L'Internaute > Histoire > Histoire des Sports > Histoire des Sports mécaniques

Histoire des Sports mécaniques

Dates décroissantes    Titres seulement    (47 réponses)

1 | 2 | 3
1894
22 juillet

Première course automobile en France


A 8 heures du matin, la première course automobile sur route entre Paris et Rouen s'élance. Organisée par Pierre Giffart, rédacteur en chef du "Petit journal", elle est réservée aux voitures sans chevaux. A 17H40, le comte Dion sur son tracteur à vapeur est le premier à atteindre Rouen devant les voitures à pétrole. Mais les qualités d'économie et de sécurité de son véhicule sont jugées insuffisantes par le jury du concours. Le comte ne remporte pas la course et le premier prix est partagé entre Peugeot et Panhard et Levassor.
Voir aussi : Histoire de Paris - Histoire de Rouen - Course automobile - Histoire des Sports mécaniques

1895
12 novembre

Création de l'Automobile-Club


Le constructeur Français, le marquis de Dion, crée à Paris l'Automobile-Club de France. L'association a pour objectif de faire connaître le monde automobile et organise de nombreuses courses. L'Automobile-Club est le créateur du premier Grand Prix de l'histoire automobile en 1906, avec le Grand Prix de l'Automobile-Club de France.
Voir aussi : Création - Histoire des Sports mécaniques

1897
29 novembre

Première course de moto


A Richmond en Angleterre, se déroule la première course réservée aux motos. La distance a parcourir est de un mile. Elle est remportée par Charles Jarrot sur une moto Fournier en 2 minutes et 8 secondes.
Voir aussi : Course - Moto - Histoire de Richmond - Histoire des Sports mécaniques

1902
29 juin

Le triomphe de Renault


Marcel Renault, le frère de Louis, remporte la course Paris-Vienne à bord d'une nouvelle Renault 4 cylindres, dans la catégorie des voitures légères. La course a regroupé 148 concurrents et Renault a parcouru les 1140 kilomètres qui séparent les deux villes en 29 heures et 30 minutes. Marcel Renault mourra dans un accident lors de la course Paris-Madrid l'année suivante. Ce sera la fin des courses de ville à ville et le début des circuits fermés.
Voir aussi : Histoire de Paris - Histoire de Vienne - Histoire de Renault - Course automobile - Histoire des Sports mécaniques

1911
21 janvier

Départ du premier rallye de Monte-Carlo


Dans le but de rivaliser avec la ville de Nice qui organise, depuis 1898, la course Paris-Nice, les monégasques Gabriel Vialon et Anthony Noghès créent un concours d'élégance automobile : le rallye de Monte-Carlo. La première édition se déroule du 21 au 25 janvier. Le règlement du rallye prévoit que les participants doivent rejoindre Monte-Carlo en partant de leur pays d'origine, sans dépasser les 25 km/h. Un système de points, relativement original, est établi de telle sorte que les voitures arrivant à Monaco avec une carrosserie en parfait état gagnent un maximum de points. Le premier gagnant du rallye de Monte-Carlo est le français Rougier, parti de Paris à bord d'une Turcat-Mery 25 HP.
Voir aussi : Automobile - Histoire des Sports mécaniques

1923
26 mai

La première course des 24 Heures du Mans


L'Automobile Club de la Sarthe organise une épreuve d'endurance de 24 heures sur le circuit du Mans. Il y a 33 concurrents au départ. L'équipage Lagache-Léonard, au volant d'une Chenard et Walker, remporte l'épreuve en 128 tours, soit à une moyenne de 92 kilomètres/heure.
Voir aussi : Course - Histoire des 24 heures du Mans - Le Mans - Histoire des Sports mécaniques

1927
4 février

Record du monde de vitesse automobile


Le coureur automobile britannique Malcolm Campbell bat le record du monde de vitesse avec une moyenne de 281,4 km/h à bord d'une Sunbeam 350 cv, sur la plage de Pendine au Pays de Galles. Le 5 février 1931, il améliorera son propre record sur le circuit de Daytona aux Etats-Unis avec une vitesse de 396 km/h.
Voir aussi : Record du monde - Automobile - Vitesse - Histoire des Sports mécaniques

1929
1 décembre

Naissance de la Scuderia Ferrari


Pilote de course depuis 1918, Enzo Ferrari ne se contente pas de ce rôle et crée sa propre écurie, la Scuderia Ferrari. Le cheval cabré qui orne les voitures ne fait pas sa première apparition puisqu’Enzo l’avait « hérité » du comte de Barraca cinq ans plus tôt. Pendant près de vingt ans, l’écurie préparera des Alfa Romeo pour la course, avant que la marque Ferrari produise ses propres modèles de série dès 1947.
Voir aussi : Course - Ferrari - Enzo Ferrari - Alfa Romeo - Histoire des Sports mécaniques

