L'Internaute > Histoire > Histoire de l'Art > Histoire du Théâtre

Histoire du Théâtre

Dates décroissantes    Titres seulement    (62 réponses)

1 | 2 | 3 | 4
-538

Naissance de la tragédie


Comme le révèle son étymologie qui superpose "bouc" et "chant", la tragédie naît des célébrations religieuses consacrées à Dionysos. Faisant jouer trois acteurs face à un chœur, la tragédie évoque la destinée de l’homme et sa confrontation avec les Dieux. C’est à Athènes et lors du siècle suivant qu’elle va devenir le genre littéraire majeur, l’aspect politique prenant peu à peu le dessus sur le caractère religieux. Eschyle, Sophocle et Euripide en seront les principaux représentants au Vème siècle avant J.C.
Voir aussi : Dossier histoire de la tragédie - Histoire de la Tragédie grecque - Histoire du Théâtre

-472

Eschyle présente "Les Perses"


Eschyle fait représenter "Les Perses" à Athènes. C’est la plus ancienne tragédie grecque dont le texte nous soit parvenu : elle évoque la seconde guerre médique et notamment la bataille de Salamine. Ayant lui-même combattu lors de ces guerres, Eschyle en fait des descriptions violentes et crues, mais surtout, cet auteur va révolutionner le genre en faisant apparaître plusieurs acteurs et non plus seulement un narrateur accompagné du chœur.
Voir aussi : Histoire d'Athènes - Dossier histoire de la Démocratie athénienne - Dossier histoire de la tragédie - Dossier histoire des Guerres médiques - Histoire de la Tragédie grecque - Histoire du Théâtre

-458

Première de "l'Orestie"


"L’Orestie", d’Eschyle, est présentée pour la première fois à Athènes. Seule trilogie complète de cette époque dont on a encore le texte, elle met en scène avec force les mystères de la destinée à travers la malédiction des Atrides. Les thèmes de la vengeance mais surtout de la justice et du droit traversent et donne à l’œuvre toute sa signification. Les cycles mythologiques de la tragédie grecque traverseront les siècles et réapparaîtront dans le théâtre à partir de la Renaissance.
Voir aussi : Histoire d'Athènes - Dossier histoire de la Démocratie athénienne - Dossier histoire de la tragédie - Histoire de la Tragédie grecque - Eschyle - Histoire du Théâtre

-430

Sophocle écrit "Œdipe-roi"


Sophocle écrit "Œdipe-roi", tragédie retraçant le destin sanglant d’Œdipe, meurtrier involontaire de son père et coupable d’inceste avec sa mère. Digne successeur, mais aussi concurrent d’Eschyle, Sophocle innove dans la forme de la tragédie et donne une part plus grande à la volonté humaine. Mais celle-ci se heurte violemment à la fatalité : ainsi, malgré les précautions de ses parents et les siennes, Œdipe ne peut échapper au destin formulé par l’Oracle. Outre l’influence considérable de cette tragédie dans la littérature et le théâtre, Œdipe-roi est le support de la thèse du complexe d’Œdipe. Toutefois, sans remettre en cause la valeur psychanalytique de la théorie de Freud, cette interprétation du texte est très controversée.
Voir aussi : Histoire d'Athènes - Dossier histoire de la Démocratie athénienne - Dossier histoire de la tragédie - Histoire de la Tragédie grecque - Eschyle - Histoire du Théâtre

-415
mars

Euripide présente "Les Troyennes"


Symptôme d’une génération, Euripide présente une nouvelle œuvre où sa foi dans les Dieux et les traditions s’avère critique. Ainsi, "Les Troyennes" évoque non plus la gloire des combats mais le malheur qui en résulte. Euripide intègre en effet dans ses pièces un facteur social, et explore les conflits intérieurs. Bien qu'il soit reconnu comme l’égal d’Eschyle et de Sophocle pour son talent, le scepticisme d’Euripide ne sera pas toujours du goût des Athéniens.
Voir aussi : Histoire d'Athènes - Dossier histoire de la Démocratie athénienne - Dossier histoire de la tragédie - Histoire de la Tragédie grecque - Euripide - Histoire du Théâtre

1548
18 novembre

Le parlement de Paris interdit la représentation des Mystères


Les Confrères de la Passion sont interdits de représentation par le Parlement de Paris, ce qui marque le début du déclin des Mystères au profit du théâtre Renaissance. Les Mystères représentaient généralement la Passion du Christ, en se nourrissant également de légendes et d'histoires populaires. Ils étaient écrits pour plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines de personnes qu'ils mettaient en scène.
Voir aussi : Histoire de Paris - Parlement - Histoire de la Censure - Histoire du Théâtre

