Partager cet article

RSS

Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

Dates décroissantes    Titres seulement    (132 réponses)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 sur 7
1936
25 octobre

Mussolini se rapproche d’Hitler


Ayant annexé l’Ethiopie le 9 mai 1936, Mussolini s’était heurté à la désapprobation de la France et du Royaume-Uni, ainsi qu’à la condamnation de la Société des Nations. Lorsque Hitler reconnaît officiellement la souveraineté italienne sur l’Ethiopie, Mussolini se rapproche davantage du chef nazi. D’autres événements sont à l’origine de cette nouvelle entente : les deux nations partagent une idéologie commune de plus en plus forte et l’ampleur de l’armement allemand effraie quelque peu le chef d’État italien. Après la visite à Berlin du ministre italien Galeazzo Ciano, au cours de laquelle sont signés des protocoles de coopération, les deux pays entameront une profonde collaboration au travers de l’"axe Rome-Berlin".
Voir aussi : Hitler - Dossier histoire de l' Italie fasciste - Mussolini - Histoire de l'Axe - Guerre d'Ethiopie - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1936
1 novembre

Naissance de l’Axe Rome-Berlin


Après la signature des accords de coopération avec l’Allemagne, Mussolini emploie le terme d’"axe Rome-Berlin" pour qualifier cette nouvelle entente. Dès lors, Mussolini enverra des troupes soutenir Franco lors de la Guerre d’Espagne, adhèrera au pacte Antikommintern l’année suivante et rencontrera Hitler à plusieurs reprises. Pour raffermir davantage la collaboration des deux nations, le pacte d’Acier sera signé le 21 mai 1939.
Voir aussi : Hitler - Dossier histoire de l' Italie fasciste - Mussolini - Histoire de l'Axe - Histoire du Pacte d'acier - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1936
24 novembre

Signature du Pacte anti-komintern


Alors que le Japon se heurte lors de ses conquêtes à l’armée soviétique, il décide de s’allier avec l’Allemagne nazie contre le communisme. Ce pacte est officiellement destiné à contrer le Komintern, c’est-à-dire la Troisième Internationale communiste. En fait, c’est un pacte d’assistance militaire qui sera renforcé par l’adhésion de l’Italie fasciste un an plus tard et qui contribuera à la consolidation de l’Axe.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Italie fasciste - Histoire du Nazisme - Pacte - Histoire de l'Axe - Histoire de l'Internationale - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1937
7 juillet

Début de la guerre Sino-Japonaise


L’incident du pont Marco Polo, à proximité de Pékin, marque le début de la guerre Sino-japonaise. Suite à la disparition d’un de leur soldat, les Japonais décident de fouiller la ville. Face à la résistance chinoise, ils font venir les renforts. Le 28 juillet, Pékin sera entre leurs mains. En réalité, l’armée japonaise était installée en Mandchourie depuis 1931, mais ce n’est qu’à partir de cette attaque qu’elle affiche sa volonté de conquérir la Chine. Sa progression sera dès lors très rapide. Toutefois, elle sera fortement ralentie au nord par la guérilla menée par les communistes, tandis que le Kouo-min-tang livrera quelques batailles importantes.
Voir aussi : Histoire de Pékin - Dossier histoire de la Chine : la révolution communiste - Deuxième guerre Sino-japonaise - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1937
13 décembre

Massacre de Nankin


Quelques mois seulement après le début de la guerre Sino-japonaise, les troupes de l’empereur Hirohito entrent dans la ville de Nankin, siège du gouvernement nationaliste. Mais Tchang Kaï-chek et sa famille ont quitté les lieux le 8 décembre. L’armée japonaise commence alors un des massacres les plus terribles de la Seconde Guerre mondiale. Environ 20 000 viols sont commis sur des femmes de tout âge tandis que 150 000 à 300 000 personnes sont tuées ou mutilées en l’espace de six semaines. La reconnaissance de ces massacres, minimisés par le Japon, restera un point de mésentente entre les deux pays au début du XXIème siècle.
Voir aussi : Massacre - Dossier histoire de la Chine : la révolution communiste - Histoire de Nankin - Histoire du Guomindang - Deuxième guerre Sino-japonaise - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1939
15 mars

L'Allemagne occupe la Bohème Moravie


Après les accords de Munich, l’annexion de territoires par la Pologne et la Hongrie, puis la sécession de la Slovaquie qui adopte un régime fascisant, la Bohème Moravie est envahie par l’Allemagne nazie. C’est la fin de la Tchécoslovaquie ainsi que des accords de Versailles et de Saint-Germain-en-Laye. Quant aux accords de Munich, ils ont manifestement raté leur objectif qui était le maintien de la paix. La Bohème Moravie devient dès le lendemain un protectorat soumis à une rude occupation tandis que la Slovaquie ne sera rien d’autre qu’un Etat satellite de l’Allemagne. Le gouvernement Beneš, qui a démissionné et quitté le pays après les accords de Munich, organisera la résistance à partir de Londres.
Voir aussi : Histoire de la Bohème - Moravie - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1939
7 avril

Fuite du roi d'Albanie


Suite à l'invasion de son pays par l'Italie fasciste, le roi Zogu abdique et s'enfuit en Grèce. Benito Mussolini propose au roi d'Italie, Victor-Emmanuel III, de reprendre le trône d'Albanie. En 1943, l'Allemagne occupera à son tour le pays. Zogu se réfugiera alors en Grande-Bretagne.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Italie fasciste - Invasion - Mussolini - Victor-Emmanuel III - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1939
7 avril

L'Italie envahit l'Albanie


Après avoir exercé de fortes pressions sur le pays, l’Italie de Benito Mussolini envahit le territoire albanien. Victor-Emmanuel II, le roi d’Italie, est proclamé roi d’Albanie. La résistance s’organisera bientôt dans le pays, associant communistes et nationalistes.
Voir aussi : Mussolini - Victor-Emmanuel - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1939
22 mai

Signature du pacte d'Acier


Les ministres allemand et italien des Affaires étrangères, von Ribbentrop et le comte Ciano, signent à Berlin un pacte d'assistance militaire offensif. Il scelle officiellement l'union des forces de l'Axe déjà définie en novembre 1936 : l'Allemagne nazie (qui a annexé l'Autriche et la Tchécoslovaquie) et l'Italie fasciste (qui a annexé l'Albanie). Le 1er septembre, l'Allemagne envahira la Pologne et déclenchera la Seconde Guerre mondiale.
Voir aussi : Dossier histoire de Berlin - Dossier histoire de l' Italie fasciste - Histoire du Nazisme - Histoire du Fascisme - Histoire du Pacte d'acier - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1939
23 août

Le pacte germano-soviétique


L'URSS et l'Allemagne signe à Moscou un pacte de non-agression valable pour 10 ans. Un protocole secret répartit leur zone d'influence en Europe de l'Est. Hitler, qui obtient ainsi la neutralité de l'URSS, déclarera la guerre à la Pologne le 1er septembre. Staline en profitera alors pour agresser la Finlande, annexer les pays baltes et envahir la Roumanie. Ce pacte sera rompu lorsque Hitler lancera une attaque contre l'URSS le 22 juin 1941.
Voir aussi : Dossier histoire de l' URSS - Hitler - Staline - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1939
1 septembre

La Wehrmacht envahit la Pologne


Vingt ans après la fin de la Première Guerre mondiale, que les survivants voulaient comme la "der des ders" (la dernière), Hitler, qui cherche à assurer l'"espace vital" de l'Allemagne, envahit la Pologne. Deux jours plus tard, La Grande-Bretagne et la France déclareront la guerre à l'Allemagne. C'est le début de la Seconde Guerre mondiale qui ne s'achèvera qu'en 1945 et fera plus de 50 millions de morts. La défaite de la Pologne, dotée d’une armée obsolète, sera rapide. Le sort de la Pologne pendant l’occupation sera particulièrement difficile.
Voir aussi : Hitler - Invasion - Histoire de la Wehrmacht - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1939
2 septembre

Le général Guisan protège les frontières suisses


Pays neutre et grand centre de capitaux étrangers, la Suisse mobilise son armée afin de protéger ses frontières d’une éventuelle occupation allemande. Durant toute la Seconde Guerre mondiale, le pays sera défendu par le général Guisan et les tentatives d’invasion nazies seront toutes arrêtées.
Voir aussi : Histoire du Nazisme - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1939
3 septembre

Londres et Paris déclarent la guerre à l'Allemagne


Suite à l'invasion de la Pologne le 1er septembre par les troupes allemandes, la Grande-Bretagne se déclare en guerre avec l'Allemagne à 12 heures. La France fait de même à 15 heures. La Seconde Guerre mondiale a démarré.
Voir aussi : Déclaration de guerre - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1939
10 septembre

Le Canada en guerre


Sept jours après la Grande-Bretagne et plus de deux ans avant les Etats-Unis, le Canada entre dans la Seconde Guerre mondiale. La situation reste toutefois délicate, étant donné que les Canadiens français refusent la circonscription pour ce conflit d'outre-mer. Au début des années 1940, le pays s’industrialisera très rapidement et fournira un renfort conséquent aux alliés.
Voir aussi : Déclaration de guerre - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1939
17 septembre

Les Soviétiques entrent en Pologne


Une clause secrète du pacte germano-soviétique signé en août 1939 entre Hitler et Staline, permet aux deux puissances d'envahir l'une après l'autre la Pologne. Deux semaines après l'entrée des allemands à l'Ouest, les soviétiques passent la frontière à l'Est. Dès le mois d'octobre, les juifs sont enfermés dans des ghettos.
Voir aussi : Dossier histoire de l' URSS - Hitler - Staline - Invasion - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1939
30 novembre

L'URSS attaque la Finlande


Sans même lui avoir déclaré la guerre, Staline envahit la Finlande suite à un différent frontalier concernant l'isthme de Carélie. 400 000 soldats russes prennent d'assaut le pays. La capitale, Helsinki est bombardée ainsi que la ville de Viborg. 265 000 Finlandais résisteront à l'Armée rouge dans ce conflit, appelé la "Guerre d'hiver". L'Opinion internationale s'insurge contre cette agression. L'URSS sera exclue de la SDN le 14 décembre. Le conflit, plus difficile que prévu pour les Soviétiques, ne prendra fin qu'avec la signature du traité de Moscou le 12 mars 1940 où la Finlande devra céder une partie de son territoire. L'URSS annexera en effet 40 000 km2. En 1941, la Finlande reprendra l'offensive en s'alliant à l'Allemagne.
Voir aussi : Dossier histoire de l' URSS - Invasion - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1940
9 avril

L'Allemagne envahit la Norvège et le Danemark


L'opération "Weserubung" est lancée par les troupes allemandes à 2h15 en Norvège et à 5h20 au Danemark. Le roi danois, Christian X, ordonne immédiatement le cessez-le-feu à ses troupes. En Norvège la population résiste à l'invasion et des croiseurs allemands sont coulés. Un contingent franco-britannique leur viendra en aide à partir du 19, permettant de mettre à l’abri la flotte marchande. Hitler justifie cette invasion en proclamant : "L'Allemagne occupe le Danemark et la Norvège pour les protéger des Alliés et faire respecter leur neutralité jusqu'à la fin du conflit". En fait, les deux pays bénéficieront jusqu’en 1943 d’une occupation moins violente que dans de nombreux pays. Le Danemark parviendra à faire passer de nombreux juifs en Suède pour les protéger de la déportation.
Voir aussi : Danemark - Invasion - Norvège - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1940
10 mai

Hitler envahit la Belgique


7 mois après la déclaration de guerre de la France et de l'Angleterre, l'Allemagne rompt le front occidental. Le Führer met ainsi fin à la "drôle de guerre" en lançant ses armées sur les Pays-Bas, la Belgique et la France. En quelques jours, 8 à 10 millions de Belges et de Français se retrouvent sur les routes. Les états-majors néerlandais et belge capitulent les 15 et 27 mai. Les Allemands entrent dans Paris le 14 juin et le maréchal Pétain demande l'armistice qui sera signé le 22 juin.
Voir aussi : Hitler - Invasion - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1940
10 mai

Churchill premier ministre


Face à la situation de crise provoquée par le début de la Seconde Guerre mondiale, Chamberlain démissionne et laisse sa place à Winston Churchill. Celui-ci s’était fait remarquer en 1938 lorsqu’il dénonçait les Accords de Munich et prédisait une guerre imminente. Lors de son premier discours devant la Chambre des communes le 13 mai, il prononce la célèbre phrase : "Je n’ai rien d’autre à offrir que du sang, de la peine, de la sueur et des larmes" qui démontre sa détermination. Churchill devient rapidement l’incarnation de la farouche résistance anglaise aux nazis. Très favorable à la France, il n’hésitera pas à bombarder la flotte postée à Mers el-Kébir après la signature du traité de Rethondes entre l’Allemagne et la France.


1940
26 mai

Opération "Dynamo" à Dunkerque


Le vice-amiral britannique Bertram Ramsay donne le feu vert pour l'évacuation des troupes alliés encerclées à Dunkerque (Nord). L'opération porte le nom de "Dynamo" en souvenir d'un ancien PC de Ramsay où fonctionnait un groupe électrogène. Surprises par l'avancée allemande, les troupes françaises et britanniques ont dû battre en retraite jusqu'à Dunkerque, le dos à la mer. La Royal Navy a réquisitionné tous types de bateaux et en neuf jours, 340 000 hommes sont rapatriés en Grande-Bretagne. Mais cela n'est pas suffisant : le 4 juin, 30 000 Français restés sur les plages doivent se rendre aux Allemands.
Voir aussi : Histoire de Dunkerque - Histoire de la Deuxième Guerre mondiale

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 sur 7








RECHERCHE
Mot-clé
Un jour
Année  Ex : 1959
Pays
Thèmes


Top des recherches  Recherche avancée
Les autres rubriques «Guerres»
Conflit Israélo-Palestinien
Guerre d'Algérie
Guerre de 1870
Guerre de Cent Ans
Guerre du Golfe
Guerre du Vietnam
Guerre froide
Guerres de religion
Première Guerre mondiale
L'ACTUALITE EN DIRECT
En images
» Monde Le verdict contre les Pussy Riot sévèrement jugé par les Occidentaux
» France France: Deschamps n'a pas encore dévoilé son jeu

Sondage

Quel est votre roi de France préféré ?

Tous les sondages

Témoignages

Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ?

Russie impériale ou soviétique, Chine ancestrale ou maoïste, Égypte pharaonique ou contemporaine, Pérou des incas ou des Espagnols... Vous êtes fasciné par l'histoire d'un pays ? Partagez cet intérêt avec les lecteurs de L'Internaute.

Participez | Premiers témoignages | 21 contributions

Vos images anciennes des bains de mer

Participez | Premiers témoignages | 6 contributions

Quel monument historique vous impressionne le plus ?

Participez | Premiers témoignages | 33 contributions

Histoire : tous les témoignages