1933
22 février

Auto : nouveau record du monde de vitesse


Le britannique Malcolm Campbell améliore son propre record du monde de vitesse automobile sur la plage de Daytona aux Etats-Unis. Sa voiture, baptisée "Blue bird", atteint la vitesse de 437,149 km/h contre 396 km/h en février 1931.
Voir aussi : Record du monde - Automobile - Vitesse - Histoire des Sports mécaniques

1947
11 mai

Première course pour une Ferrari


Marque dédiée à la course automobile, Ferrari présente son premier modèle de course, la 125 S, sur la piste de Piacenza. Déjà doté d’un moteur V12, il bénéficiera de la longue expérience de l’ancien pilote Enzo Ferrari. Celui-ci prépare en effet des voitures de courses flanquées du cheval cabré depuis 1929. La Scuderia Ferrari préparait jusqu'ici des Alfa Romeo. Mais face aux tensions avec les représentants d'Alpha, celui qu’on surnommera le « Commendatore » décide de construire ses propres voitures. La même année sortira la 166, première Ferrari de série.
Voir aussi : Ferrari - Pilote - Enzo Ferrari - Alfa Romeo - Histoire des Sports mécaniques

1950
13 mai

Premier grand prix de Formule 1


Alors que les compétions de sport automobiles existent depuis 1894, l’année 1950 voit se mettre en place l’épreuve « reine » : la formule 1. Le premier grand prix se tient en Grande-Bretagne sur le circuit de Silverstone et couvre une distance équivalente aux grands prix actuels, soit un peu plus de 300 km. A l’image de l’ensemble de la saison, la course est dominée par Giuseppe Farina et Alfa Romeo. Fangio, troisième sur la grille de départ, abandonnera à huit tours de la fin et finira la saison à trois points du champion.
Voir aussi : Dossier histoire de la Formule 1 - Course - Fangio - Alfa Romeo - Histoire des Sports mécaniques

1952
7 septembre

Premier titre de champion du monde pour Ferrari


La célèbre écurie, dont le nom est intimement lié à la formule 1, remporte pour la première fois le championnat du monde constructeur et celui de pilote, conquis par Alberto Ascari. La domination en fin de saison 1951 des bolides du "Commendatore" s’est rapidement concrétisée, d’autant plus que les modifications de règlement avantageaient la Scuderia avant même que la première course ne soit courue. L’abandon de la compétition par Alfa Romeo et l’accident de Fangio le 8 juin lui ont alors définitivement laissé le champ libre.
Voir aussi : Dossier histoire de la Formule 1 - Ferrari - Fangio - Alfa Romeo - Alberto Ascari - Histoire des Sports mécaniques

1955
22 mai

Albert Ascari plonge dans le port de Monaco


Alors qu’il est parvenu, au volant de sa Lancia, à mettre suffisamment de pression sur les Mercedes de Fangio et Moss pour parvenir en tête, Alberto Ascari rate le virage à la sortie du tunnel et plonge directement dans le port. Sonné mais pas grièvement blessé, l’homme parvient à s’extraire à l’aide des hommes grenouilles. C’est un français qui, pour la première fois de l’histoire du championnat, empoche la course : Maurice Trintignant. Quant à Alberto Ascari, sa chance l’abandonnera rapidement : quatre jours plus tard, alors que ses médecins le lui déconseillent, il prend place dans une Ferrari et se tue lors d’essais à Monza.
Voir aussi : Dossier histoire de la Formule 1 - Ferrari - Fangio - Histoire de Mercedes - Alberto Ascari - Histoire des Sports mécaniques

1955
11 juin

Drame au Mans


Alors qu’elle tente d’éviter une voiture rentrant au stand, l’Austin-Healey de Lance Macklin est percutée par l’arrière par la Mercedes De Pierre Levegh. Cette dernière décolle et perd son train avant dans le choc. Avant de s’écraser et de s’enflammer sur le bord de la piste, elle a ainsi projeté capot, moteur et boîte de vitesse dans la foule. Le bilan est tragique : 92 morts dont environ 80 sur le coup et 140 blessés. La course se poursuit mais Mercedes abandonne et prend la décision de ne plus participer aux sports automobiles, décision qu’elle tiendra jusqu’à son retour en F1 à la fin des années 90. Suite à cet accident, de nombreux efforts seront faits en terme de sécurité dans les grandes compétitions de sport automobile.
Voir aussi : Accident - Histoire des 24 heures du Mans - Histoire de Mercedes - Histoire des Sports mécaniques

