L'Internaute > Histoire > L'année 1974

Jour Par Jour, l'année 1974

1974

Jacques Chirac est nommé Premier ministre par Valéry Giscard d'Estaing


Pour récompenser Jacques Chirac d'avoir soutenu sa canditature aux présidentielles, Valéry Giscard d'Estaing le nomme Premier ministre. Les deux hommes ont du mal à s'entendre sur la façon de gouverner. Leur rivalité est si grande que Jacques Chirac démissionne en août 1976.
Voir aussi : Chirac - Histoire de la Cinquième République

1974

Roland Moreno invente la carte à puce


Le Français Roland Moreno dépose les brevets de la carte à puce, objet fait d’une lame de plastique standardisée sur laquelle est déposée une puce. Cette dernière dispose d’un microprocesseur lui permettant de faire des calculs, d'une mémoire permettant de les traiter et d’un port pour communiquer avec les ordinateurs. Dès 1981, la carte à puce est utilisée dans les cartes bancaires françaises, mais elle aura aussi des applications dans la téléphonie grâce aux cartes téléphoniques puis aux cartes SIM. Après plus de 20 ans d’utilisation, elle verra ses capacités augmenter, notamment en terme de puissance et de mémoire.
Voir aussi : Dossier histoire des inventions - Histoire de l'Informatique

1974
15 janvier

Dalida chante "Gigi l'amoroso"


Sur la scène de l'Olympia à Paris, Dalida présente à la fin de son concert une nouvelle chanson qui dure 7 minutes 30 : "Gigi l'amoroso". Le titre deviendra le plus grand succès de la chanteuse. Il parviendra en tête des hit-parades dans 12 pays.
Voir aussi : Dalida - Histoire de la Chanson

1974
25 janvier

Première édition du festival d'Angoulême


Deux ans après l’exposition « Dix millions d’images », la première édition du Festival de la bande dessiné d’Angoulême ouvre ses portes. Dès sa première édition, le salon organisé par la municipalité reçoit de grands auteurs comme Hugo Pratt et André Franquin. Multipliant les prix, le festival prend une ampleur internationale et s’accompagne dès les années 1990 d’un marché où les éditeurs du monde entier achètent et vendent des droits de la bande dessinée.
Voir aussi : Histoire du Festival d'Angoulême - Histoire d'Angoulême - Franquin - Hugo Pratt - Histoire des Bandes dessinées

1974
14 février

Bretagne : le FLB coupe la télé


La branche armée du FLB (Front de libération de la Bretagne) plastique dans la nuit un émetteur de l'ORTF à Roc'h Trédudon, au sud de Morlaix. Les militants de l'organisation indépendantiste entendent dénoncer l'absence de la langue et de la culture bretonne à la télévision française. Pendant plus d'un mois, les Bretons seront privés de petit écran.
Voir aussi : Attentat - Histoire de la Bretagne - Histoire de l'ORTF - Histoire du Terrorisme

1974
15 février

"Mes adieux au Music Hall"


Coluche revêt pour la première fois sa célèbre salopette et son t-shirt jaune pour son premier one man show : « Mes adieux au Music Hall ». C’est le début du succès national et en solo pour Coluche qui peut désormais remplir l’Olympia. Il apparaît aussi à la télé où les Français peuvent tous rire de "C'est l'histoire d'un mec".
Voir aussi : Coluche - Histoire de l'Art

1974
3 mars

La France choisit le nucléaire


Le Premier ministre Pierre Messmer annonce le lancement d'un vaste programme nucléaire qui prévoit de limiter la consommation de pétrole au profit de l'atome. Entre 1974 et 1975, 13 nouvelles centrales nucléaires seront lancées par EDF.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Histoire de l'Armement

1974
5 mars

Record de vitesse pour l'aérotrain


Imaginé par l'ingénieur français Jean Bertin, le train aéroglisseur bat le record du monde de vitesse d'un véhicule terrestre sur coussin d'air. Il a atteint une vitesse moyenne de 417,6 km/h et effectue même une pointe à 430 km/h. "L'avion sans aile" comme l'appelle son créateur est propulsé par un turboréacteur d'avion de ligne. Il est destiné à effectuer des liaisons rapides telles que Paris-Orléans, Orly-Roissy ou La Défense-Cergy. L'avènement du TGV signera l'arrêt de mort de l'Aérotrain et les prototypes seront abandonnés sur la base d'Orléans.
Voir aussi : Record du monde - Train - TGV - Vitesse - Histoire des Chemins de fer

1974
8 mars

Inauguration de l'aéroport Charles-de-Gaulle


Le Premier ministre Pierre Messmer inaugure l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle (CDG). 10 ans de travaux auront été nécessaires pour voir apparaître l'aérogare le plus moderne d'Europe. Elle sera ouverte au public à partir du 13 mars. Les premiers vols rallieront Paris à New-York.
Voir aussi : Histoire de Paris - Aéroport - Histoire de l'Aéronautique

1974
11 avril

Démission de Golda Meir


Le Premier ministre israélien, affaibli par la guerre du Kippour menée contre l'Egypte et la Syrie en octobre 1973, remet sa démission à la Knesset. Son ministre du Travail, Yitzhak Rabin, lui succède et forme un nouveau gouvernement.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Etat d'Israël - Démission - Golda Meir - Histoire de la Politique

1974
25 avril

La "révolution des œillets"


Un Coup d'Etat militaire renverse pacifiquement le gouvernement de Marcelo Caetano, héritier de la dictature de Salazar. La foule manifeste à Lisbonne son soutien aux militaires dirigés par le général António Spínola qui promet de rester en place jusqu'aux prochaines élections. Les jours suivants, les prisonniers politiques seront libérés, la censure de la presse sera levée et le secrétaire général du parti socialiste, Mario Soares, rentrera d'exil.
Voir aussi : Coup d'Etat - Salazar - Histoire des Coups d'Etat

1974
mai

Volkswagen commercialise la Golf


En vue de succéder à la Coccinelle, Volkswagen lance un petit modèle qui va connaître un succès tout aussi impressionnant : la Golf. Celle-ci atteindra dès septembre suivant la première place des ventes sur le marché allemand. La version GTI ne sera présentée qu'en 1975 lors du salon de Francfort. Cette petite sportive abordable contribuera fortement à la pérennité et surtout à l’image de la petite allemande. Le succès est tel que Volkswagen conservera le nom et présentera en 1983, 1991, 1997 et 2003 des nouveaux modèles toujours plus grands et presque aussi populaires.
Voir aussi : Histoire de Francfort - Histoire de Volkswagen - Histoire de l'Automobile

1974
19 mai

Giscard élu Président de la République


Valéry Giscard d’Estaing devance de peu, avec 50,8%contre 49,2%, le candidat socialiste François Mitterrand et devient Président de la République Française. L'union de la gauche autour d’un unique candidat avait pourtant propulsé Mitterrand à un score de 43,6% au premier tour. Mais Giscard saura réunir les voix de la droite et surtout convaincre les Français, avec, lors du débat télévisé d’entre deux tours, une phrase qui restera dans la mémoire collective : "vous n'avez pas le monopole du cœur".
Voir aussi : Mitterrand - Président de la République - Histoire du Parti Socialiste - Giscard d'Estaing - Histoire des Elections

1974
juin

Citroën passe sous la coupe de Peugeot


Trois mois après l’annonce des difficultés encourues par la marque, un accord est signé avec PSA grâce à un rapprochement voulu par par Michelin, le principal actionnaire de Citroën. La crise pétrolière s’est avérée fatale pour la marque au chevron, dont la vitrine et la fierté sont encore la déesse et la SM, véritables gouffres lors du passage à la pompe. De surcroît les modèles sont vieillissants et la gamme, de la 2CV à la SM en passant par l’Ami 8, incohérente. En outre, la marque doit payer le prix de ses innovations, comme le moteur rotatif de la GS. Le rachat sera véritablement effectif en 1976, et la marque redressera doucement la barre en partie au prix du sacrifice de son image technologique.
Voir aussi : Accord - Histoire de Citroën - Histoire de Peugeot - Histoire de l'Entreprise

1974
22 juin

Match fratricide en Allemagne


Au sein du groupe 1, lors du premier tour de la Coupe du monde, le territoire allemand voit s’affronter ses deux équipes : RFA et RDA. La surprise vient de la victoire de la RDA qui arrive ainsi en tête du groupe devant la RFA. Ainsi les deux équipes accèdent au second tour mais c’est finalement l’Allemagne de l’ouest qui se distinguera en remportant sa seconde Coupe du monde face aux Pays-Bas.
Voir aussi : Dossier histoire de la Coupe du monde - Histoire de la RFA - Histoire de la RDA - Histoire du Football

1974
juillet

L’IRA « provisoire » est interdite


Le gouvernement britannique déclare l’IRA « provisoire » officiellement illégale. Depuis des années, elle organise des attentats terroristes aussi bien en Irlande, en Ulster, qu’en Angleterre. L’organisation n’est pas particulièrement affectée par cette déclaration et poursuivra ses actes de violences.
Voir aussi : Histoire de l'IRA - Attentats - Histoire du Terrorisme

1974
5 juillet

18 ans, la nouvelle majorité


En France, une loi abaisse l'âge de la majorité civile qui passe de 21 à 18 ans. Depuis les événements de mai 1968, "l'âge légal à partir duquel une personne devient pleinement capable de faire valoir ses droits" était jugé trop tardif.
Voir aussi : Majorité - Histoire du Social

1974
16 juillet

Françoise Giroud secrétaire d'Etat


Le président Giscard d'Estaing choisit la journaliste Françoise Giroud, pour devenir la première secrétaire d'Etat à la Condition féminine. Cofondatrice du magazine "l'Express" avec Jean-Jacques Servan-Schreiber et directrice de la publication, elle est considérée comme l'une des meilleures journalistes de sa génération.
Voir aussi : Dossier histoire du féminisme - Ministre - Secrétaire d'Etat - Françoise Giroud - Histoire des Femmes

1974
21 juillet

Eddy Merckx remporte le Tour pour la 5e fois


Déjà vainqueur en 1969, 1970, 1971 et 1972, Eddy Merckx termine une fois de plus en tête du classement général. Il réalise ainsi le même exploit que Jacques Anquetil : remporter cinq Tours de France. Après lui, Hinault, Indurain et Lance Armstrong atteindront ce record. Multipliant les victoires en cyclisme depuis 1965, Merckx est considéré comme l’un des plus grands coureurs de son temps.
Voir aussi : Dossier histoire du Tour de France - Eddy Merckx - Anquetil - Lance Armstrong - Indurain - Histoire du Cyclisme

1974
24 juillet

Caramanlis, de retour en Grèce


Constantin Caramanlis rejoint la Grèce, appelé par Gizikis pour prendre la direction d’un nouveau gouvernement. En effet, celui des colonels, qui avait soutenu un coup d’état contre Makarios, président de Chypre, s’était heurté à l’invasion immédiate de l’île par les Turcs. Cet événement fut à l’origine de leur chute. Dès son retour en tant que Premier ministre, Caramanlis réinstaure un régime démocratique et met en place son parti, la Nouvelle Démocratie. Il fera approuver une nouvelle Constitution républicaine avant d’être porté à la présidence en 1980. Finalement, Caramanlis démissionnera en mars 1985, laissant sa place à Sarzetakis, avant de la réintégrer en 1990.
Voir aussi : Président - Constitution - Histoire de la Grèce indépendante - République - Caramanlis - Histoire de l'Etat




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les grandes rubriques
Art
Economie
Grandes aventures et découvertes
Grandes périodes historiques
Guerres
Médias
Politique
Religions
Rois de France
Sciences et techniques
Société
Sports
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages