Partager cet article

RSS

Histoire de la Première Guerre mondiale

Dates décroissantes    Titres seulement    (58 réponses)

1 | 2 | 3
1882
25 mai

Naissance de la Triple-Alliance


L’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Italie signent un accord défensif nommé Triple-Alliance de 1882 ou Triplice. L’Allemagne est ainsi renforcée face à une France hostile depuis la guerre de 1870 tandis que l’Autriche-Hongrie trouve des alliés face aux menaces que fait peser sur elle la politique expansionniste russe dans les Balkans. Quant aux Italiens, ils souhaitent avant tout avoir du poids face à la France et sa politique coloniale. Tous participeront à une tentative d’isolement diplomatique de cette dernière. Cet accord sera fondamental dans le déclenchement de la Première Guerre mondiale. Il sera rompu en mai 1915 lorsque l’Italie prendra le parti du camp adverse.
Voir aussi : Histoire de l'Autriche-Hongrie - Alliance - Triple-Alliance - Histoire de la Première Guerre mondiale

1892
18 août

Signature d'un accord militaire franco-russe


La France et la Russie concluent un accord diplomatique et militaire et se sortent ainsi mutuellement de leur isolement diplomatique face à la Triplice. Outre l’alliance militaire, ce traité définit aussi les termes d’une souscription à un emprunt russe pour aider financièrement l’empire. Il donnera par la suite naissance à la Triple-Entente grâce au rapprochement de chacun des deux pays avec la Grande-Bretagne, participant ainsi au climat de tension qui annonce la Première Guerre mondiale.
Voir aussi : Triple-Entente - Triple-Alliance - Histoire de la Première Guerre mondiale

1904
8 avril

Signature de l'Entente cordiale


Face à la situation de plus en plus tendue en Europe et à la menace d’un déséquilibre des forces que fait peser la Triple-Alliance sur les autres pays, le Royaume-Uni et la France parviennent à s’entendre pour régler leurs différends coloniaux. C’est ainsi qu’en quatre articles statuant entre autres sur la pêche à Terre-Neuve, la main mise sur l’Egypte pour l’une et sur le Maroc pour l’autre, les deux puissance inaugurent un rapprochement qui les mènera quelques années plus tard à un accord militaire avec la Russie dans ce qu’on appellera la Triple-Entente.
Voir aussi : Accord - Triple-Entente - Triple-Alliance - Entente cordiale - Histoire de la Première Guerre mondiale

1905
13 mars

Renforcement du blocus de l'Allemagne


La France renforce sa politique de guerre économique et de blocus de l’Allemagne en publiant un décret affirmant que toute marchandise en provenance ou en direction de l’Allemagne sera interceptée. Ce traité est en fait une réponse à la décision de l’Allemagne le 4 février de déclarer zone de guerre la Manche et les eaux entourant la France et le Royaume-Uni. La réponse française est en fait concertée avec les britanniques qui avaient donnés des ordres similaires dès le 9 février.
Voir aussi : Manche - Blocus - Guerre sous-marine - Histoire de la Première Guerre mondiale

1907
31 août

Naissance de la Triple-Entente


Alors que depuis un an des négociations militaires officieuses ont lieu entre la France et le Royaume-Uni, ce dernier signe un accord avec la Russie. Celui-ci définit les zones d’influences de chacun en Afghanistan et en Iran, mais il permet également aux trois pays de se lier indirectement. Désormais la France est alliée à l’empire russe qui est allié au Royaume-Uni qui est allié à la France. En vue du conflit qui éclatera sept ans plus tard, cet accord va se révéler fondamental.
Voir aussi : Alliance - Triple-Entente - Histoire de la Première Guerre mondiale

1911
1 juillet

Episode de la cannonière "Panther"


Point crucial dans les tensions qui mèneront à la Première Guerre mondiale, les rivalités coloniales provoquent une crise aiguë. L’Allemagne envoie la canonnière "Panther" dans le port d’Agadir officiellement pour protéger ses ressortissants. L’envoi de ce bateau armé est un signe vers la France qui soutient le sultan Moulay Hafiz face à une révolte berbère. Les deux puissances européennes ont des vues sur le Maroc et l’Allemagne voit d’un mauvais œil une présence militaire renforcée, et donc une influence accrue, de la France. L’intervention du Royaume-Uni en faveur de la France souligne la puissance de l’Entente cordiale et chacun se prépare alors à la guerre. Finalement, en prise avec des difficultés économiques, l’Allemagne fait machine arrière à l’automne.
Voir aussi : Révolte - Maroc - Histoire d'Agadir - Entente cordiale - Histoire de la Première Guerre mondiale

1914
28 juin

Assassinat de l'Archiduc François-Ferdinand à Sarajevo


L'archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d'Autriche-Hongrie, et sa femme, Sophie de Hoenberg, en visite à Sarajevo, sont assassinés par un nationaliste serbe de 19 ans, Gavrilo Princip. Cet attentat met le feu à l'Europe, alors divisée entre la Triple-Alliance (Autriche-Hongrie, Allemagne et Italie) et la Triple-Entente (Russie, France et Grande-Bretagne). L'Autriche-Hongrie déclarera la guerre à la Serbie le 28 juillet et le conflit entraînera la Première guerre mondiale. Elle durera quatre ans et fera huit millions de morts.
Voir aussi : Assassinat - Histoire de l'Autriche-Hongrie - François-Ferdinand - Archiduc - Histoire de Sarajevo - Histoire de la Première Guerre mondiale

1914
28 juillet

L'Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie


Un mois après l'assassinat de l'archiduc autrichien François-Ferdinand à Sarajevo, l'Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie. Le conflit se généralisera rapidement avec l'enchaînement des alliances : d'un côté la Triple-Entente (Russie, France et Grande-Bretagne) et de l'autres la Triple-Alliance (Autriche-Hongrie, Allemagne et Italie). La Première guerre mondiale durera quatre ans et fera huit millions de morts.
Voir aussi : Histoire de l'Autriche-Hongrie - Histoire de la Serbie - François-Ferdinand - Histoire de la Première Guerre mondiale

1914
1 août

Début de la Première Guerre mondiale


Quatre jours après que l'Autriche-Hongrie ait déclaré la guerre à la Serbie, suite à l'assassinat de l'archiduc d'Autriche à Sarajevo, l'Allemagne déclare la guerre à la Russie, tandis que la France ordonne la mobilisation générale. Le 3 août l'Allemagne déclarera la guerre à la France et le 4 août ses troupes violeront la neutralité de la Belgique. Toutes les grandes nations européennes entrent dans le conflit avec l'idée qu'il sera court. La guerre durera 4 ans et fera 8 millions de morts.
Voir aussi : Assassinat - Histoire de l'Autriche-Hongrie - François-Ferdinand - Archiduc - Histoire de Sarajevo - Histoire de la Première Guerre mondiale

1914
4 août

Les Allemands envahissent la Belgique


Malgré la neutralité du pays, les Allemands franchissent les frontières belges dans le cadre du plan Schlieffen. Ce dernier fut élaboré suite à l’alliance entre la France et la Russie. Les Allemands espèrent ainsi contourner les zones françaises « à risque » et éviter un combat frontal. La résistance de l’armée dirigée par le roi Albert Ier sera particulièrement vive mais n’empêchera pas l’occupation d’une grande partie du territoire. Le traité de Versailles donnera finalement au pays les cantons d’Eupen, de Malmedy et de Saint-Virth. La Belgique obtiendra également un mandat sur le Ruanda-Urundi. Enfin, le conflit mettra un terme à sa neutralité.
Voir aussi : Histoire du Traité de Versailles - Histoire de la Première Guerre mondiale

1914
22 août

Première bataille des Ardennes


Les troupes françaises peinent dans leurs tentatives pour ralentir la progression des troupes allemandes. Chaque camp préconise en effet le mouvement et c’est en fonction de ces théories que les batailles s’organisent. Mais dans ce que l’on appelle la "bataille des frontières", les Français sont dans un premier temps dépassés et doivent refluer. C’est ainsi qu’ils échouent dans les Ardennes à un combat qu’ils réussiront lors de la bataille de la Marne.
Voir aussi : Bataille - Histoire des Ardennes - Histoire de la Première Guerre mondiale

1914
30 août

Défaite russe à Tannenberg


Moins d'un mois après le début de la Première Guerre mondiale, les troupes russes sont écrasées par les Allemands du général Hindenburg à Tannenberg (dans l'ancienne Prusse orientale). Les Allemands captureront plus de 90 000 hommes et 500 canons. Les Européens prennent alors conscience que le conflit sera plus long et plus dur que prévu.
Voir aussi : Bataille - Hindenburg - Histoire de la Première Guerre mondiale

1914
3 septembre

La Triple-entente officialisée


La France, le Royaume-Uni et la Russie renforcent leurs accords militaires et donnent ainsi un fondement politique stable à la Triple-Entente. Il s’engagent en effet à ne pas signer de paix séparée.
Voir aussi : Triple-Entente - Histoire de la Première Guerre mondiale

1914
12 septembre

Victoire française sur la Marne


La bataille, qui aura duré six jours, marque l'arrêt de la progression des troupes allemandes. Les Français, menés par le maréchal Joffre, l'emportent face à une armée allemande épuisée qui décide de battre en retraite dès le 11 septembre. Les vignobles de Champagne ont été des alliés inattendus dans la victoire : de nombreux soldats allemands faits prisonniers ont été retrouvés saouls.
Voir aussi : Bataille - Dossier histoire des grandes batailles - Histoire de la Marne - Joffre - Histoire de la Première Guerre mondiale

1914
5 octobre

Premier combat aérien


Pendant la première guerre mondiale, l'Aviatik du lieutenant allemand Von Zangen est abattu, près de Reims, par le Voisin III du sergent Frantz et du caporal Quénault. Ce combat est considéré comme étant le premier à s'être déroulé dans les airs. Avant le premier conflit international, les avions militaires étaient utilisés pour photographier les positions des belligérants. Ils servaient donc d'informateurs et n'étaient pas armés.
Voir aussi : Histoire de l'Aviation - Avion - Histoire de Reims - Histoire de la Première Guerre mondiale

1914
17 octobre

Les écluses stoppent l'avancée allemande sur le front de l'Yser


Afin de barrer la route de la mer aux Allemands, l’armée belge réfugiée derrière le fleuve côtier Yser ouvre les écluses pour immerger la plaine. Malgré leur infériorité numérique, et après des victoires dans la Marne, cette inondation artificielle permet aux Belges de stopper la progression ennemie et d’établir un barrage effectif tout au long de la guerre.
Voir aussi : Histoire de la Marne - Yser - Histoire de la Première Guerre mondiale

1914
1 novembre

Victoire allemande dans la bataille de Coronel


La rencontre de deux cuirassés de la réputée Royal Navy avec des croiseurs allemands provoque une bataille au large du Chili. Le vice-amiral allemand Maximilien Von Spee parvient alors à couler les deux navires britanniques sans subir d’importants dégâts. Cette victoire inattendue marque les esprits tandis que la Royal Navy tiendra sa revanche lors de la bataille des Falkland.
Voir aussi : Bataille - Royal Navy - Maximilien Von Spee - Histoire de la Première Guerre mondiale

1914
5 novembre

La France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre à la Turquie


Deux jours après la Russie, c'est au tour de l'Angleterre et de la France d'entrer en conflit contre l'empire Ottoman. La Turquie est entrée dans la première guerre mondiale le 28 octobre et s'est ralliée aux empires centraux: l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et l'Italie.
Voir aussi : Ottomans - Déclaration de guerre - Histoire de la Première Guerre mondiale

1914
8 décembre

Bataille des Falkland


Après que deux navires allemands aient été repérés par la marine britannique, celle-ci se lance à leur poursuite et engage la bataille quelques heures plus tard avec une escadre allemande dirigée par le vice-amiral Maximilian Von Spee. Cette attaque au large des îles Falkland se traduit par une victoire du Royaume-Uni. Outre la revanche de la Royal Navy sur le vice-amiral, cela permet avant tout un contrôle des routes commerciales par les Britanniques.
Voir aussi : Bataille - Royal Navy - Maximilien Von Spee - Histoire de la Première Guerre mondiale

1915
22 avril

La première utilisation de gaz asphyxiants


Lors de la guerre des tranchées, les Allemands utilisent une nouvelle arme à Ypres (Belgique) : des gaz asphyxiants. Contre ces gaz, les alliés se muniront au début de lunettes et de tampons. Puis ils se protégeront avec des masques respiratoires. Cette arme toxique, interdite par la déclaration de la Haye de 1899, tua près de 100 000 soldats entre 1915 et 1916. Des dispositions plus récentes concernant l'emploi des gaz, figurent dans le Protocole de Genève de 1925 et la résolution 2603 des Nations Unies de 1969.
Voir aussi : Bataille - Gaz - Histoire d'Ypres - Histoire de la Première Guerre mondiale









RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les autres rubriques «Guerres»
Conflit Israélo-Palestinien
Deuxième Guerre mondiale
Guerre d'Algérie
Guerre de 1870
Guerre de Cent Ans
Guerre du Golfe
Guerre du Vietnam
Guerre froide
Guerres de religion
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 19 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 31 contributions

Histoire : tous les témoignages