1957
8 septembre

Cinquième titre pour Fangio


Le légendaire pilote de Formule 1, Juan Manuel Fangio, décroche son cinquième et dernier titre de champion du monde au terme du grand prix de Monza. Dans cette course, il se place en fait derrière le britannique Moss qui fut l’autre star de la saison. C’est le quatrième titre consécutif pour l’Argentin. Il faudra attendre prêt de cinquante ans pour que Schumacher dépasse ces deux records légendaires.
Voir aussi : Dossier histoire de la Formule 1 - Fangio - Monza - Moss - Histoire des Sports mécaniques

1958
23 février

Enlèvement de Fangio à Cuba


Lors du deuxième Grand Prix de Formule 1 de Cuba, le coureur automobile argentin Juan Manuel Fangio est enlevé à son hôtel par des membres du commando révolutionnaire cubain M26. Le rapt est organisé par Faustino Pérez Hernandez sur les ordres de Fidel Castro. Le M26 veut faire prendre conscience au monde entier que la situation politique et sociale de l'île est catastrophique : Cuba, selon eux, ne peut pas se permettre d'organiser un tel évènement alors que les Cubains sont opprimés et affamés par la dictature de Fulgencio Batista. Fangio sera séquestré pendant 26 heures, puis libéré devant l'ambassade d'Argentine à la Havane. Durant sa détention, il nouera des liens amicaux avec ses ravisseurs qui le traiteront avec le plus grand respect.
Voir aussi : Dossier histoire de la Formule 1 - Enlèvement - Fangio - Histoire des Sports mécaniques

1961
2 juillet

Première participation et première victoire pour Giancarlo Baghetti


Alors qu’il court pour la première fois une manche officielle du championnat du monde, le jeune pilote italien Giancarlo Baghetti remporte le grand prix de France au terme d’une incroyable lutte avec Dan Gurney. Tandis que les deux pilotes favoris de Ferrari ont abandonné, Baghetti résiste aux Porsche et empoche la victoire après un dépassement à 300 mètres de l’arrivée. Mais cette performance unique dans l’histoire de la formule 1 sera sans suite puisque c’est la seule victoire de l’Italien dans toute sa carrière.
Voir aussi : Dossier histoire de la Formule 1 - Ferrari - Porsche - Histoire des Sports mécaniques

1963
28 décembre

L'année britannique de la Formule 1


Au volant de sa voiture britannique Lotus-Climaxe, le britannique Jim Clark remporte sa septième victoire d'une saison qui a compté dix courses. Cette domination véritablement exceptionnelle de Clark ne fut donc ternie que par les trois grands prix perdus : deux furent empochés par Graham Hill, au volant d’une BRM, le tout estampillé "british" évidemment. Enfin, pour démontrer que l’on n’assistait pas à une compétition nationale, Ferrari parvint à enlever le grand prix d’Allemagne. L’honneur de la Scuderia était donc sauf grâce au talent de John Surtees, son pilote… britannique.
Voir aussi : Dossier histoire de la Formule 1 - Ferrari - Graham Hill - Jim Clarke - Lotus - Histoire des Sports mécaniques

1966
19 juin

La GT 40 domine Le Mans


Trois ans après avoir lancé le pari de remporter les 24 heures du Mans, Ford réalise un triplé avec la célèbre GT40. Conçue dans la douleur pour redorer et rajeunir l’image de la marque, l’auto devait absolument gagner les 24 heures où Ferrari dominait alors. Pour parvenir à ses fins, Ford avait bien pensé à racheter Ferrari mais le Commandatore préférait un accord avec Fiat. Après un parcours semé d’échecs où deux modèles sont en concurrence, c’est finalement la MKII qui se détache et domine les grandes courses à partir de 1966. Au Mans, c’est alors la consécration avec une voiture qui, en entrant dans la légende, modifie en profondeur l’image de la marque.
Voir aussi : Ferrari - Histoire de Ford - Histoire des 24 heures du Mans - Le Mans - Histoire des Sports mécaniques

1967
4 juin

La révolution DHV de Ford Cosworth


Le moteur Ford-Cosworth DHV fait sa première apparition en course sur la Lotus 49. Le huit cylindre en V fait rapidement la preuve de son efficacité, puisque Graham Hill signe la pole position. Finalement Clark remporte la course au volant d’une autre Lotus 49. C’est le début d’une longue domination de la part du motoriste qui remportera douze titres en seize ans. L’avènement du turbo au début des années 1980 mettra un terme à ce règne.
Voir aussi : Dossier histoire de la Formule 1 - Histoire de Ford - Graham Hill - Jim Clarke - Lotus - Histoire des Sports mécaniques




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les autres rubriques «Sports»
Athlétisme
Basket-ball
Boxe
Cyclisme
Football
Jeux Olympiques
Natation
Rugby
Ski
Tennis
Voile
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages