Partager cet article

RSS

Histoire du Racisme

1794
3 février

La Convention abolit l'esclavage


Sur une proposition des députés René Lavasseur, Delacroix et Danton, l'esclavage est aboli sur tout le territoire de la République Française. A la tribune, les représentants de Saint-Domingue, principale colonie française, sont ovationnés. La loi du 16 pluviôse an II sera transgressée dès 1799 quand la traite reprendra au Sénégal. En 1802, le Premier consul Napoléon Bonaparte rétablira l'esclavage en France. Le commerce des esclaves continuera d'être exercé jusqu'au 27 avril 1848, date à laquelle il sera définitivement aboli cette fois par la IIème République.
Voir aussi : Histoire de la Convention - Histoire de l'Esclavage - Abolition - Danton - Delacroix - Histoire du Racisme

1807
2 mars

L'Angleterre interdit la traite des noirs


Les britanniques abolissent le commerce des esclaves noirs entre l'Afrique et l'Amérique. Cette mesure est déjà appliquée au Danemark depuis trois ans. L'Angleterre exhortera toutes les nations européennes à renoncer à la traite. Elle n'hésitera pas à effectuer des visites sur les navires suspectés de transporter des Africains se transportant ainsi en véritable "policiers" des mers. En 1833, elle sera un des premiers pays à abolir définitivement l'esclavage.
Voir aussi : Histoire de l'Esclavage - Abolition - Histoire de la Traite des noirs - Histoire du Racisme

1827
16 mars

Publication du Freedom's Journal


Le 16 mars 1827 parut le premier numéro du "Freedom's Journal", la première publication dirigée par des afro-américains : John Brown Russwurm et Samuel Cornish. Jouissant d'une position sociale confortable, les deux hommes créèrent ce journal pour contrer les journaux new-yorkais favorables à l'esclavage, et critiquer le mouvement de colonisation visant à renvoyer les esclaves libres en Afrique. De périodicité hebdomadaire, le "Freedom's Journal" parut jusqu'au 28 mars 1829.
Voir aussi : Histoire de l'Esclavage - Histoire du Racisme

1848
27 avril

L'abolition de l'esclavage


Victor Schoelcher, sous-secrétaire d'Etat à la Marine, publie les décrets d'abolition de l'esclavage dans les colonies françaises. En 1794, les députés de la Convention abolissent une 1ère fois l'esclavage pour calmer la révolte dans les colonies des Antilles. Mais cette mesure n'est jamais entrée en vigueur et en 1802 Bonaparte l'annule. En 1833, la Grande-Bretagne abolit l'esclavage dans ses colonies.
Voir aussi : Histoire de l'Esclavage - Abolition - Dossier histoire de la révolution de février 1848 - Histoire de la Traite des noirs - Histoire du Racisme

1865
31 janvier

Abolition de l'esclavage aux Etats-Unis


Le Congrès adopte le 13ème amendement de la Constitution. L'article Ier stipule : "Il n'existera dans les Etats-Unis, et dans toute localité soumise à leur juridiction, ni esclavage, ni servitude involontaire, si ce n'est à titre de peine d'un crime dont l'individu aurait été dûment déclaré coupable." Cette loi vient compléter la proclamation d'émancipation des esclaves faite par Abraham Lincoln en 1862. Le 13ème amendement sera ratifié le 6 décembre, abolissant définitivement et officiellement l'esclavage aux Etats-Unis.
Voir aussi : Dossier histoire de la Guerre de Sécession - Histoire de l'Esclavage - Abolition - Histoire de la Traite des noirs - Histoire du Racisme

1892
7 juin

La ségrégaton raciale aux Etats-Unis


Homer Plessy, métisse, est arrêté car il refuse de quitter la place qu'il occupe dans un compartiment réservé aux Blancs dans un train de la Nouvelle-Orléans (Louisiane). Cet événement mènera la Cour Suprême des Etats-Unis, dans le procès "Plessy contre Ferguson", à adopter la doctrine "séparés mais égaux" qui légalise en fait la ségrégation raciale. En 1954, la politique de déségrégation débutera à l'initiative de la même Cour Suprême.
Voir aussi : Ségrégation - Cour Suprême - Histoire de la Nouvelle-Orléans - Histoire du Racisme

1954
17 mai

Les Etats-Unis condamne la ségrégation scolaire


La ségrégation à l'école est déclarée inconstitutionnelle aux Etats-Unis. La Cour suprême américaine donne tort à ceux qui justifient la ségrégation scolaire au nom de l'axiome «séparés mais égaux». La communauté noire accueille cette décision comme une grande victoire dans son combat pour l'égalité des droits.
Voir aussi : Dossier histoire de l' enseignement - Ségrégation - Cour Suprême - Histoire du Racisme

1955
1 décembre

Rosa Parks refuse de quitter sa place


Dans un bus de Montgomery (Alabama), Rosa Parks, une femme noire de 42 ans, refuse de céder sa place à un blanc comme c'est la règle. Rosa Parks est alors arrêtée par la police et condamnée à payer une amende de 15 dollars. Une campagne de boycott contre la compagnie de bus est lancée, avec à sa tête un jeune pasteur noir, Martin Luther King. Le 13 Novembre 1956, la Cour Suprême déclarera les lois ségrégationnistes de Montgomery illégales.
Voir aussi : Ségrégation - Martin Luther King - Histoire du Racisme

1955
5 décembre

Martin Luther King boycote une compagnie de bus


A Montgomery dans l'Alabama, quatre jours après que Rosa Parks, une jeune femme noire, eut été arrêtée dans un bus pour avoir refusé de céder sa place à un Blanc; le pasteur bastiste Martin Luther King lance un boycott contre la compagnie d'autobus de la ville. Pour Martin Luther King cet évènement est l'élément déclencheur qui le conduira lutter pacifiquement contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis. L'affaire prendra une telle ampleur que décembre 1956, la cour constitutionnelle du pays déclarera la ségrégation dans les autocars: inconstitutionnelle.
Voir aussi : Ségrégation - Martin Luther King - Histoire du Racisme

1957
11 janvier

Martin Luther King à la tête de la conférence des chrétiens dirigeants du sud


Après le succès obtenu lors de la campagne de boycott des bus de Montgomery, les élites noires des États du sud se retrouvent et fondent une nouvelle organisation : la conférences des chrétiens dirigeants du sud (Southern Christian Leadership Conference). Martin Luther King est élu président. La politique de cette organisation réside dans la non violence prônée par son dirigeant et a comme objectif principal l'égalité des droits civiques.
Voir aussi : Ségrégation - Conférence - Martin Luther King - SCLC - Histoire du Racisme

1957
26 septembre

Little Rock : neuf étudiants noirs sous protection policière


Un millier de parachutistes américains sont dépêchés par le président Eisenhower afin de permettre à des étudiants noirs de se rendre au collège de Little Rock en Arkansas. Le gouverneur de l'Etat, Orval E.Faubus, s'opposait à l'application de la loi sur la non-discrimation raciale qui oblige toutes les écoles américaines à recevoir des enfants noirs. L'affaire débute le 17 quand le gouverneur fait cerner l'établissement par des gardes nationaux pour empêcher que les élèves noirs n'y pénètrent. Sous la pression de Washington, il finit par céder. Mais le 23 septembre, les écoliers blancs refusent d'aller en classe. De violents heurts éclatent entre étudiants blancs et noirs. Plusieurs afro-américains sont assassinés. Le gouverneur de l'Arkansas sera destitué d'une partie de ses pouvoirs par Eisenhower.
Voir aussi : Histoire du Racisme

1960
15 avril

Création du comité de coordination des étudiants non-violents


Un mouvement étudiant noir prend naissance en Caroline du Nord et inaugure une nouvelle manière d'opérer : le sit-in. Le point de départ fut donné par le refus de deux jeunes de quitter un lieu réservé aux blancs. D'autres étudiants les avaient alors rejoint. Le mouvement prend de l'ampleur et s'organise avec la création du comité de coordination des étudiants non-violents. Martin Luther King joue alors un rôle actif tant dans la création du comité que dans ses actions. Arrêté plus tard lors d'un sit-in, il est condamné à quatre mois de travaux forcés. Mais Kennedy interviendra en sa faveur.
Voir aussi : Kennedy - Ségrégation - Martin Luther King - SCLC - Histoire du Racisme

1962
1 octobre

Premier étudiant noir à l’université d’Ole Miss


Le Mississipi, l’un des État les plus ségrégationnistes du pays, refuse d’inscrire l’étudiant noir James Meredith dans une université jusqu’alors réservée aux Blancs, s’opposant ainsi à une décision fédérale. Finalement, après une émeute sanglante, le jeune homme entre dans l’établissement sous la protection d’une escorte fédérale envoyée par JF Kennedy. Premier étudiant noir à intégrer l’université du Mississippi, James Meredith se fera l’un des combattants pour l’égalité civique dans son pays.
Voir aussi : Kennedy - Histoire du Mississippi - Histoire du Racisme

1963
12 avril

Martin Luther King arrêté lors des actions de Birmingham


Martin Luther King est arrêté lors d'une opération de provocation à Birmingham. Avec le SCLC, il avait organisé une action dans une des villes appliquant le plus fermement la ségrégation. Le but était alors de lancer une vaste campagne pour les droits civiques, campagne qui doit aboutir le 28 Août à la marche sur Washington. Encore une fois, King sera libéré après l'intervention de Kennedy.
Voir aussi : Kennedy - Ségrégation - Martin Luther King - SCLC - Histoire du Racisme

1963
28 août

Marthin Luther King : "I have a dream"


Après la marche contre les discriminations raciales, le pasteur noir américain Martin Luther King, au pied du mémorial Lincoln à Washington, devant 250 000 personnes, prononce son discours "I have a dream". Son rêve est celui d'une Amérique fraternelle où Blancs et Noirs se retrouveraient unis et libres. Martin Luther King, prix Nobel de la paix en 1964, sera assassiné en 1968.
Voir aussi : Martin Luther King - Histoire du Racisme

1964
14 octobre

Martin Luther King reçoit le prix Nobel de la paix


Le pasteur noir américain reçoit la récompense pour la paix pour son combat contre le racisme et la non-violence aux Etats-Unis. Il recevra son prix la 10 décembre à Oslo.
Voir aussi : Histoire du Prix Nobel - Martin Luther King - Histoire du Racisme

1965
21 février

Assassinat de Malcom X


Le leader noir américain Malcolm Little alias Malcolm X est tué lors d'un meeting à Harlem alors qu'il revient d'un pèlerinage à La Mecque. Son assassin est un membre des "Black Muslims", organisation avec laquelle il avait rompu en 1963. Musulman, Malcolm X s'est fait rebaptiser El Hadj Malice el Salaam lorsqu'il crée l'Organisation de l'unité afro-américaine en 1964. Malcolm X est partisan de la non-intégration de la communauté noire aux Etats-Unis et souhaite la constitution d'un état noir indépendant. Chef de la tendance extrémiste des "Black Muslis", sa prise de position favorable au meurtre du président Kennedy provoquera la rupture avec le groupe. En 1993, le réalisateur Spike Lee mettra sa vie en scène dans le film "Malcolm X".
Voir aussi : Assassinat - Malcolm X - Histoire du Racisme

1965
11 août

Emeutes raciales à Los Angeles


Le quartier de Watts, le ghetto noir de Los Angeles, se révolte. Ses habitants vivent dans des lieux insalubres, sans électricité et la plupart n'ont pas de travail. La tentative d'arrestation par la police d'un conducteur noir met le feu au poudre. L'émeute (pillages, incendies, meurtres) durera une semaine et fera 34 morts et 800 blessés.
Voir aussi : Emeutes - Histoire de Los Angeles - Histoire du Racisme

1968
4 avril

Assassinat de Martin Luther King


Le pasteur noir de l'église baptiste de Montgomery (Alabama) est assassiné à 38 ans par James Earl Ray à Memphis dans le Tennessee. Engagé dans la lutte contre la ségrégation, il est resté célèbre pour son discours "I Have a Dream" dans lequel il décrit une Amérique où Blancs et Noirs sont unis. Il reçoit le prix Nobel de la paix en 1964.
Voir aussi : Assassinat - Ségrégation - Martin Luther King - Histoire du Racisme

1976
27 août

Emeutes sanglantes à Soweto


Les manifestations des Noirs de Soweto, touché par la misère et le chômage, dégénèrent en de violentes émeutes. Les habitants, et notamment les lycéens, protestent contre l’usage de la langue afrikaans dans les écoles. Soweto, ghetto noir de la banlieue de Johannesburg, a été construit par le gouvernement sud-africain dans le cadre de la politique d’apartheid. Ces émeutes choqueront considérablement l’opinion internationale. Par la suite, de nombreuses manifestations violentes se succéderont jusqu’en 1977, faisant au total plusieurs centaines de morts.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Apartheid - Emeutes - Manifestations - Histoire du Racisme









RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les autres rubriques «Société»
Alimentation
Architecture
Catastrophes naturelles
Environnement
Faits divers
Femmes
Institutions
Justice
Loisirs
Mœurs
Social
Terrorisme
Travail
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 21 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 33 contributions

Histoire : tous les témoignages