1564
23 avril

Naissance de Shakespeare


Si l’on en croit la tradition, Shakespeare naît à Stratford-sur-Avon d’un père enrichi et d’une mère de la bourgeoisie. Le dramaturge passera sa jeunesse à Stratford avant de partir à Londres pour des raisons inconnues. Il sera alors l’un des plus grands dramaturges du théâtre élisabéthain, oeuvrant avec succès au Globe Theatre. Il reviendra sur ses terres natales en 1611 pour s’y éteindre cinq ans plus tard, un 23 avril.
Voir aussi : Naissance - Histoire de Londres - Shakespeare - Histoire du Théâtre

1583

Robert Garnier écrit "Les Juives"


Dans un contexte de Renaissance tournée vers l’art grec et l’apparition de la langue française, Robert Garnier donne, avec "les Juives", les premières lettres de noblesse à un genre dramatique qui va devenir essentiel en France : la tragédie. Si Garnier a souvent repris les mythes grecs, il s’inspire ici de l’Ancien Testament et retrouve tout le sens religieux et politique du registre tragique. La réalité des guerres de religion transparaît en effet dans une œuvre qui pose la question des responsabilités face aux massacres religieux.
Voir aussi : Dossier histoire de la tragédie - Histoire du Théâtre

1595
29 janvier

Première présentation de "Roméo et Juliette"


Shakespeare fait représenter pour la première fois la tragédie amoureuse "Roméo et Juliette". L’histoire, devenue aussi universelle que Tristan et Iseult, est inspirée d’une nouvelle de Matteo Bandello, écrivain italien de la première moitié du XVIème siècle. Comme dans les tragédies grecques, deux familles sont soumises à un destin de haine, sans que chacun en connaisse les raisons et ne cherche à les comprendre. Ainsi, l’inimitié entre Capulet et Montaigu apparaît comme une fatalité qui aboutit à la mort des deux amants. Mais ce dénouement dramatique permet aussi la réconciliation des deux familles. L’histoire inspirera de nombreux compositeurs, comme Berlioz ou Bellini, mais aussi des cinéastes.
Voir aussi : Dossier histoire de la tragédie - Shakespeare - Histoire du Théâtre

1601

Shakespeare présente "Hamlet"


Shakespeare fait représenter pour la première fois son célèbre drame "Hamlet", connu de tous pour son vers "être ou ne pas être, là est la question". Elle y met en scène le destin tragique d’un jeune prince Danois, Hamlet, qui doit venger son père. Le héros est marqué par son irrésolution face au destin qui doit pourtant s’accomplir. Le pourrissement de la morale féodale et l’ironie face à la mort font d’Hamlet une des tragédies les plus universelles de la littérature.
Voir aussi : Dossier histoire de la tragédie - Shakespeare - Histoire du Théâtre

1606

"Macbeth" sur les planches


Shakespeare achève sa dernière grande tragédie : "Macbeth". Après les révélations de trois sorcières qui ne sont pas sans rappeler les oracles de la tragédie grecque, Macbeth devient rongé par l’ambition. Il monte sur le trône après une série de meurtres et devient un tyran sanguinaire. Cette dernière tragédie du crime et de l’ironie de l’existence influencera beaucoup les romantiques.
Voir aussi : Dossier histoire de la tragédie - Shakespeare - Histoire du Théâtre

1613
29 juin

Incendie du Globe Theatre


Le Globe Theatre, sur les bords de la Tamise à Londres, prend feu accidentellement lors d'une représentation d'"Henry VIII" de William Shakespeare. Ouvert en 1599, le théâtre en forme de cercle sera immédiatement reconstruit, puis fermé par les puritains en 1642. Enfin, rebâti à l'identique, il sera rouvert en 1997.
Voir aussi : Histoire de Londres - Incendie - Histoire du Théâtre

1618

Lope de Vega édite "Fuente ovejuna"


Félix Lope de Vega, grand dramaturge du Siècle d’or espagnol, édite une pièce baroque intitulée "Fuente ovejuna" ("Font-aux-Cabres"). Il y met en scène la révolte de vassaux contre leur seigneur tyrannique. Méprisant, violent et dénué d’honneur, ce dernier est assassiné. Mais la pièce se clôt sur une réconciliation entre le pouvoir souverain et les villageois, auxquels on attribuera un nouveau seigneur. Ainsi, Lope de Vega semble chercher à valoriser le "lien social" et la solidarité entre les plus faibles. La pièce traversera les siècles et beaucoup s’accorderont à dire qu’elle peut être sujette à différentes interprétations.
Voir aussi : Dossier histoire du baroque - Siècle d'or - Histoire du Théâtre

1630

Première apparition de Don Juan


Fidèle à la "comedia" espagnole, Tirso de Molina met en scène pour la première fois le personnage de Don Juan dans "le Trompeur de Séville". Grand religieux, Tirso de Molina condamne ici l’attitude du séducteur en le punissant à la fin la pièce. Son personnage deviendra un véritable mythe, utilisé maintes et maintes fois dans la littérature et le théâtre.
Voir aussi : Histoire du Théâtre

1633

Publication de "la Vie est un songe"


Pedro Calderón de la Barca publie un drame philosophique et religieux intitulé "la Vie est un songe". Cette œuvre sera considérée comme un véritable joyau de la dramaturgie espagnole du Siècle d’or. Elle met en scène le personnage de Sigismond. Se fiant à des prédictions malheureuses, Basile, son père, l’emprisonne dans une tour. Mais le remord le pousse à le libérer. Pour cela, il l’endort et le fait mener dans une chambre du palais. À son réveil, le prince cherche à évincer son père et finit une fois de plus emprisonné. Une révolte le propulse au pouvoir, lui donnant une nouvelle chance et lui permettant de retrouver le chemin du pardon et de la bienveillance. Au travers de cette aventure, Calderón cherche à analyser la destinée humaine et le libre-arbitre.
Voir aussi : Siècle d'or - Histoire du Théâtre

1636
décembre

Représentation du "Cid" de Corneille


La représentation du "Cid" de Corneille est un véritable succès. Le dramaturge y met en scène Rodrigue, très épris de la belle Chimène. Les conflits qui sévissent entre leurs parents l’amène à choisir entre son honneur et son amour. Il optera finalement pour la première solution, tuant en duel le père de Chimène. La pièce donnera naissance à la querelle du "Cid", où les rivaux de Corneille dénonceront le non respect des règles du théâtre classique.
Voir aussi : Dossier histoire de la tragédie - Corneille - Le Cid - Histoire du Théâtre

1640

Corneille fait représenter "Horace"


Horace est l’une des plus grandes tragédies cornéliennes, avec "Cinna" et "Polyeucte". Corneille s’est inspiré de Tite-Live pour la produire et met en scène l’un de ses thèmes de prédilection : l’héroïsme face au pouvoir royal. Dans "Cinna", inspiré par Sénèque, Corneille reprendra ce thème du pardon. Au bout de vaines tentatives de complots contre Auguste, les personnages d’Émilie et de Cinna seront confrontés au jugement de ce dernier, qui leur accordera le pardon pour préserver son image.
Voir aussi : Dossier histoire de la tragédie - Corneille - Histoire du Théâtre

1643
13 juin

Les débuts de "L'Illustre-Théâtre" de Molière


Jean-Baptiste Poquelin, le futur Molière, fonde avec quelques amis, dont la comédienne Madeleine Béjart, une troupe de théâtre. Installé d'abord à Paris, "L'Illustre-Théâtre" fera faillite en 1645. La troupe ira se rôder en province et, de retour à Paris en 1659, elle triomphera avec "Les Précieuses ridicules". Protégé de Louis XIV, Molière donnera de nombreuses comédies pour la Cour et du public parisien.
Voir aussi : Histoire de Paris - Molière - Histoire du Théâtre

1659
18 novembre

Première des "Précieuses ridicules"


La comédie de Molière est représentée pour la première fois sur la scène du théâtre du Petit-Bourbon à Paris.
Voir aussi : Histoire de Paris - Pièce - Molière - Histoire du Théâtre

1662
26 décembre

Molière crée "L'Ecole des Femmes"


Jean-Baptiste Poquelin achève la création de sa dernière comédie en 5 actes au Palais-Royal à Paris. "L'Ecole des femmes" remportera un immense succès et sera vite considérée comme la première comédie de la maturité pour Molière. Cependant, la morale et le comique de la pièce agaceront ses rivaux tels que Corneille et les consciences traditionnelles. Molière devra faire face à une vague de critiques qui alimenteront la polémique jusqu'en 1663.
Voir aussi : Pièce - Molière - Histoire du Théâtre




Annonces Google






Voir un exemple

Voir un exemple


RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les autres rubriques «Art»
Art pictural
Bandes dessinées
Chanson
Cinéma
Dessins animés
Jazz
Littérature
Musique
Musique classique
Opéra
Peinture
Philosophie
Poésie
Rock n'roll
Romans
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 24 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 34 contributions

Histoire : tous les témoignages