutenir le pouvoir en place. Il décide également de dissoudre l'Assemblée. Ses choix semblent efficaces puisque les contre-manifestations connaissent un grand succès et que les gaullistes sont renforcés au Parlement après les législatives organisées en juin. Mais de Gaulle ne bénéficiera en fait que d'un sursis d'un an.
Voir aussi : De Gaulle - Discours - Dossier histoire de Mai 68 - Histoire de la Cinquième République

1968
1 juin

Le Golden Globe Challenge est lancé


Le journal britannique "The Sunday Time" organise la première course à la voile autour du globe et en solitaire. Les participants n’ont droit à aucune aide extérieure et ne doivent faire aucune escale. À la clé, une belle somme d’argent et un trophée. Le britannique Robin Knox-Johnston sortira vainqueur de l’épreuve, après plus de 300 jours de navigation. Il est le seul à avoir atteint l’arrivée. En effet, la course est entachée par la perte en mer de Donald Crowhurst et le suicide de Nigel Tetley, quelques temps après son abandon. Ce Golden Globe ne sera plus jamais organisé par la suite, mais sera remplacé par le BOC Challenge, qui admet plusieurs escales. Une autre épreuve de tour du monde, le Vendée Globe, sera lancée en 1989.
Voir aussi : Course - Vendée Globe - Histoire de la Voile

1968
5 juin

Assassinat de Robert Kennedy


Alors qu’il fête sa victoire aux primaires californiennes, Robert Kennedy est abattu de plusieurs balles tirées à bout portant. Candidat des primaires démocrates pour les Présidentielles de 1969, le frère de l’ancien Président John Fitzgerald Kennedy luttait contre la guerre du Vietnam et était engagé dans la défense des classes sociales les plus défavorisées. Deux mois plus tôt, il avait notamment tenu un discours en faveur de la cause noire quelques jours après l’assassinat de Martin Luther King. Le meurtrier, d’origine jordanienne, reprochait à Robert Kennedy sont engagement pro palestinien lors de la Guerre de Six-Jours.
Voir aussi : Histoire des Assassinats

1968
12 juin

Seconde édition du festival de Montreux


Après avoir accueilli Charles Lloyd pour la première édition, le festival de jazz de Montreux accueille entre autres Nina Simone et Bill Evans. Ce dernier reviendra jouer en 1970, 1975 et 1978 dans cette manifestation annuelle qui devient rapidement une référence. Fondée par Claude Nobs, elle perdure au fil des ans et accueille des pointures du jazz comme Miles Davis, Dizzy Gillespie, Herbie Hancock mais aussi les Rolling Stones et plus récemment Cypress Hill, REM…
Voir aussi : Miles Davis - Festival - Histoire des Rolling Stones - Bill Evans - Histoire du Jazz

1968
30 juin

Large victoire de l’UDR aux législatives


Suite à la dissolution de l’Assemblée le 30 mai, De Gaulle a formé un nouveau parti : l’Union pour la Défense de la République. Bénéficiant de la lassitude des Français et de l’angoisse du désordre politique, l’UDR obtient une victoire sans appel avec 293 sièges sur 487. Les événements de Mai 68 sont terminés : De Gaulle semble être le grand vainqueur, pourtant il quittera le pouvoir un an plus tard. Quant aux ouvriers, ils ont obtenu des résultats probants lors des accords de Grenelle. Les étudiants, à l’origine du mouvement, peuvent apparaître comme les grands perdants. En réalité, leur action a fait sauter de nombreux verrous et entrer la France dans la voie de la modernisation.
Voir aussi : Dossier histoire de Mai 68 - Histoire des Elections




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages